Voiture de puriste par essence, celle qui représente désormais la 4ème génération du roadster le plus vendu au monde a su se réinventer sans pour autant renier ses principes. Plus qu’une voiture plaisir, la Mazda MX-5 est aussi une icône accessible à tous.

Mazda MX-5

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

La Mazda MX-5, c’est une histoire qui dure depuis 1989 et dont le succès ne s’est jamais effrité puisqu’elle s’est vendue à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. Cette 4ème génération dévoilée au salon de Genève 2015 a repris le flambeau pour représenter dignement celle qui est la plus produtie au monde dans sa catégorie.

Appelée aussi Miata sur le continent américain, elle a fait sa réussite grâce à une philosophie de simplicité et de légèreté. Un prix contenu certes, mais un maximum de plaisir pour son conducteur. A ce niveau, tous les concurrents sont hors-jeu car trop cher comme chez BMW (Z4) et Audi (TT Roadster) ou dépassé en termes de performance.

Cette génération « type ND » ne fait pas exception à la règle mais a décidé de s’associer avec Fiat pour la création d’une plate-forme commune, utilisée également sur la nouvelle Fiat 124 Spider (qui, paradoxalement, est aussi la seule concurrente de la MX-5).

Charme à l’italienne d’un côté, précision japonaise de l’autre, la Mazda a toutefois un atout dans son jeu : une inédite version Targa dénommée « RF ».

Enfin belle, la Mazda MX-5 !

Côté design, c’est le grand chamboulement par rapport aux générations précédentes et c’est tant mieux ! Fini l’aspect rondouillard et gentillet, place désormais aux traits caractéristiques des Mazda moderne avec une ligne plus agressive et des feux étirés.

Plus tendue, elle reste toutefois élégante et n’en rajoute pas, là où la tendance actuelle va vers toujours plus d’artifices esthétiques.

Elle se pose d’ailleurs à contre-courant du reste de la production automobile car cette Mazda MX-5 voit ses dimensions diminuer. En effet, la longueur perd 11 cm en passant de 4,02 m à 3,91 m. La taille des jantes reste également raisonnable avec 16 pouces de série et 17 pouces en option.

Dans le même esprit « traditionnel », le mécanisme de la capote est manuel, ce qui bénéficie au poids et à la fiabilité. De plus, son utilisation est extrêmement simple et rapide. Plus complexe, le toit rétractable de la version Targa est quant à lui électrique.

Mazda MX-5

A l’intérieur, le dessin est épuré et moderne alors que la finition a fait un net bond en avant malgré la présence de quelques plastiques durs. Ici, l’accent est mis avant tout sur la position de conduite. Si elle a toujours été irréprochable dans la Mazda MX-5, elle est ici encore plus basse pour favoriser le centre de gravité et les sensations.

Revers de la médaille quant à la compacité de la voiture, l’espace dans le coffre est plutôt réduit car il n’offre que 130 litres pour le roadster et 127 litres pour le Targa.

Pas de dopage chez Mazda

Pour sa MX-5, Mazda a toujours misé sur de petits moteurs légers et économes. La marque n’a d’ailleurs toujours pas cédé à la mode de la suralimentation… Et l’on ne s’en plaindra pas !

En effet, le caractère rageur d’un moteur atmosphérique dans les hauts régimes est inimitable pour un moteur turbo. D’autant que Mazda ne croit pas réellement au downsizing pour abaisser la consommation et préfère miser sur son système Skyactiv, utilisant l’injection directe et un taux de compression très élevé.

C’est donc un moteur à 4 cylindres en ligne qui est proposé sur cette Mazda MX-5 et est proposé en 2 cylindrées :

  • 1 496 cm3 : Il développe ici la puissance de 131 ch à 7 000 tr/min et un maximum de 150 Nm de couple à 4 800 tr/min. Sur cette version de base, la Mazda MX-5 abat le 0 à 100 km/h en 8,3 secondes et atteint 204 km/h en vitesse de pointe.
  • 1 998 cm3 : Grâce à l’augmentation de cylindrée, la puissance passe à 160 ch à 6 000 tr/min et le couple est de 200 Nm à 4 600 tr/min. Les performances sont naturellement à la hausse avec seulement 7,3 secondes réclamées pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse maximale de 215 km/h.

Ces deux moteurs n’offrent pas le même comportement et le plus puissant n’est d’ailleurs pas le plus caractériel ! En effet, c’est le petit 1,5 litres qui se révèle plus à l’aise à haut régime (sa puissance maximale à 7 000 tr/min en atteste) alors que le 2 litres privilégie le couple et la souplesse.

Ils sont secondés par une excellente boîte mécanique à 6 rapports ou une boîte robotisée en option sur le 2 litres.

La Mazda MX-5 côté châssis

La Mazda MX-5, c’est avant tout un petit roadster léger et amusant à conduire grâce à sa transmission aux roues arrière. Et ce qui est une excellente nouvelle, c’est que cette génération a perdu pas moins de 100 kg par rapport à l’ancienne ! Avec seulement 975 kg pour la 1,5 litres, 1 015 kg en 2 litres et 1 055 kg en Targa, le verdict de la balance est incroyable quand on sait qu’elle ne fait pas appel à des matériaux exotiques !

Sur la route, c’est avant tout la polyvalence qui est mis en avant. Vive et agile, la Mazda MX-5 conserve un excellent pouvoir de filtration, quitte à sacrifier un peu de vitesse de passage en courbes. La raison est que les suspensions ne sont pas excessivement verrouillées, notamment sur la version 1,5 litres (la version 2 litres bénéficie de suspensions Bilstein). De plus, la monte pneumatique reste modeste en comparaison avec la tendance actuelle, ce qui la rend plus prévenante dans ses réactions.

La version 2 litres bénéficie toutefois d’un différentiel autobloquant pour conserver une bonne motricité en raison de la puissance supplémentaire.

Mazda MX-5

Quel prix pour une Mazda MX-5 ?

C’est évidemment le grand atout de la Mazda MX-5 puisqu’elle est proposée à partir de 25 900 € avec le moteur 1,5 litres (27 800 € en version Targa). Plus chère mais également plus puissante et mieux équipée, la MX-5 en 2 litres coûte 31 400 € en roadster et 33 250 € en RF (Targa).

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto