La Porsche 911 type 991 n’en a pas encore finie avec sa carrière et voit l’arrivée d’une nouvelle version de l’exclusive GT3 RS. Au programme, des performances et un comportement annoncé encore meilleurs. A l’heure où le futur de la 911 va s’écrire avec de l’hybride et des turbos, cette Porsche 991 GT3 RS serait-elle la dernière à résister au dopage ?

 

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

La Porsche 991 GT3 RS version 2018

La dynastie des versions ultra-sportives de la 911 débuta en 1972 avec la mythique (et très chère !) Carrera RS 2.7 et sa queue de canard reconnaissable entre toutes. Les versions Carrera RS se succédèrent pour les 911 3.0, 964 et 993 mais la type 996 étrennera un nouveau patronyme en 1999 avec l’appellation GT3. Et comme si des versions plus puissantes et allégées ne suffisaient pas, Porsche se décida par la suite de sortir des GT3 RS, encore plus performantes et exclusives. La 911 type 991 eut déjà sa version GT3 RS en 2015 avec 500 ch et des prestations de haut vol. Mais cette fois, ce n’est pas juste une nouvelle version repoussant encore plus loin les limites de la 911. Cette fois, ce pourrait être la dernière fois qu’une GT3 est « bio », c’est-à-dire dénué de turbocompresseurs ou autres systèmes hybrides. En effet, si toute la gamme 911 a adopté le turbo (sauf la GT3 évidemment), la prochaine génération de 911 sera en plus équipé d’une hybridation légère offrant un léger surplus de puissance.

L’enjeu est donc de taille pour cette nouvelle Porsche 991 GT3 RS, puisqu’elle représentera une époque totalement révolue dans plusieurs décennies !

La Porsche 991 GT3 RS sous tous les angles

Un travail aérodynamique encore plus important

Extérieurement, les différences sont nombreuses par rapport à une 991 de base mais finalement assez faibles par rapport à l’ancienne GT3 RS. La priorité est bien évidemment la performance aérodynamique sur ce type de véhicule destiné aux « track days », ce n’est pas un hasard si elle ressemble à une voiture de course ! L’avant de la Porsche 991 GT3 RS est doté d’une grosse lame sur toute la largeur servant à générer de l’appui. Les boucliers sont énormes et sont assez similaires à ceux utilisées sur la GT2 RS. On voit apparaitre sur le capot avant des prises d’air type « Naca » ainsi que des écopes sur les ailes servant à évacuer la chaleur dégagée par les freins.

Les entrées d’air sur les ailes arrière destinées à alimenter le moteur en air frais sont élargies afin de limiter la chauffe du flat 6. Enfin, sur le capot moteur, trône cette énorme « pelle à tarte » en guise d’aileron. Tout en carbone, il offre une stabilité à haute vitesse indispensable pour un usage circuit. Le seul point négatif sur le plan aérodynamique est la petite taille du diffuseur. Un diffuseur permet de générer de la déportance sans pour autant pénaliser la pénétration dans l’air. Mais la 911 ayant son moteur en porte-à-faux, et donc très reculé, ne laisse pas la place à un diffuseur imposant et ce n’est pas pour rien si Porsche met désormais le flat 6 en position centrale dans sa RSR participant aux 24 Heures du Mans !

Le résultat esthétique final est évidemment très agressif et ce n’est pas le coloris vert pomme du modèle de présentation qui va ajouter de la discrétion à cette Porsche 991 GT3 RS !

A l’intérieur, cette GT3 RS ne parait pas si radicale avec l’usage du tableau de bord classique de la 991 et son GPS. La différence tient surtout à l’absence de plage arrière, de moquette, l’usage de sièges baquets ainsi que de lanières en lieu et place des poignées de portes.

L’intérieur de la Porsche 991 GT3 RS

Toujours ce bon vieux flat 6 atmo pour cette Porsche 991 GT3 RS

Et on ne va pas s’en plaindre, d’autant que celui-là dispose d’un caractère et d’une sonorité tout bonnement exceptionnels ! Si des rumeurs ont pu faire état de l’utilisation possible d’une version réalésée à 4.2 litres, c’est bien avec la même cylindrée de 3 996 cm3 de l’ancien moteur que cette GT3 RS est dotée. Ce flat 6 à 24 soupapes et injection directe offre une fiche technique à faire pâlir avec 520 ch (20 de plus que l’ancien) à 8 450 tr/min et un couple de 470 Nm (contre 460). Avec un rendement exceptionnel pour un atmosphérique de 130 ch/litre, ce moteur représente le graal pour tout amateur de haut régime puisque le rupteur est situé à 9 000 tr/min !

Les performances sont à la hausse : seulement 3.2 secondes demandés pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 314 km/h (contre 3.3 secondes et 310 km/h pour l’ancienne GT3 RS).

La sonorité du moteur promet d’être à nouveau magique avec l’usage d’un nouvel échappement en titane. Côté transmission, pas de boîte manuelle disponible, les utilisateurs seront cantonnés à la très efficace version PDK à double embrayage.

Un châssis de GT2 RS

Pour le châssis de cette Porsche 991 GT3 RS, la marque de Stuttgart ne s’est pas ajoutée de contraintes en s’inspirant largement de celui de la GT2 RS. Ils auraient eu tort de s’en priver vu la qualité de ce dernier ! Pour limiter le poids, de nombreux éléments sont en carbone, le toit est en magnésium, la structure mixe aluminium et acier et les boucliers sont en polyuréthane. Le poids annoncé est de 1 430 kg avec le pack optionnel Weissach utilisant des éléments de carrosserie plus léger et des jantes en magnésium (30 kg de gain).

La GT3 RS reprend les roues arrière directionnelles pour bénéficier d’une meilleure agilité à basse vitesse et d’une plus grande stabilité à haute vitesse. Les roues de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière sont munies d’un écrou central comme en compétition et chaussent des impressionnants pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup de 265 mm de large à l’avant et 325 mm à l’arrière. Les freins carbones-céramiques seront disponibles en option alors que le pack Clubsport inclut un arceau de sécurité pour augmenter encore la rigidité.

Le prix pour cette Porsche 991 GT3 RS

Cette nouvelle GT3 RS débutera à partir de 198 335 € en France. Nul doute que les acheteurs voudront l’équiper du pack Weissach qui ne coûte pas moins que 18 000 € ainsi que de ce vert pomme facturé 3 600 € ! Mais elle pourrait être une bonne affaire, surtout lorsqu’on connait l’inflation de certains modèles de la marque allemande. Cette Porsche 991 GT3 RS sera présentée au public le 8 mars à l’occasion du salon de Genève pour des premières livraisons à partir du mois de juin.

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto