A peine une semaine après le Grand Prix d’Autriche, les pilotes vont en découdre sur le mythique tracé de Silverstone. Avec un Bottas en trouble-fête dans la course au titre, c’est évidemment le duel entre Hamilton et Vettel qui est au centre des attentions. Qui sortira vainqueur du Grand Prix de Silverstone ? On vous présente le circuit et l’allocation pneumatique, et on fait un point sur le championnat avant le début de ce week-end anglais.

Grand Prix de Silverstone 2016 : quand la pluie s’invite 20 minutes avant le départ… (FIA)

Grand Prix de Silverstone : le circuit en détail

Grand Prix de Silverstone 2016 : Lewis Hamilton vainqueur à domicile (FIA)

Situé sur une ancienne base aérienne de la Royal Air Force, Silverstone fut le théâtre du tout premier grand-prix de Formule 1 en 1950 remporté par Giuseppe Farina sur Alfa Romeo. Aujourd’hui, le Grand Prix de Silverstone se déroule à domicile pour nombre d’écuries puisqu’il est situé au sein de ce que l’on nomme la « Silicon Valley de la F1 ».

Et pour cause, ce ne sont pas moins de six écuries qui ont leur usine principale proche du circuit :

  • Force India à Silverstone
  • Mercedes à Brackley
  • Renault à Enstone
  • Red Bull à Milton Keynes
  • Williams à Grove
  • McLaren à Woking

On pourrait rajouter également l’écurie Haas qui possède une antenne à Banbury, bien que son siège soit aux Etats-Unis à Kannapolis.

D’une longueur de 5,891 km depuis 2010, le tour de circuit sera à parcourir à 52 reprises lors de la course. Avec ces 18 virages, c’est un des circuits préférés des pilotes par son enchaînement de courbes, notamment la section « Copse – Maggots – Becketts – Chapel » qui procure des sensations uniques aux pilotes. Avec ses nombreux virages rapides, Silverstone est typiquement un tracé « d’aéro ». Générer beaucoup d’appui et avoir un bon équilibre aérodynamique entre l’avant et l’arrière sont les qualités premières d’une monoplace pour briller ici. Néanmoins, avoir de la puissance moteur est également un atout car les monoplaces sont souvent au-dessus des 300km/h et la barre des 320km/h est franchie 3 fois par tour.

Comme souvent en Angleterre, la météo aura un rôle à jouer avec de la pluie faisant souvent son apparition pour venir pimenter la course. Cependant, un sec est attendu pour les essais du vendredi et samedi, tandis qu’il subsiste un léger risque de pluie pour la course de dimanche.

L’an passé, la course, remportée par Lewis Hamilton, avait essuyé une importante averse 20 minutes avant le départ, les risques ne sont jamais nuls en Angleterre !

Grand Prix de Silverstone : les pneumatiques fournis par Pirelli

Pirelli au Grand Prix de Silverstone 2017

A l’origine, le week-end était prévu avec les composés les plus durs, c’est-à-dire les Tendres, les Médiums et les Durs. Mais Pirelli a été très frileux en 2017 et les premières courses de l’année ont montré que les pneus étaient beaucoup trop durs et très difficiles à faire chauffer. La décision a donc été prise d’utiliser les Super Tendres, les Tendres ainsi que les Médiums pour éviter une course à un arrêt unique. Sur un bitume abrasif procurant beaucoup de grip, on peut espérer que les stratégies soient variées, deux arrêts étant tout à fait envisageables.

Grand Prix de Silverstone : des évolutions annoncées

La course au développement se poursuit à un rythme effréné, surtout en cette année 2017 avec un nouveau règlement aérodynamique et pneumatique. Ayant dû courir les derniers grand prix avec de vieux moteurs, surtout Vettel, Ferrari prévoit d’amener un moteur neuf avec une évolution notable dessus. L’attraction du week-end sera évidemment de voir si ce moteur permettra à Ferrari de reprendre l’avantage sur Mercedes. Le nouvel aileron avant apporté en Autriche chez les italiens ayant visiblement apporté satisfaction. Chez ces deux écuries, tout comme Red Bull, le rythme de développement est élevé grâce à de gros moyens humains et financiers, qui leur permettent d’apporter des évolutions à chaque course.

Pour d’autres écuries, en revanche, ce Grand Prix de Silverstone sera l’occasion de sortir la grosse évolution de mi-saison. Force India et Renault apporteront ainsi un nouveau package aérodynamique. Williams devra retravailler sur les nouveaux éléments apportés au Red Bull Ring, qui n’avait pas donné satisfaction. Tandis que Haas, après un très beau week-end autrichien, va tester de nouveaux freins Carbone Industrie en lieu et place des Brembo. Avec ces freins, l’écurie américaine espère se débarrasser de ses problèmes d’inconstance qui la plombent depuis son arrivée en Formule 1 l’année passée. En Autriche, un nouveau système de refroidissement des freins ayant semblé positif. La limite pour Haas est que Silverstone est un circuit sollicitant peu les freins, avec ses courbes rapides, les essais pouvant ne pas être suffisamment représentatifs.

Grand Prix de Silverstone : les horaires des essais et de la course

Les  deux premières séances d’essais libres du Grand Prix de Silverstone sont à suivre dès ce vendredi 14 juillet à 10h et 14h. La dernière séance d’essai ainsi que les qualifications se dérouleront samedi 15 juillet à 11h et 14h. Et n’oubliez pas, rendez-vous dimanche 16 juillet à 14h pour suivre le Grand Prix de Grande-Bretagne, 10ème grand prix de Formule 1 de la saison ! Alors, qui sortira vainqueur ? La météo viendra-t-elle jouer les troubles-fêtes dimanche ? Et qui fera la bonne opération au championnat ?