Le grand prix de France moto, c’est ce week-end au Mans. Le circuit sarthois accueille les cadors du MotoGP, ainsi que les pilotes Moto2 et Moto3. Pour leur grand prix national, nos pilotes français sont au top ! Pour la première fois en 15 ans, la catégorie reine comptera trois Français au départ… On fait le point sur les forces en présence.

Grand prix de France moto par Ranka Fujiwara

Johann Zarco déjà au top avant son arrivée au grand prix de France moto

Grand prix de France moto, Johann Zarco 4e à Jerez (crédits : Yamaha Racing)

Le double champion du monde Moto2 (2015 et 2016) attend son grand prix national avec une certaine impatience. Auteur d’une superbe entame de saison au guidon de la Yamaha M1 du team Tech3, il espère concrétiser avec un podium au grand prix de France moto. Après six tours en tête au Qatar avant de chuter, puis une cinquième place en Argentine et à Austin, et enfin une quatrième place à Jerez, le pilote tricolore aborde son premier grand prix national en catégorie reine avec une sérénité impressionnante ! S’il se montre posé et déterminé, il sait que le public l’attend, à domicile, et espère même le voir monter sur la plus haute marche du podium. La dernière victoire d’un pilote français en MotoGP remonte à 1999, quand Régis Laconi a remporté le Grand Prix de Valence.

Grand prix de France moto : Johann Zarco actuellement meilleur rookie et meilleur pilote satellite (crédits : Yamaha Racing)

Grand prix de France moto : Loris Baz impatient pour son GP national

Grand prix de France moto, Loris Baz à Jerez (crédits : Reale Avintia Racing)

Loris Baz court pour la troisième année en MotoGP, et pour sa deuxième saison au guidon d’une Ducati du team Reale Avintia Racing. Pour son troisième grand prix de France moto, le pilote savoyard espère rentrer dans le Top 10, après deux douzièmes places en 2015 et 2016. Actuellement 15e au classement MotoGP, à égalité de points avec son coéquipier Hector Barbera, Loris Baz espère pouvoir réaliser un bon résultat à domicile pour remonter au classement provisoire. Après un MotoGP de Jerez qui s’est révélé compliqué pour de nombreux pilotes, le tricolore a à coeur de se montrer performant face à son public.

Sylvain Guintoli, pilote pour Suzuki au grand prix de France moto

Actuellement pilote Bennetts Suzuki en British Superbike (BSB), le team officiel Suzuki Ecstar lui a demandé de venir remplacer Alex Rins, blessé au bras et indisponible pour le grand prix de France moto.

Grand prix de France moto, Sylvain Guintoli (crédits : Suzuki Ecstar)

Sylvain Guintoli va donc faire son retour en MotoGP, catégorie dans laquelle il a évolué en 2007 (Team Yamaha Tech3) et 2008 (Ducati). Même s’il compte faire un bon résultat, son objectif est avant tout de prendre du plaisir au guidon du prototype japonais, devant son public. Après des tests menés à Jerez en début de semaine dernière, Sylvain Guintoli s’est dit confiant et agréablement surprise par la facilité de prise en main de la machine. Lors de la conférence de presse de ce mardi matin, le pilote français basé à Londres a déclaré : “ j’ai vraiment hâte de revenir au Mans, avec tous les souvenirs qui reviennent, notamment quand j’avais pris la tête du Grand Prix en 2007. C’était il y a 10 ans mais j’ai l’impression que c’était hier ! Rendez-vous ce week-end !”

Le grand prix de France moto a de grandes chances d’être une belle édition, car outre Johann Zarco, Loris Baz et Sylvain Guintoli en MotoGP, il faudra aussi compter sur Fabio Quartararo en Moto2 et Jules Danilo en Moto3. Les tribunes du circuit du Mans sont complètes depuis plus de deux mois, et le public attend de faire la fête pour ses pilotes tricolores ! On espère voir nos trois Français dans le top 10 de la course MotoGP, et on attend également de belles performances en Moto2 et Moto3… Côté météo, le temps s’annonce assez incertain, ce qui risque d’ajouter un peu plus de suspense !