Après avoir mis beaucoup de temps à livrer ses premières Model 3, Tesla doit désormais faire face aux critiques de ses clients. De nombreux conducteurs s’estiment en effet lésés sur la qualité des matériaux utilisés dans l’intérieur de leur voiture dans une finition qu’ils ont pourtant payée au prix fort.

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

La Tesla Model 3 est un succès, mais les premières livraisons font quelques déçus

Le succès de la Tesla Model 3 entaché par les premières critiques

Après avoir révolutionné le monde de l’automobile en 2008 avec son roadster 100 % électrique, Tesla est incontestablement devenu l’une des entreprises les plus hypes de ces dernières années. Il faut dire que la marque, fondée entre autres par le génie de la tech Elon Musk, a su capitaliser sur l’expérience de son créateur pour se forger une image de marque très forte et faire de chaque sortie d’un nouveau véhicule un petit événement.

Si les Model S et Model X ont rencontré un beau succès d’estime, c’est avec la Model 3 présentée en mars 2016 que la marque a véritablement réussi son plus beau coup d’éclat. L’objectif : proposer un véhicule haut de gamme 100 % électrique à un tarif « abordable ». Un pari en apparence réussi puisqu’en quelques heures, les précommandes se sont envolées. Depuis, la marque bataille pour livrer les Model 3 en temps et en heure et les premiers véhicules arrivent au compte-gouttes entre les mains des clients. Pourtant, tout n’est pas rose pour la marque américaine puisque la qualité de certaines finitions serait loin de satisfaire les nouveaux propriétaires.

La première livrée de Tesla Model 3

Tissu bas de gamme pour la Model 3

Depuis quelques semaines, de nombreux clients de la marque ayant reçu leur Model 3 se ruent sur les forums spécialisés pour se plaindre de la politique du constructeur. En effet, alors qu’ils avaient payé 5000 dollars supplémentaires pour une finition haut de gamme par rapport au modèle de base, ces derniers ont remarqué que certains matériaux faisaient peine à voir.

Ainsi, le bel Alcantara promis sur le ciel de toit, les piliers de portes ou les montants de pare-brise a apparemment été remplacé par un banal tissu loin de faire illusion. De son côté, la marque se défend en indiquant que dans sa documentation officielle, la matière utilisée pour ces éléments de finitions n’était spécifiée nulle part. Pourtant, sur les photos de la documentation commerciale, les images de la finition Premium montrent clairement un matériau de bonne facture. Une petite omission qui a du mal à passer auprès des clients qui, en plus d’avoir attendu assez longuement la livraison de leur Model 3, se retrouvent avec une finition décevante.

L’intérieur de la Model 3 tel que présenté par Tesla sur ses brochures

Si nous sommes loin du scandale à grande échelle, cette petite modification en dit long sur la politique de Tesla. Le constructeur est en effet habitué à ce genre de changements de finition alors qu’un véhicule est en production. Ainsi, par souci de rationalisation des coûts de production, la marque expérimente d’abord plusieurs types de matériaux avant de retenir les plus populaires par la suite. Le processus avait par exemple été utilisé pour la production de la garniture de toit du Model X, ce qui s’était répercuté sur la Model S et donc désormais, sur la Model 3.

Objectifs de production retardés pour la Tesla Model 3 en 2018

Cette petite polémique n’est pas la seule ombre au tableau pour Tesla. La firme de la Silicon Valley a en effet beaucoup de mal à assurer un rythme de production suffisant pour satisfaire l’énorme demande de Model 3. L’entreprise vient en effet d’annoncer que ses objectifs de production allaient une nouvelle fois prendre du retard en ce début d’année 2018.

Alors que le constructeur avait indiqué pouvoir produire 5000 véhicules par semaine dès le premier trimestre de cette année, cette projection a été repoussée au deuxième trimestre de cet exercice. Le nombre de Tesla Model 3 sortant chaque semaine des chaînes de montage de la marque va donc continuer à plafonner à 2500 pendant un petit moment. Pour rappel, l’entreprise avait enregistré plus de 500 000 réservations pour sa Model 3 en juillet 2017.

Le version 2018 de la Model 3 sera plus efficiente

Il va donc certainement falloir s’armer de patience pour certains acheteurs. Le constructeur va également devoir mettre les bouchées doubles très rapidement, car le nombre de réservations annulées ne cesse de croître ces derniers mois (même si Elon Musk se targue de 1800 nouvelles précommandes chaque jour). La marque vient d’annoncer une légère amélioration pour la version 2018 qui sera plus efficiente en matière de consommation énergétique pour faire passer la pilule. La partie logicielle du système multimédia embarqué devrait également évoluer en profondeur pour permettre une prise en charge beaucoup plus poussée des commandes vocales. Pour rappel, le prix d’une Tesla Model 3 démarre à 36.000 euros en France sans les différentes options proposées au catalogue.

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto