Discrète et élégante jusqu’alors, la nouvelle version de l’ Aston Martin Vantage se réinvente en profondeur pour acquérir un nouveau public. Performante et agressive, la « baby Aston » joue directement sur les plate bandes de Porsche !

 

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

La nouvelle Aston Martin Vantage

12 ans, c’est la durée de la longue carrière de l’Aston Martin Vantage mk2 produite entre 2005 et 2017. Pour seconder la DB9, la marque anglaise eu la bonne idée de faire une déclinaison plus petite et sportive, destinée à un public plus jeune. Cette Aston fut proposée principalement en version V8, mais le gros V12 de la DB9 fut également introduit au chausse-pied sur les versions V12 Vantage. Avec 21 500 exemplaires vendus, Aston Martin se devait de remplacer cette Vantage vieillissante, notamment sur le plan technique.

Avec cette nouvelle version, c’est clairement la performance qui est mise en avant pour se poser en concurrence directe avec les Porsche 911, Jaguar F-Type et autres Mercedes AMG GT S.

Quel changement esthétique !

Changement de cap dans le design de l’Aston Martin Vantage

« C’est un scalpel »

C’est le patron du design de chez Aston Martin himself, Marek Reichman, qui le déclare et donne le ton sur la philosophie de cette nouvelle Vantage. Inspirée de la DB10 de James Bond dans Spectre, la Vantage fait preuve d’une agressivité désarmante pour la marque, plus habituée à faire dans le classicisme et l’élégance.

Cette nouvelle Vantage ne fait pas dans la finesse avec sa bouche béante qui se distingue clairement de la DB11 et de l’ancienne Vantage. Les feux avant sont proches de la DB10 et de la Vulcan et ceux à l’arrière sont intégrés dans un bandeau fin sur toute la largeur de la carrosserie.

Le travail aérodynamique est très important notamment au niveau du plancher et du diffuseur qui permettent d’éviter l’utilisation d’un aileron disgracieux. A l’avant, on retrouve une large lame façon voiture de course ainsi que des extracteurs d’air au niveau des ailes alors que les poignées sont intégrées à la carrosserie.

Les dimensions sont réduites pas rapport à la DB11 avec une longueur de 4.46 m, une largeur de 1.94 m et une hauteur de 1.27 m.

A l’intérieur, l’affiliation avec la DB11 est évidente avec un design assez chargé, torturé et doté de nombreux boutons. L’équipement provient en partie de chez Mercedes avec l’entrée mains libres, le démarrage par bouton, le contrôle de pression des pneus, le radar de parking ainsi que le park assist. On retrouve la belle sellerie en cuir avec surpiquage et des parements en carbone et couleur carrosserie sur la planche de bord. La capacité de chargement n’est pas oubliée pour les voyages avec tout de même 350 litres.

A l’intérieur de l’Aston Martin Vantage

Du AMG sous le capot

Comme pour la DB11, cette Vantage fait appel à une mécanique de chez Mercedes AMG, ce V8 étant déjà présent sur la DB11 V8 ainsi que sur l’AMG GT S, concurrente de l’Aston Martin.

C’est donc un V8 biturbo de 3 982 cm3 qui propulse cette nouvelle Vantage. Avec ses 32 soupapes et son injection directe, il développe 510 ch à 6 000 tr/min et un couple généreux de 685 Nm entre 2 000 et 5 000 tr/min.

 

Ce bloc permet des performances canons puisque le 0 à 100 km/h est annoncé en 3.7 s et la vitesse de pointe à 314 km/h. C’est un peu mieux que l’AMG GT S qui se « contente » de 3.8 s et 310 km/h avec le même moteur et la même puissance.

Pas de boîte manuelle au programme mais une boîte automatique à convertisseur à 8 rapports déjà présente sur la DB11 et remplaçant avantageusement l’ancienne boîte robotisé à 6 rapports, décriée pour sa lenteur et sa gestion perfectible.

L’équilibre avant tout

Dérivé de celui de la DB11 mais raccourci, le châssis est intégralement composé d’aluminium collé et riveté auquel est ajouté un toit en fibre de carbone. La Vantage dispose toutefois de réglages spécifiques et seuls 30% des éléments structurels sont en commun avec la DB11.

Le coup de maître des ingénieurs d’Aston Martin, c’est certainement la répartition des masses de 50/50 entre l’essieu avant et l’essieu arrière. Pour se faire, le V8 est positionné le plus en arrière et le plus bas possible et la boîte de vitesse est rejetée à l’arrière pour obtenir une architecture transaxle, gage de sportivité.

Avec son châssis plus léger de 100 kg que l’ancien, la nouvelle Aston Martin Vantage annonce un poids raisonnable de 1 530 kg à sec, soit un peu plus de 1 600 kg avec les fluides. Première pour la marque, cette Vantage sera équipé d’un différentiel électronique agissant indépendamment sur chaque roue ainsi que d’une direction à assistance électrique variable. Si les plus puristes pourront être déçus et mettre en doute la noblesse et le feeling de ces solutions techniques, elles présentent l’avantage d’un poids moindre par rapport à un autobloquant mécanique et une direction assistée hydraulique.

Les trains roulants sont généreusement dimensionnés avec des roues de 20 pouces et des pneus Pirelli Pzero de 255 mm de large à l’avant et 295 mm à l’arrière. Ces grandes jantes permettent d’incorporer d’énormes disques de freins de 400 mm de diamètre (!!) à l’avant et 360 mm à l’arrière.

Le prix pour cette nouvelle Aston Martin Vantage

Cette Aston Martin Vantage sera proposée à partir de 154 000 € hors options auxquels il faudra ajouter l’écotaxe en vigueur en 2018. « Malussée » au maximum, il faudra débourser un surplus de 10 500 € pour l’acquérir. C’est un tarif un peu supérieur aux Porsche 991 GTS, Mercedes AMG GT S et autres Jaguar F-Type SVR mais Aston Martin compte pour elle une image de marque absolument inégalable pouvant justifier un surcoût de 10 000 €.

Si l’ancienne Vantage avait connu une version V12, il est toutefois peu probable de voir le V12 biturbo de la DB11 dans la nouvelle Vantage. Si les dirigeants d’Aston Martin n’excluent pas cette possibilité, ils mettent clairement en avant le fait que le V12 est environ 100 kg plus lourd que le V8 et rajouterait beaucoup de poids sur le nez de la voiture, ce qui détériorerait l’équilibre des masses de cette Vantage et ne correspondrait pas à la nouvelle philosophie très sportive de la voiture.

Une chose est claire, nous avons hâte de la voir se mesurer aux ténors de la catégorie !

Vous aimerez lire aussi : Aston Martin Valkyrie : LMP1 de route

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto