Un à un, les manufacturiers annoncent des hausses de tarifs conséquentes sur les pneumatiques. Autant vous dire que changer un pneu de voiture va vous coûter plus cher dès le mois d’avril… Nous vous indiquons quelques solutions pour tenter d’échapper aux hausses de tarifs annoncées.

Pneus de voiture

Pourquoi changer un pneu de voiture va coûter plus cher ?

Plusieurs raisons expliquent les hausses de tarifs pratiquées par les manufacturiers en 2017. La principale est la hausse des prix sur les marchés de gros des matières premières. Voici quelques clés pour comprendre les enjeux des matières premières et leurs conséquences quand vous voulez changer un pneu de voiture :

  • 90% de la production mondiale de latex naturel est utilisée dans la fabrication mondiale de pneumatiques.
  • Les zones de production sont de plus en plus fréquemment touchées par des catastrophes climatiques (inondations, typhons…), ce qui entraîne un affaiblissement de l’offre.
  • Le cours du caoutchouc naturel est corrélé avec le cours du pétrole, et avec le cours du caoutchouc synthétique (dérivé du pétrole) : si le prix du baril augmente, le prix du caoutchouc naturel aussi.
  • La demande mondiale augmente fortement, notamment sur les marchés chinois et indien (un tiers de la consommation mondiale de caoutchouc naturel et synthétique) tandis que l’offre montre une tendance à la stagnation, voire à la baisse.

Depuis le début de l’année 2017, les manufacturiers doivent faire face à une hausse de 20% du cours du caoutchouc naturel. Parallèlement, le butadiène (hydrocarbure, dérivé du pétrole) et le pétrole voient également leurs cours fortement orientés à la hausse. Le coût des matières premières, ainsi que la hausse des investissements en recherche et développement, pousse les manufacturiers à imposer une hausse de tarifs sur leurs gammes de pneumatiques.

Comment changer un pneu de voiture sans débourser plus en 2017 ?

Bridgestone a annoncé une hausse de 8% dès le 1er avril 2017, Michelin a déjà appliqué une augmentation de 9% à toute sa gamme tourisme aux Etats-Unis et Pirelli annonce dans la foulée que ses tarifs vont aussi augmenter de 9% sur les marchés européens et américains. Ne doutons pas que cette hausse va se généraliser à toutes les gammes de pneumatiques au fil de l’année. Dans tous les cas, changer un pneu de voiture risque de vous coûter plus cher en 2017.

Changer un pneu de voiture, ou de moto, sera plus cher en 2017

Première solution, et des plus simples : n’attendez pas la hausse des tarifs, prévue dès le mois d’avril 2017. Changer un pneu de voiture à partir du mois d’avril sera environ 9% plus cher si le garage répercute la hausse annoncée par les manufacturiers. Sachez que les garages ont des stocks, et que cette hausse à l’achat chez les manufacturiers ne sera répercutée que plus tard chez les monteurs de pneus. Cependant, certains n’hésiteront pas à l’appliquer immédiatement, alors soyez vigilants aux prix pratiqués !

Seconde solution : vous pouvez également anticiper la hausse en commandant vos pneus à l’avance, et en ne les faisant monter qu’au moment voulu. Attention cependant à les stocker dans de bonnes conditions : ils ne doivent pas subir de changements de températures brutaux, ni de déformation. Rangez-les de préférence sur le flanc (si vous n’avez pas de rack à pneus), à l’abri de la lumière (et des UV). Par exemple, vous pouvez les poser en pile (les uns sur les autres) en les permutant régulièrement dans votre box de garage : l’endroit doit être sec, aéré, fermé et tempéré, et le sol propre et sans trace huileuse ou d’essence.

Nous vous conseillons donc de rester informés des hausses pratiquées par les manufacturiers, et de surveiller les augmentations pratiquées par les garagistes. Ainsi, vous éviterez la mauvaise surprise au moment de changer un pneu de voiture !

Vous le voyez, il n’y a pas de solution miracle. Les enjeux de l’offre et de la demande sur le marché des matières premières va entraîner une ou même plusieurs augmentations sur les pneumatiques. Changer un pneu de voiture va donc s’avérer plus coûteux, et alourdir un peu plus le budget des conducteurs. Notre conseil : restez vigilants aux hausses annoncées, et tentez d’anticiper au maximum vos changements de pneus…