Elue sportive de l’année en 2016 et 2017, la Ford Focus RS III est une des références dans la catégorie des Hot Hatch, notamment grâce à son prix qui la rend très accessible. Idéale pour faire le plein de sensations, elle s’avère aussi redoutable pour partir à la chasse aux chronos sur circuit, ce qui lui a déjà permis de séduire de nombreux acheteurs.

 

Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

Alors qu’une version RS500 serait dans les tuyaux pour célébrer les 50 ans du label RS, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir tout ce qui fait le succès de ce beau jouet, alors que celle-ci fête ses 2 ans de présence sur le marché des compactes sportives. Pleins phares sur cette américaine au gros cœur.

 

Le clip de présentation de la Ford Focus RS III :

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

 

La Ford Focus RS, sauvage mais pas extravagante

Avant Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

Face à sa grande sœur sortie en 2009 et directement déclinée de la version qui était présente sur le Championnat du Monde des Rallyes, cette 3ème génération de la Ford Focus RS affiche toujours un look très sportif, mais est moins galbée avec des lignes qui sont plus arrondies, ce qui la rend un peu moins imposante que son aînée. L’empattement de 2,64 mètres reste cependant exactement le même, cette dernière édition étant légèrement moins longue mais un petit peu plus large.

Vue arrière Ford Focus RS (Crédits: Ford Motor Company)

D’autres éléments visuels et aérodynamiques sont également restés intacts, avec la calandre avant toujours bardée de prises d’air, le spoiler au design agressif, les pots d’échappement figurant de part et d’autre du diffuseur, mais aussi bien entendu une peinture vive et atypique « Bleu Nitrous » qui ne peut laisser indifférent. Ses différents appendices, au-delà d’offrir du caractère à la bête, ont très clairement été pensés pour qu’elle reste parfaitement collée à la route.

A l’avant comme à l’arrière, des logos RS soulignent ce qui fait son identité, et les jantes noires à 10 branches font ressortir les étriers de frein qui sont de la même couleur que la carrosserie. Impossible donc de passer inaperçu lorsqu’on est au volant de cette voiture !

Jantes et logos RS (Crédits: Ford Motor Company)

 

L’intérieur de la Ford Focus RS est lui un peu décevant

Poste de conduite de la Ford Focus RS (Crédits: Ford Motor Company)

 

Si la Ford Focus RS III a un point faible, c’est bien son design intérieur. Finalement, le tableau de bord et les finitions n’ont pas grand-chose de différent de l’édition basique de la Ford Focus, avec ce côté relativement plastique qui n’a rien de très captivant, à l’exception peut-être des 3 manomètres qui ont été ajoutés au-dessus de l’écran de la console centrale, indiquant la pression et la température de l’huile, ainsi que la pression du turbo. Sans cet artifice, on pourrait même presque se croire dans un véhicule lambda de la marque américaine.

Sièges de la Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

Quelques autres éléments font tout de même la différence dans l’habitacle, avec pour commencer les sièges semi-baquets élaborés en cuir et en tissu, qui assurent un parfait maintien mais semblent manquer de confort pour les trajets du quotidien. Ils sont néanmoins très agréables à l’œil, avec les touches de bleu qu’ils comportent et le logo RS présent juste en-dessous de l’appui-tête.

On retrouve également ce sigle RS sur le volant et sur le bas de l’encadrement de porte lorsqu’on rentre dans le véhicule, et quelques surpiqûres bleues viennent agrémenter l’intérieur pour lui donner un peu plus de style, mais ce n’est certainement pas cet ensemble qui saura vous convaincre de vous offrir cette 3ème génération de la Ford Focus RS.

cadran de porte de la Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

Retour à un moteur 4 cylindres turbo

Avant de la Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

Alors que la version de 2009 possédait un moteur 5 cylindres à injection multipoints turbo, les ingénieurs de chez Ford ont décidé de revenir à une motorisation essence transversale avant à 4 cylindres turbo à double entrée avec une injection directe, empruntant le moteur EcoBoost de 2,3 litres utilisé sur les Mustang européennes.

Et cela ne se fait pas au détriment de la performance, car la RS III dispose désormais d’une puissance de 350 chevaux et d’un couple de 440 Newton mètres, qui peut même monter jusqu’à 470 avec l’overboost. Elle bénéficie en conséquence de davantage de reprise et d’une meilleure réactivité, ceci étant notamment dû à la double admission du turbo, qui offre un véritable gain d’énergie.

Avec la fonction Launch control qui facilite le départ arrêté, cette Ford Focus RS III est capable de plier le 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes d’après les chiffres communiqués par le constructeur, pour une vitesse maximale désormais plafonnée à 266 km/h. Avec ces performances, il y a donc de quoi prendre beaucoup de plaisir, et faire facilement monter le niveau d’adrénaline !

Il y a quelques semaines, Ford a cependant reconnu officiellement que certains modèles rencontraient des problèmes d’étanchéité du joint de culasse après seulement 10.000 kilomètres, plusieurs propriétaires se plaignant de fumées blanches qui sortaient du moteur. La marque de Détroit a donc pris le taureau par les cornes, et adressé un recommandé à tous les propriétaires de ces modèles potentiellement défectueux pour leur proposer un contrôle gratuit de la fiabilité, ainsi qu’un changement des éléments défectueux.

Au niveau du bilan écologique, cette voiture ne brille pas vraiment non plus, avec une consommation mixte de 7,7 litres aux 100 kilomètres, et 175 grammes de CO2 rejetés par kilomètre, pour un malus à prévoir dépassant ainsi les 7600 euros en 2018.

 

La Ford Focus RS III, une véritable source de fun !

Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

S’il y a bien un point qui justifie que la Ford Focus RS III a été élue voiture de l’année à 2 reprises, c’est bien son comportement, et notamment une fois lancée sur circuit. La direction est précise et directe grâce à l’assistance électronique EPAS, les freins avec étrier mono-bloc à 4 pistons Brembo ont un temps de réponse et une efficacité excellents, et les suspensions sont réglables sur deux modes pour lui offrir plus ou moins d’agressivité dans les courbes.

Avec ses 4 roues motrices, elle est en plus équipée de gommes Michelin Pilot Super Sport de série, qui ont été développées spécialement pour cette voiture, et qui lui confèrent une tenue de route incroyable. La puissance est tout de même délivrée à 70% sur les roues arrières, ce qui lui donne presque le caractère d’une propulsion, mais l’efficacité de l’ESP permet d’éviter bien plus facilement la sanction en cas de glisse un peu trop virile.

Elle dispose de 4 modes de conduite permettant de la rendre plus ou moins réactive et agressive :

  • Le mode Normal
  • Le mode Sport, qui rend les suspensions plus rigides et la direction plus directe pour attaquer un peu plus la route, et qui offre un son plus roque se rapprochant de celui d’un 5 cylindres.
  • Le mode Piste, permettant de réduire significativement les aides au pilotage et de libérer tout le potentiel de cette RS, mais surtout de la rendre beaucoup plus joueuse pour la mettre en travers dans les virages et faire appel à sa science du pilotage. Celui-ci donne presque l’impression d’être à bord d’une véritable propulsion.
  • Le mode Drift, totalement inédit, et principalement pensé pour les conducteurs ayant moins d’expérience en pilotage et en glisse, un simple freinage accompagné d’un coup de volant permettant de créer la dérive, et l’ESP prenant ensuite automatiquement le relais en cas de mauvais dosage de l’accélérateur. C’est donc un excellent moyen pour les moins chevronnés de prendre tout de même un maximum de plaisir.

Autrement dit, la panoplie de réglages disponibles rend la voiture facile à prendre en main et amusante pour tout un chacun, ce qui fait sa véritable force et sa réputation. Avec son prix d’entrée de gamme de 40.200 euros, elle reste en plus relativement accessible à de nombreux amateurs.

 

Un pack « Performance » pour un design encore plus sportif

Pack Performance de la Ford Focus RS III (Crédits: Ford Motor Company)

 

Ford a annoncé en août 2017 la commercialisation d’un pack appelé « Performance », qui ne donne pas davantage de puissance au moteur EcoBoost, mais qui permet de la rendre encore plus exclusive avec des jantes exclusives contenant le logo RS, ainsi qu’un spoiler, des coques de rétroviseur et un toit de couleur noir mat.

La seule amélioration mécanique apportée par ce pack est un nouveau différentiel fourni par Quaife, qui offre une meilleure motricité en sortie des virages les plus serrés. Ces options supplémentaires sont disponibles pour la somme de 4100 euros, ce qui n’est pas non plus outrancier pour s’offrir un petit plaisir supplémentaire.

Retrouvez quelques infos sur le configurateur Ford

 

Si vous rêvez depuis longtemps de vous offrir un véhicule sportif et que vous avez enfin l’occasion de le faire, il ne fait nul doute que la Ford Focus RS III est un excellent choix, ne serait-ce que par son prix qui la positionne parmi les plus accessibles de sa catégorie, mais aussi car elle est l’assurance de vous procurer des heures et des heures de plaisir. Expert en glisse ou simple amateur de sensations, chacun pourra y trouver son compte !

Vous aimeriez lire aussi : La nouvelle Renault Megane 4 RS

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto