Luttant en début de course avec Toyota, Porsche s’est payé le luxe de privilégier son prototype le mieux placé au championnat WEC à l’arrivée des 6h du Nürburgring. Après sa victoire aux 24h du Mans et sur fond d’inquiétude quant au possible retrait du programme endurance de la marque, l’équipage de Brendon Hartley, Earl Bamber et Timo Bernhard s’impose à nouveau. 

La Porsche 919 Hybrid n°2 vainqueur des 6h du Nürburgring (Porsche Motorsport)

Un mois après les 24h du Mans, le monde de l’endurance faisait sa reprise en Allemagne pour les 6h du Nürburgring. Créée en 1953, l’épreuve qui s’appelait jusqu’en 2009 les 1000km du Nürburgring s’est déroulée pendant 31 ans sur la mythique Nordschleife. Depuis, pour des raisons de sécurité, l’épreuve se déroule sur le « Grand-Prix Strecke », bien plus court et ayant accueilli la Formule 1 à de nombreuses reprises.

6h du Nürburgring : Toyota garde l’avantage en qualifications

Après sa désillusion du Mans, Toyota avait à cœur de se racheter aux 6h du Nürburgring. Le week-end commençait bien puisque la #7 s’est emparé de la pole position en LMP1 devant la Porsche #2, la Porsche #1 et enfin la Toyota #8. Néanmoins, les essais ont laissé entrevoir les progrès de la Porsche grâce à son nouveau package aérodynamique « high drag » qu’elle inaugurait ce week-end. Roulant jusqu’alors avec son kit aérodynamique « low drag » spécifique pour Le Mans (et privilégiant la vitesse de pointe), Porsche pouvait enfin rivaliser avec Toyota sur des circuits traditionnels nécessitant davantage de vitesse de passage en courbe. Du côté du LMP2, la G-Drive #26 a signé le meilleur temps mais s’est fait déclassé suite à un problème sur le fond plat. Une mauvaise nouvelle pour l’équipage qui était déjà pénalisé d’un Stop-and-Go de 3 minutes suite à un accrochage aux 24h du Mans. C’est la Jackie Chan DC Racing #38, déjà victorieuse au Mans, qui a récupéré le bénéfice de la pole aux 6h du Nürburgring. En GTE Pro, la Porsche #92 réalise la référence chronométrique tandis que l’Aston Martin #98 a été la plus rapide en GTE Am.

6h du Nürburgring : lutte fratricide en LMP1

 

6h du Nürburgring, Porsche prend le leadership en LMP1

Dès le tour de formation des 6h du Nürburgring, la Toyota #8 est victime d’un problème de pression de la pompe à essence et est obligée de rentrer aux stands pour réparer. Elle ressortira avec plusieurs tours de retard. L’autre Toyota, la #7, est parvenue à conserver son avance au départ devant les deux Porsche. Dans la première heure, les 3 protos du LMP1 se sont livrés à une lutte magnifique en se faufilant dans le trafic. Au début de la 2ème heure, la Porsche #1 pilotée par Hartley porte l’estocade sur la Toyota #7, alors aux mains de Lopez, pour la tête de la course. Peu après, c’est l’autre Porsche qui passe la Toyota pour le gain de la seconde place. Peu avant la mi-course, la Toyota #8 réussit à revenir en 4ème position mais évolue avec plusieurs tours de retard.

Dans la deuxième moitié des 6h du Nürburgring, les Porsche distancent irrémédiablement la Toyota #7 et se livrent un magnifique duel. Non sans quelques frayeurs avec Tandy au volant de la #1 qui, dans les échappements de la #2, s’est accroché avec la Ford GT #67, provoquant une sortie de piste pour cette dernière. Peu après, la Porsche #2 part tout droit à la dernière chicane en évitant une Manor qui était en tête-à-queue. La #1 en aura profité pour prendre la tête de la course. Dans la dernière heure, la Porsche #1 aura réussi à porter son avantage à 10 secondes sur la #2. Mais ayant gagné les 24h du Mans (dont les points au championnat WEC sont doublés), Porsche décide de favoriser la #2 dans l’optique de la couronne mondiale. Ainsi, lors du dernier ravitaillement, l’usine allemande décide de prolonger de 20 secondes l’arrêt de la #1 afin qu’elle repasse en 2ème place.

La Porsche #2 s’impose donc devant la #1 aux 6h du Nürburgring. La Toyota #7 finit sur le podium devant l’autre Toyota, à 5 tours. En LMP2, c’est une nouvelle victoire pour la Jackie Chan DC Racing #38 qui devance la Signatech-Alpine #36 et la Vaillante-Rebellion #31. En GTE Pro, victoire de la Ferrari #51 du team AF Corse alors que le GTE Am a été remporté par la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing.

Au championnat, l’équipage #2 de chez Porsche avec 108 points prend le large devant la Toyota #8 et ses 78 points. Grâce à sa 2ème place au Mans, C’est la Jackie Chan DC Racing #38 qui est 3ème au général (et 1er du LMP2) avec 60 points.

Le podium des 6h du Nürburgring (Porsche Motorsport)

La prochaine étape du championnat du monde d’endurance se déroulera à Mexico le 3 septembre prochain. Il sera intéressant de voir si Porsche confirme sa récente supériorité sur Toyota. Peut-être en saurons-nous plus sur l’engagement ou non de Porsche en 2018.