Bien assurer sa voiture a un coût qui dépend de très nombreux critères, et prend une part importante dans le budget du conducteur. Rappel important, seule l’assurance responsabilité civile (RC) est obligatoire en France. Cependant, les tarifs peuvent varier énormément d’une assurance à l’autre pour des couvertures qui semblent identiques au premier coup d’oeil. Notre premier conseil est de faire régulièrement jouer la concurrence pour votre assurance auto. Les critères principaux à prendre en compte sont le niveau de garantie, le conducteur principal et son/ses conducteurs secondaires, et les garanties optionnelles qui vous paraissent indispensables.

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

Bien assurer sa voiture : un choix important en fonction du conducteur et du véhicule

Bien assurer sa voiture : faire le tour de la concurrence avant l’achat

L’univers des assurances auto est vaste… Bien assurer sa voiture, c’est choisir soit une société d’assurance (Axa, Allianz, Generali, Gan…), soit une société d’assurance mutuelle (Maaf, Matmut, Macif, MMA…) ou encore passer par un courtier en assurances pour comparer plusieurs contrats.

Lors de l’achat d’une voiture, neuve ou occasion, prenez le temps de faire le tour des assurances avant de signer l’acquisition de votre bolide. Aujourd’hui, internet est un véritable facilitateur en vous permettant de faire vos devis en ligne pour comparer les acteurs du marché. Vous pouvez également faire jouer la concurrence lorsque vous êtes déjà assuré pour votre auto, à l’échéance de votre contrat à la fin de la première année, et à n’importe quel moment dès la deuxième année grâce à la loi Hamon. Si vous hésitez entre plusieurs véhicules au moment de l’achat, la prime d’assurance peut vous aider dans votre choix.

Bien assurer sa voiture : choisir son niveau de garantie

Plusieurs critères vont vous permettre de choisir votre niveau de garantie, et par conséquent l’assureur qui couvrira votre auto en cas de dommages. Donc bien assurer sa voiture, c’est connaître un minimum le jargon des assureurs automobiles. Voici un descriptif rapide des trois principaux niveaux de garantie que vous retrouverez chez tous les assureurs :

  • Responsabilité civile : la seule assurance obligatoire pour votre voiture, qui permet de couvrir les dommages (matériels ou corporels) que vous faites aux autres (les tiers). Elle est communément appelée “assurance au tiers”, ou encore “tiers simple”. Elle ne couvre en aucun cas les dommages que vous subissez ou que votre voiture subit. Il s’agit donc de la couverture la moins onéreuse.
  • Responsabilité civile étendue : l’assureur ajoute à la responsabilité civile obligatoire d’autres événements couverts ou des options supplémentaires. Chaque assureur y met ses propres conditions et peut proposer une garantie sur les dommages corporels subis (accident responsable ou non), la prise en charge des bris de glace, des vols et tentatives de vols, des catastrophes naturelles, des incendies. Il peut également vous y proposer l’assistance dépannage et/ou une protection juridique. Vous pourrez retrouver ce type de contrat sous diverses appellations : tiers étendu, responsabilité civile améliorée, tiers vol, tiers amélioré…
  • Tous risques : avec ce contrat, l’assureur garantit votre voiture contre tous les dommages qui peuvent subvenir. Cependant, ces garanties ont des conditions variables d’un assureur à l’autre (corporelle, éléments transportés, franchises appliquées…).

Avant de choisir, prenez le temps de lire les petites lignes du devis d’assurance, et demandez les conditions générales et particulières à l’assureur. Les primes d’assurance peuvent varier du simple au double, et l’écart entre chaque niveau d’assurance peut être minime…

Bien assurer sa voiture : les conducteurs de votre auto

Le tarif de votre assurance auto dépend des garanties choisies, mais également du ou des conducteurs qui seront indiqués sur le contrat. Bien assurer sa voiture, c’est savoir choisir en fonction de ses paramètres personnels : nombre de conducteurs, âge, années d’assurance, bonus-malus… Chaque cas est différent pour l’assureur !

Voici les principaux points à connaître pour chaque conducteur inscrit sur votre contrat d’assurance auto :

  • Coefficient bonus-malus : il est échelonné entre 0,50 et 3,50 et calculé par votre assurance en fonction de votre historique des 12 derniers mois (décalé de 2 mois par rapport à l’échéance de votre assurance). Chaque année d’assurance sans sinistre responsable donne droit à 5% de bonus supplémentaire, et chaque sinistre responsable entraîne une majoration de la prime de 25% (votre coefficient est multiplié par 1,25). Ce malus disparaît après 2 ans d’assurance sans sinistre responsable. Ce coefficient est lié à chaque conducteur, et non au véhicule ou au contrat d’assurance.
  • Conducteur principal : c’est celui/celle qui utilise la voiture la majorité du temps, d’où son nom. C’est donc son coefficient bonus-malus et son historique qui sont utilisés pour souscrire le contrat d’assurance. Il est le seul responsable financièrement du contrat d’assurance.
  • Conducteur secondaire : il/elle est un des conducteurs réguliers de l’auto et bénéficie des mêmes conditions d’assurance que le conducteur principal. Les règles de calcul du coefficient bonus-malus s’appliquent également à lui/elle : ce coefficient est affecté au contrat, donc au conducteur principal et au(x) conducteur(s) secondaire(s) nommé(s).
  • Conducteur occasionnel : on parle aussi, dans ce cas, de prêt de volant. Le conducteur occasionnel conduit exceptionnellement l’auto, et bénéficie uniquement de la responsabilité civile du contrat d’assurance. Son nom ne figure pas sur le contrat, et certains assureurs l’interdisent purement et simplement (on parle également de conducteur exclusif).
  • Jeune conducteur : le jeune conducteur commence avec un coefficient bonus-malus de 1, c’est-à-dire qu’il paye 100% de la prime d’assurance. Certaines assurances proposent des réductions aux jeunes conducteurs qui ont suivi la conduite accompagnée. Selon la loi, l’assureur peut vous demander une surprime de 100% la première année d’assurance, puis 50% la deuxième année et 25% la troisième (si vous n’avez pas de sinistre responsable durant ces 3 ans). Cette surprime entre dans le calcul avec le coefficient bonus-malus.

Nous vous conseillons d’être honnête sur votre contrat d’assurance en désignant en conducteur principal celui qui conduit réellement le plus l’auto. Dans le cas contraire, si vous choisissez par exemple le conjoint du couple qui a le plus de bonus, ou un des parents pour la voiture du fiston, vous risquez gros ! Si votre assureur l’apprend, il peut considérer que vous avez fait une fausse déclaration intentionnelle. Il peut résilier unilatéralement votre contrat et vous poursuivre pour fraude à l’assurance (jusqu’à 5 ans de prison, et une amende de 375.000 à 1.875.000 €). Et en cas d’accident, votre assureur peut affiner ses informations et apprendre que le conducteur secondaire du contrat impliqué dans l’accident est dans la réalité le conducteur principal de la voiture accidentée… Il sera alors dans son droit s’il ne couvre pas les dommages, et les conséquences financières peuvent être désastreuses ! Donc n’oubliez pas de mentionner à votre assurance tout changement des conducteurs désignés au contrat dans des délais raisonnables.

Bien assurer sa voiture : des options qui peuvent être utiles

En dehors de l’assurance responsabilité civile obligatoire, le conducteur d’une voiture doit peser le pour et le contre de nombreuses garanties… Bien assurer sa voiture, c’est faire des choix en fonction des problèmes que l’on risque de rencontrer et le budget que l’on peut accorder à son assurance auto. Donc le premier choix à faire, c’est savoir si vous souhaitez une responsabilité civile seule, un tiers étendu ou un tous risques.

Mais au-delà de ce premier choix, de nombreux paramètres sont à prendre en compte !

  • Vous achetez une voiture neuve ? Peut-être souhaitez vous qu’elle vous soit remboursée à neuf en cas d’accident ou de destruction (incendie, catastrophe naturelle)… Certains assureurs vous proposent cette garantie sous diverses modalités (durée, montant maximum, franchise…).
  • Vous achetez une voiture ancienne ? Même si ce véhicule à 30 ans, sa valeur peut être très élevée… Regardez par exemple la côte d’une 205 GTi aujourd’hui, et vous verrez qu’elle peut valoir plus cher que certaines voitures neuves ! Dans ce cas, certains assureurs proposent de baser le contrat sur une expertise préalable au contrat.
  • Et en cas de panne ou d’accident, que se passe-t-il ? Comment amener votre voiture chez le garagiste ? Une assistance peut être proposée de base dans votre contrat, ou en option. Certaines conditions peuvent s’y appliquer (exclusion de certaines pannes, franchise kilométrique, jours non couverts…).
  • La question de la couverture des dommages corporels doit aussi être évoquée à la souscription d’un contrat d’assurance auto. Bien assurer sa voiture, c’est aussi prévoir ce qui peut se passer en cas d’accident responsable grave. Si vous provoquez un accident, votre préjudice corporel n’est pas couvert par la responsabilité civile. Vous pouvez opter pour une garantie personnelle du conducteur, et les assureurs proposent souvent plusieurs niveaux en fonction de vos besoins.

D’autres options sont à examiner avant de souscrire un contrat : couvrir les objets transportés (y compris les animaux), prendre une protection juridique, peuvent également faire l’objet d’une couverture particulière.

Pour faire baisser votre prime d’assurance, vous pouvez regrouper vos contrats pour négocier au mieux… Dans ce cas, regardez le budget global de vos assurances à l’année, ainsi que les garanties pour chaque assurance (habitation, auto, moto, responsabilité civile professionnelle…). Enfin, le meilleur moyen de vous faire une idée sur la qualité d’une assurance, c’est encore de demander leur avis aux personnes qui y sont assurées !

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto