Résumer la course MotoGP en argentine à un simple “Maverick Viñales double la mise” serait vraiment trop réducteur… Nous, ce qu’on relève, c’est Yamaha qui place ses quatre pilotes (Yamaha d’usine et Tech3) dans les six premiers à l’arrivée. Ce sont aussi les chutes à répétition dans une course à éliminations qui a même piégé les cadors de la catégorie… Et on est heureux de voir Zarco finir cinquième, ou encore impressionnés par la fougue intacte de Valentino Rossi du haut de ses 38 ans !

Départ de la course MotoGP en Argentine sur le circuit de Termas de Rio Hondo (crédits : Honda)

Seul Yamaha s’en sort sur le tracé argentin pendant la course MotoGP

Course MotoGP, Argentine, Maverick Viñales vainqueur (crédits : Yamaha)

Le circuit de Termas de Rio Hondo aura réservé bien des surprises cette année. Après des essais compliqués pour Valentino Rossi, qui a dû passer par la Q1 avant de se qualifier septième, en troisième ligne et juste derrière son coéquipier Maverick Viñales. Ce dernier, même s’il a vécu un week-end moins compliqué, a montré qu’il doit encore s’améliorer sur piste mouillée. Intraitable sur le sec, il n’a pu se qualifier qu’en 6e position sur la grille de départ. Il a su cependant construire sa course très intelligemment, restant second derrière Marquez avant que ce dernier ne chute. Suivi par Cal Crutchlow et Valentino Rossi, il mène la course jusqu’au bout sans être inquiété. De son côté, Vale double Crutchlow dans les derniers tours pour monter sur la seconde marche du podium. Le pilote britannique complète le podium et apporte de précieux points à Honda au classement constructeur.

Festival de chutes pendant la course MotoGP à Termas de Rio Hondo

Au rang des chutes enregistrées, on note la contre-performance qui coûte cher à Honda puisque ses deux pilotes officiels terminent au tapis ! Marc Marquez commet une erreur au virage 2, dans le quatrième tour, alors qu’il pousse fort pour accroître son avance en tête de la course. Pedrosa part à la faute dans le même virage, au 14e tour, alors qu’il est en bagarre avec Johann Zarco et Danilo Petrucci pour conserver la 4e place. Chez les rouges de Bologne, Jorge Lorenzo rate son freinage au premier virage et percute l’arrière de la Suzuki de Iannone, ce qui entraîne la chute du pilote Ducati avant même d’avoir bouclé un tour. Andrea Dovizioso s’en sort mieux, jusqu’à ce qu’Aleix Espargaro, au guidon de son Aprilia, ne l’entraîne dans sa chute à 11 tours de l’arrivée. Seuls 16 pilotes sur les 23 au départ réussissent à rallier sur leurs roues la ligne d’arrivée, au terme d’une première partie de course à élimination.

Johann Zarco termine cinquième de la course MotoGP

Johann Zarco remonte de la 14e à la 5e place (crédits : Yamaha)

Hervé Poncharal, le patron du team Tech3, peut être fier de ses choix. Les deux rookies qui forment son équipe de pilotes confirment leur talent pour cette 2e course MotoGP de la saison. Le circuit de Termas de Rio Hondo est l’un des préférés de Johann Zarco qui s’y est imposé à deux reprises en Moto2. Même si les qualifications se sont révélées difficiles pour lui, il a su élaborer et suivre une stratégie de course intelligente, remontant de la 14e position sur la grille de départ pour se retrouver en bagarre pendant quelques temps avec Dani Pedrosa et Danilo Petrucci pour la 4e place. Après la chute de Pedrosa, Zarco tente un temps de garder sa quatrième position devant Alvaro Bautista, qui se révèle plus rapide sur la fin de course. Zarco conserve donc sa cinquième place sur la ligne d’arrivée et emporte ses premiers points au championnat du monde MotoGP.

Inoxydable Valentino Rossi !

Non seulement il confirme encore une fois, comme si cela était nécessaire, son immense talent… Non seulement il réaffirme que seule la course et son résultat comptent… Mais il est le seul, depuis hier, à détenir le record du nombre de départ en course MotoGP depuis ses débuts : 350 grands prix au compteur, 114 victoires, 223 podiums, et bien sûr 9 titres de champion du monde !

Course MotoGP, Argentine, Valentino Rossi second (crédits : Yamaha)

A 38 ans, le docteur confirme qu’il n’a rien perdu de sa combativité et de son désir de victoire. Après des essais très compliqués, et un passage par la Q1 (séance qualificative pour les 13 pilotes les moins rapides à l’issue des trois premières séances d’essais), il parvient à se placer 7e sur la grille. Et en course, le Doctor est un tout autre pilote. Combatif et surmotivé, il se bat pour remonter le plus haut possible. Ce qu’il parvient à faire pour la seconde fois après le week-end qatari il y a quinze jours. Il faudra à coup sûr compter sur lui cette saison, puisqu’il affirme haut et fort qu’il veut son dixième titre mondial !

La course MotoGP sur le circuit de Termas de Rio Hondo en images

La seconde manche de la saison 2017 nous montre que rien n’est joué d’avance. La course MotoGP argentine nous a réservé beaucoup d’animations et de rebondissements. Et nos deux pilotes tricolores, Johann Zarco et Loris Baz (qui termine onzième), sont présents aux avants-postes pour nous faire vibrer. On attend avec impatience le Texas dans quinze jours, pour savoir qui pourra bien détrôner Marc Marquez qui n’a jamais failli sur ce circuit américain !