L’australien Ricciardo n’a pas tremblé pour aller décrocher une fantastique victoire en terres princières. Dominateur tout le weekend, il est logiquement récompensé malgré une frayeur quant à la fiabilité en course. Vettel et Hamilton complètent le podium. Atome automobile revient sur ce GP de Monaco 2018.

GP de Monaco 2018

GP de Monaco 2018 : Ricciardo vainqueur

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

GP de Monaco 2018 : record explosé pour Ricciardo

Il n’aura rien laissé à personne ! Ricciardo a réalisé un weekend parfait qui commença lors des essais libres et des qualifications où il aura battu le record du circuit avec un tour incroyable en 1 min 10 sec 810. Son équipier Verstappen aurait pu lui contester la pole position s’il n’avait pas fait une nouvelle erreur lors de la dernière séance d’essais libres, ce qui l’empêcha de voir sa voiture réparée à temps pour les qualifications. Vettel a réalisé le 2ème chrono devant Hamilton, Raikkonen et Bottas.

GP de Monaco 2018

GP de Monaco 2018 : Résultat des qualifications

GP de Monaco 2018 : le fil de la course

Ricciardo prend un envol exemplaire au départ et l’ensemble du peloton est assez sage. Il n’y a aucun changement de position parmi les leaders. Verstappen opère une remontée intéressante quand Sirotkin est pénalisé d’un « stop and go » de 10 secondes, son équipe n’ayant pas monté les pneus sur la voiture dans le temps imparti avant le départ.

Au 10ème des 78 tours, Ricciardo mène devant Vettel et Hamilton. Suivent Raikkonen, Bottas et Ocon sur sa Force India.

Alors que Stroll est victime d’une crevaison après un contact avec Ericsson, c’est la catastrophe chez Williams car Sirotkin est de nouveau pénalisé d’un « stop and go » de 10 secondes, l’équipe ayant touché à la voiture durant la 1ère pénalité, ce qui est interdit.

Première surprise au 12ème tour avec l’arrêt au stand d’Hamilton qui chausse des Ultra Tendres. N’est-ce pas prématuré ? L’anglais ressort derrière Ocon, qui laisse passer Hamilton, le français étant un pilote de la filière Mercedes…

Au 16ème tour, c’est Vettel qui s’arrête et chausse des Ultra Tendres, comme Hamilton. L’allemand ressort aisément devant les pilotes Mercedes. Le tour suivant, Ricciardo fait de même, tout comme Raikkonen et Bottas. Ce dernier repartant avec les Super Tendres, pneumatique le plus dur apporté à Monaco.

C’est d’ailleurs ce composé qui semble le plus rapide, Bottas étant bien plus rapide que les autres pilotes de tête ! Le finlandais est toutefois à 20 secondes de la tête mais remonte très vite.

Coup de tonnerre au 29ème tour quand Ricciardo annonce perdre de la puissance et voit Vettel revenir dans ses échappements ! L’australien parvient toutefois à garder un rythme correct pour éviter de se faire passer par le pilote Ferrari.

La mi-course est dépassée et est marquée par le rythme incroyable de Gasly avec ses Hyper Tendres qu’il arrive à faire durer de manière admirable. Le français s’arrête finalement au 37ème et ressort en 10ème position avec les Super Tendres, mais derrière Hülkenberg et Verstappen qui doivent encore changer de pneus.

Au fil des tours, les écarts se rapprochent entre les hommes de tête alors que Verstappen s’arrête enfin lors de la 48ème boucle.

Catastrophe pour Alonso et Mclaren au 53ème tour ! L’espagnol est contraint de s’arrêter à la suite d’un problème de boîte de vitesses. Cela permet à Gasly de s’emparer de la 7ème place.

La tête de course continue à un rythme assez faible, les pilotes étant en difficulté avec leurs pneus. Ainsi, Ocon, Gasly, Hülkenberg et Verstappen reviennent sur les leaders.

Au 71ème tour, Leclerc subi une casse de son disque de frein avant gauche et ne peut éviter de percuter Hartley, c’est l’abandon pour les deux pilotes et la voiture de sécurité virtuelle est déployée ! La course reprend ses droits au 74ème tour alors qu’aucun pilote de tête ne s’est arrêté.

Aucun changement jusqu’à l’arrivée où Ricciardo s’impose en maître devant Vettel et Hamilton ! Raikkonen et Bottas finissent 4ème et 5ème devant les français Ocon et Gasly qui ont fait des courses remarquables. Hülkenberg, Verstappen et Sainz complètent le top 10.

Au championnat, Vettel fait la bonne opération en revenant à 16 points d’Hamilton et Ricciardo s’empare de la 3ème place.

GP de Monaco 2018

GP de Monaco 2018 : Classement de la course

GP de Monaco 2018 : notre analyse

Comme attendu, Red Bull aura été intraitable en qualifications et en course. Si la monoplace autrichienne ne dispose pas du moteur le plus puissant et qu’elle génère trop de traînée aérodynamique, elle est très rapide en virage et semble faite pour un circuit comme Monaco. Ricciardo confirme année après année qu’il est un champion du monde en puissance, à la fois rapide et régulier. C’est nettement moins le cas pour Verstappen qui est encore parti à la faute. D’habitude confiant voire arrogant, le néerlandais a paru cette fois très affecté. Peut-être un mal nécessaire pour, enfin, acquérir de la maturité.

Ferrari pourra se satisfaire de ce résultat puisque Vettel se rapproche d’Hamilton au championnat. La monoplace italienne, dont l’empattement a été augmenté par rapport à 2017 a semblé moins à l’aise dans les ruelles monégasque.

GP de Monaco 2018

Même constat chez Mercedes qui doit sûrement être très heureuse d’avoir limité la casse malgré une voiture davantage conçue pour les circuits rapides. Hamilton continue son parcours pas vraiment flamboyant, mais très pragmatique et efficace.

Grosse performance des pilotes français Ocon (Force India) et Gasly (Toro Rosso) qui auront fait briller leur monoplace. Gasly a profité d’un châssis bien né malgré un moteur moins puissant alors que la Force India d’Ocon semble avoir trouvé davantage de stabilité au niveau du train arrière.

Beau weekend également pour Renault qui place ses deux voitures dans les points. L’écurie française continue de progresser petit à petit et doit attendre avec impatience la prochaine course pour bénéficier d’une évolution moteur.

En revanche, chez Mclaren, c’est la soupe à la grimace. Si Alonso a fait de belles qualifications et semblait en mesure de décrocher de gros points, la fiabilité de la boîte de vitesses en aura décidé autrement. Prestation plus terne pour Vandoorne qui doit faire attention et hausser son niveau s’il ne veut pas courir le risque d’être remplacé l’an prochain.

La grosse déception du weekend est pour Haas qui n’aura jamais réussi à faire fonctionner les pneumatiques. Course à oublier pour l’écurie américaine qui va se tourner rapidement vers le Canada.

Même son de cloche pour Williams qui a encore vécu une course difficile avec des erreurs grossières de l’écurie. Le constat est très inquiétant pour Stroll qui commence à se faire nettement dominer par son équipier, pourtant pas le plus réputé, lors des qualifications.

GP de Monaco 2018

Enfin, le local Leclerc sera également frustré d’avoir abandonné à cause d’un problème de freins. Il pouvait entrevoir le point de la 10ème place pour ce GP de Monaco 2018.

 

Le prochain rendez-vous du calendrier aura lieu au Canada sur le circuit de Montreal. Le rapide circuit urbain accueillera la course le 10 juin prochain.

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto