Adepte inconditionnelle des transmissions à 4 roues motrices, la marque d’Ingolstadt entame une sorte de révolution en cédant à la propulsion. Imitant la Lamborghini Huracan, c’est la très sportive R8 qui en bénéficie. Atome automobile fait un tour d’horizon sur cette nouvelle Audi R8 RWS.

 

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

Audi R8 RWS : enfin la propulsion !

Les amateurs de look futuristes ont été servies lors de la présentation en 2006 de la superbe Audi R8. Largement inspiré par le concept car Audi Le Mans Quattro apparu lors du salon de Francfort 2003, ce fut le premier coupé 2 places à moteur central arrière de la marque.

Basée sur le châssis de la Lamborghini Gallardo, elle tient son patronyme du prototype multiple vainqueur des 24 Heures du Mans.

Audi Le Mans Quattro

Fidèle à la tradition Audi avec son système Quattro, elle fut d’abord proposée en V8 puis avec le V10 de la Gallardo. Démarrant à environ 100 000 € (en V8), elle connu un certain succès commercial en défiant Porsche sur ses plates-bandes.

Depuis 2015, la R8 a été profondément revue pour la seconde génération. Elle partage toujours la même plate-forme que la « petite » Lamborghini, en l’occurrence la Huracan. Mais cette fois, Stephan Winkelmann, ex-patron de Lamborghini et désormais chez Bugatti (rien que ça !) décida de produire une version propulsion. Elle s’inspire clairement de sa cousine adepte de la démarche avec la Gallardo Valentino Balboni ainsi que la Huracan 2WD.

Place désormais à l’Audi R8 RWD pour Rear Wheel Series !

Peu de différences esthétiques pour cette nouvelle Audi R8 RWS

Peu de différences extérieures sur l’Audi R8 RWS

Sur le plan du design, l’Audi R8 RWS n’apporte pas de grand changement par rapport à la version à 4 roues motrices. On retrouve ici la signature des feux avant led caractéristiques de la R8. Le restyling de la seconde génération l’a rendue un peu plus agressive, notamment au niveau des boucliers, mais elle a légèrement perdue son côté vaisseau spacial.

Pour distinguer cette version RWS, il faudra opter pour les bandes rouges optionnelles ainsi que les jantes noires de 19 pouces. A noter qu’une version découvrable sera également proposée en plus du coupé.

A l’intérieur, la R8 RWS est bien évidemment toujours une stricte 2 places. Elle conserve l’atmosphère particulière de la R8 tout en technologie avec son tableau de bord digital. Chez Audi, on fait des voitures pour être utilisées tous les jours et donc le confort n’est pas sacrifié. L’équipement permet d’envisager les voyages au long court tout comme l’insonorisation toujours présente qui, si elle augmente le poids et diminue les sensations, permet de ne pas finir sourd au bout de 2 heures.

A noter que l’Audi R8 RWS est dotée d’une sellerie mixte cuir/alcantara de série et propose le cuir intégral en option.

L’Audi R8 RWS conserve le confort des versions Quattro

Un peu moins de puissance pour le V10 sur l’Audi R8 RWS

Un V10 comme on n’en fait plus !

Si la première R8 misait avant tout sur un V8 de 4,2 litres pour en faire un succès, cette seconde génération ne propose désormais ses services qu’avec le V10 également présent sur la Lamborghini Huracan.

A l’heure où tout le monde se met massivement au turbo (y compris Audi), on se réjouira de voir que certains joyaux mécaniques atmosphériques sont toujours proposés.

 

Et ce V10 ce n’est pas n’importe quoi ! Avec ses 5 204 cm3 et ses 40 soupapes, il embarque le très sophistiqué système de double injection optimisant la combustion. Cher et complexe à développer, il permet d’utiliser l’injection indirecte et directe au moment opportun. Seule bizarrerie, son ouverture à 90°, là où la logique voudrait que l’angle d’un V10 soit de 72°. Mais après tout, Ferrari a été champion du monde de F1 à de multiples reprises avec un V10 à 90° !

Le résultat est pourtant presque « décevant » avec 540 ch à 7 800 tr/min (maximum à 8 250 tr/min) et un couple de 540 Nm à 6 500 tr/min. Pourquoi « décevant » devant de tels chiffres ? Car le modèle à 4 roues motrices V10 Plus a droit à la version de 610 ch ! Audi a préféré jouer la sécurité en n’envoyant pas trop de puissance aux roues arrières, chose que Lamborghini a également faite avec sa Huracan 2WD se « contentant » de 580 ch.

Les performances sont malgré tout de premier ordre avec seulement 3,7 secondes pour passer de 0 à 100 km/h ainsi qu’une vitesse maximale de 320 km/h. Comme pour la R8 Quattro, la boîte de vitesse est une désormais classique S-Tronic à 7 rapports et double-embrayage.

Enfin la propulsion pour une Audi !

Audi R8 RWS : Plus d’agilité mais une sécurité conservée

Toutefois, l’intérêt de cette Audi R8 RWS, ce n’est pas la puissance de son moteur mais l’absence de système Quattro ! Inédite chez Audi, la propulsion permet d’économiser quelques kilos (environ 50 kg sur le coupé et 40 kg sur le roadster) grâce à l’absence de différentiel et d’arbres de transmission sur le train avant.

Si le châssis en aluminium est identique à celui de la Huracan, les réglages de suspensions sont plus souples pour favoriser le confort.

On aurait pu imaginer qu’Audi augmenterait la dimension pneumatique arrière mais il n’en est rien puisqu’ils font 245 mm de large à l’avant et 295 mm à l’arrière, soit la même largeur que la Quattro. Le poids annoncé est de 1 590 kg à vide, ce qui n’est pas si léger mais l’intérêt est avant tout de délester le train avant.

Ainsi, et malgré des performances en légère baisse dû à la baisse de la puissance, le comportement est plus vif et plus tranchant. Mais cela reste une Audi, elle est donc sécurisante et pas trop survireuse afin de ne pas effrayer les conducteurs peu expérimentés. Audi n’ayant pas durci exagérément les suspensions, l’Audi R8 RWS conserve quelques mouvements de caisse au bénéfice du pouvoir de filtration et donc du confort.

Le prix pour acquérir une Audi R8 RWS

Au total, Audi a annoncé limiter la production de l’Audi R8 RWS à 999 exemplaires, coupés et roadsters confondus. Et malgré cela, elle est la moins chère des R8 avec un prix de base à 143 800 € quand la version « classique » est proposée à 167 000 € et la V10 Plus à 207 000 €.

Au final, elle est au niveau d’une Porsche 991 S ou GTS optionné mais elle bénéficie du chant du V10. Alors, une bonne affaire cette Audi R8 RWS ? Presque !

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto