Alors que la 991 arrive dans sa dernière année après avoir adopté le moteur turbo, les rumeurs vont bon train quant à la motorisation de la prochaine Porsche 911. Moteur porsche 911 : puissance ou technologie utilisée, Atome automobile fait le point sur le futur de ce modèle iconique.

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

moteur porsche 911

Après 7 années de carrière, la 911 type 991 va tirer sa révérence en ayant réussi à garder son statut de reine des sportives. Et pourtant, après une 997 particulièrement appréciée, elle dû faire face aux critiques des puristes à cause de l’adoption d’une direction à assistance électrique (réputée pour retransmettre moins d’informations au volant) ou encore une ligne de toit très aplatie s’éloignant de l’allure de coccinelle propre à la 911. Et le coup de grâce fut atteint en 2015 avec la phase 2 qui troque ses moteurs atmosphériques (hors versions Turbo et GT2) contre un petit flat 6 bi-turbo plus adéquat pour répondre aux normes antipollution.

Malgré tout, Porsche a su en faire une auto diaboliquement performante et surtout, toujours utilisable au quotidien. Sa remplaçante devrait être présentée en Octobre prochain pour une commercialisation en Février 2019 avec une nouvelle révolution sous le capot !

Moteur porsche 911 : de l’hybride oui, mais pas trop

C’était dans les tuyaux depuis quelques années et cela devrait se confirmer, la prochaine 911 sera bien une hybride ! Les malus écologiques étant de plus en plus restrictifs, Porsche se doit de trouver des solutions pour faire un moteur le plus efficient possible.

Mais bonne nouvelle pour les puristes, Porsche ne prévoit pas de lourd système hybride mais un système bien plus léger et amené à se répandre sérieusement dans les prochaines années : l’hybride 48 volts.

Kezako ? Pour faire simple, l’hybride 48 volts est un système compact récupérant l’énergie cinétique du freinage (comme sur une Formule 1) pour la distribuer à d’autres éléments. La manière la plus simple est d’utiliser cette énergie pour la transmettre aux roues et ainsi délivrer un surplus de puissance, mais il est possible également de l’utiliser pour faire tourner le turbo, éviter le « lag » et améliorer la puissance à faible charge (gros point noir des moteurs « downsizés »). Enfin, ce système hybride peut aussi servir pour se substituer à l’alternateur et faire fonctionner des systèmes énergivores en carburant comme la climatisation.

Dans le cas de la 911, ce devrait être uniquement pour apporter un surplus de puissance profitable lorsque l’on parle de modèles sportifs. Difficile de connaître sa puissance exacte mais ce système devrait apporter entre 20 et 30 ch supplémentaire suivant sa taille.

Ainsi, la prochaine version Carrera devrait développer 400 ch (au lieu de 370 ch), la Carrera S passerait de 430 à 450 ch et la Turbo S de 580 à 620 ch. Le couple augmenterait sensiblement avec un surplus de 70 Nm. Toujours dans le but de réduire la consommation, la boîte à double-embrayage PDK gagnerait un 8ème rapport.

Moteur porsche 911 : et la GT3 ?

Longtemps annoncée comme devant rester un modèle atmosphérique, il se pourrait malheureusement que la prochaine 911 GT3 voit son aspiration naturelle sacrifiée. Avec une puissance probable de 550 ch, espérons que Porsche conserve son superbe flat 6 de 4.0 et ne lui ajoute qu’une partie hybride sans turbo !

Nous avons hâte de voir cette nouvelle 911 pour le constater par nous-même, peut-être au salon de Paris ?

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto