On connaît le Dakar. Dans une moindre mesure le Rallye des Gazelles. Mais quid de la Baja 1000? Cette course « off-road » sans interruption (la plus longue au monde s’il vous plaît) existe depuis 1967. Elle se déroule chaque année dans la péninsule de Basse-Californie, au Nord-Ouest du Mexique.

Buggys, pickups, quads, motos et même coccinelles s’affrontent annuellement au cœur de ce désert tout à la fois majestueux et terrifiant. D’Ensenada à Ensenada ou d’Ensenada à La Paz selon les années, bloqués entre le Pacifique et la mer de Cortés, les participants, venus des quatre coins du globe, puisent dans leurs derniers retranchements pour venir à bout des 1700 km (soit près de 1000 miles… d’où son nom) de poussière et de pierres des plus éprouvants.

Beaucoup se relaient au volant. Beaucoup abandonnent (près de 50% des participants). Même les coureurs européens les plus populaires s’y sont cassé les dents (Hubert Auriol, Sébastien Bourdais, Cyril Desprès, Marc Coma etc…). Bref, la Baja 1000 est une course sans nulle autre pareille.

Organisée par SCORE International, la Baja est ouverte à toutes et à tous (Steve Mc Queen ou encore Clark Gable y ont notamment pris part). Et il n’est pas nécessaire d’avoir de gros moyen pour y participer. Un budget « class-11 » (VW Coccinelle 1600 d’origine) incluant véhicule, équipement, assistance et inscription dépassera ainsi rarement les 18.000 euros. Pour la catégorie reine, les « Trophy », l’histoire est quelque peu différente. Le seul prix du véhicule tutoie le million de dollars US… À ce prix, ce sont jusqu’à 850 chevaux qui vrombissent sous le capot et RedBull ou Monster qui s’affichent sur la carrosserie.

Baja 1000

Il est intéressant de noter que certaines écuries participent à la course depuis près de 50 ans, et ce sont, tour à tour, trois, voire quatre générations d’une même famille qui se sont assises au volant des bolides du désert. Les DeVercelly, les « Weatherman » Steinberger ou encore les McMillin en sont les meilleurs exemples.

Baja 1000

Baja 1000 : Le déroulement de la course :

  • Le 30 octobre 2018, qualifications de la catégorie « Trophy » à Las Vegas
  • Les 14 et 15 novembre 2018 à Ensenada (Mexique), révision mécanique des véhicules
  • Le 16 novembre 2018 à l’aube, départ des motos rapidement suivies des 4 roues. Chaque participant est lancé à intervalles de 30 secondes, une catégorie à la fois. Les catégories les plus rapides s’élançant en premier.
  • Le 18 novembre 2018, remise des prix.

Pour en savoir plus, consultez la page suivante (en anglais).

La Baja 1000, une course, oui, mais pas que…

Vous souhaitez prendre part à cette course hors du commun ou vivre l’expérience « Baja 1000 » en chair et en os. Rendez-vous du 14 au 18 novembre 2018 à Ensenada, à une heure au sud de Tijuana (1h30 de San Diego et 4h de Los Angeles). Vous vous laisserez gagner par la ferveur populaire, les mécaniques surdimensionnées, les décors apocalyptiques… mais également les margaritas (qui furent inventées ici-même, il y a près de 100 ans) ou encore les « tacos de pescado », spécialité culinaire de cette petite ville portuaire.

Baja 1000

Vous vous joindrez aux milliers de mexicains et d’américains qui assistent avec passion aux passages de ces engins surpuissants. Du Rancho El Tule à Puertecitos en passant par el Ejido Eréndira ou El Rosario (et ses fameux burritos de machaca), vous serez toujours le ou la bienvenu(e). Vous y partagerez la bière locale, la Tecate (sponsor principal de l’épreuve), quelques « botanitas » (snacks), mais aussi, et surtout, des moments inoubliables (la maîtrise de l’espagnol, bien que préférable, est loin d’être une barrière dans cette région frontalière où le bilinguisme est particulièrement répandu).

Baja 1000

Vous l’aurez compris, la Baja 1000 c’est bien davantage qu’une course. Si vous souhaitez de plus amples renseignements sur comment vous loger, vous déplacer ou vous nourrir dans la région, n’hésitez pas à réagir à cet article ou à visiter mon blog Royalito.com. Je me ferai un plaisir de vous orienter vers les meilleures options!

Vous n’êtes pas disponible en novembre? Rassurez-vous, vous pourrez toujours vibrer au rythme des grosses cylindrées, des cactus et de la poussière grâce aux « petites sœurs » de la Baja 1000 : la Baja 250 (début avril) et la Baja 500 (fin mai ou début juin selon les années).

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto