Marc Marquez et ses prises de risques, Rossi et son retour époustouflant, Lorenzo en lutte pour la victoire… Comment qualifier ce MotoGP Aragon exceptionnel, animé par de belles bagarres ? Retour sur une course impressionnante et un championnat toujours serré…

MotoGP Aragon, Marquez célèbre sa victoire dans le tour d’honneur (crédits : Honda)

MotoGP Aragon : Marc Marquez seul en tête du championnat

Un départ « sage » pour Marquez au MotoGP Aragon

Que dire d’autre à part que, comme à Misano, Marc Marquez a fait du Marc Marquez… Rester sagement second et prendre de précieux points au championnat en limitant la prise de risque, ce n’est décidément pas pour lui ! Son pilotage toujours à la limite lui a fait faire de beaux écarts, et lui a même coûté la pole cette fois, lui qui n’était jamais parti plus loin que 1er en quatre départ à Aragon en MotoGP… Cette fois, une chute l’oblige à partir “seulement” cinquième sur la grille, devancé par Vinales, Lorenzo, Rossi et Crutchlow… Un affront pour le pilote espagnol sur l’un de ses circuits préférés !

Nous gratifiant de quelques belles figures en début de course, il semble retrouver du grip après la mi-course et remonte, d’abord sur Rossi, puis sur Lorenzo. Et c’est un scénario idéal pour lui qui se dessine puisque Pedrosa, son coéquipier, semble adopter la même stratégie de course et remonte second. Derrière, Vinales termine 4e et Dovizioso 7e, lui laissant les commandes du championnat.

Le HRC signe un beau doublé au MotoGP Aragon, devant Lorenzo qui renoue avec le podium

MotoGP Aragon : assiste-t-on à la renaissance de Lorenzo ?

MotoGP Aragon, Lorenzo en tête devant Rossi, Dovizioso et Marquez

Après le week-end à Aragon, force est de reconnaître que Jorge Lorenzo semble enfin s’adapter à sa Ducati GP17… En effet, on a enfin retrouvé le Lorenzo métronome, celui qui est capable d’aligner tour parfait après tour parfait de la première séance d’essais au drapeau à damier de la course. Le Majorquin, après avoir signé le second temps des qualifications, prend un excellent départ et s’envole en tête, suivi de Rossi. Mais c’était sans compter sur les deux pilotes Honda, Marquez et Pedrosa, qui se sont montrés impitoyables en seconde partie de course, reléguant Lorenzo sur la troisième marche du podium.

Pour lui, ce podium a cependant une saveur bien particulière puisqu’il ne termine qu’à 2 secondes de Marquez, alors qu’à Jerez il avait terminé troisième également, mais à 14,7 secondes de Pedrosa, le vainqueur. Prochain objectif, signer sa première victoire chez les Rouges de Bologne avant la fin de la saison. Andrea Dovizioso termine à cinq secondes de Lorenzo, en septième position, et fait une bien mauvaise opération au championnat.

Lorenzo, en tête pendant plus de la moitié de la course, termine troisième au MotoGP Aragon

MotoGP Aragon : Rossi est un extraterrestre !

MotoGP Aragon, Rossi 5e malgré sa jambe fracturée

Que dire de la performance de Valentino Rossi ce week-end ? Pour le commun des mortels, une double fracture tibia péroné signifie trois mois d’arrêt au bas mot… Pour Rossi, une vingtaine de jours suffisent ! En trois petites semaines, le Docteur passe de l’hôpital à sa Yamaha M1, et se paie le luxe de figurer dans le groupe de tête pendant toute la course, signant également le 3e tour chrono des qualifications ! En terminant 5e de la course, à un peu plus de 5,8 secondes de Marquez et 6 dixièmes derrière son coéquipier, Maverick Vinales, l’Italien démontre une nouvelle fois l’étendue de son talent…

Et signifie à ceux qui voulaient une nouvelle fois le mettre à la retraite qu’il est encore là, et qu’il a encore de belles pages à écrire en MotoGP.

Valentino Rossi entre un peu plus dans la légende du MotoGP, lui qui a tout gagné et qui n’a plus rien à prouver à personne… En bouclant les onze premiers tours de course en seconde position derrière Lorenzo, puis en résistant à Marquez, Pedrosa et Vinales, il marque un peu plus les esprits.

MotoGP Aragon : Valentino Rossi entre un peu plus dans la légende du MotoGP après son retour de blessure

MotoGP Aragon : ceux qui nous ont marqué ce week-end

MotoGP Aragon, Zarco et Folger en difficulté

Johann Zarco, chez Tech3, s’est bien montré sur une piste à l’adhérence piégeuse vendredi, suite aux averses qui ont détrempé la piste. Signant le troisième chrono en FP1 et en FP2, le retour du soleil et d’un temps sec semble avoir contrarié le réglage de la M1 pour le pilote français, contraint d’en passer par la Q1 samedi. Qualifié seulement 11e sur la grille après avoir été repêché, le rookie signe une honorable 9e place, ne parvenant pas à accrocher le groupe d’Aleix Espargaro, Andrea Dovizioso et Alvaro Bautista.

Son coéquipier Jonas Folger n’aura pas réussi à trouver de solution satisfaisante et termine seizième, à la porte des points. En fait, à Aragon, Zarco est le seul rookie à avoir marqué des points et conforte sa place de premier pilote satellite face à Cal Crutchlow qui a chuté. Lorenzo n’est qu’à 11 points du Français, actuel 6e au championnat.

Aleix Espargaro, sur son Aprilia RS-GP, s’est montré très performant ce week-end. Il confirme avec une 6e place en terminant à moins de sept secondes de Marquez, le vainqueur, alors que Sam Lowes, son coéquipier, termine dernier à plus de 40 secondes d’Espargaro ! Loris Baz devance le pilote britannique, de moins d’un dixième et semble en perdition. Le Savoyard a annoncé avant le début des essais à Aragon qu’il ne figurerait plus en MotoGP la saison prochaine, remplacé par le pilote belge en Moto2 Xavier Simeon chez Avintia. Chez KTM, les troupes oscillaient entre la fierté de voir un Mika Kallio taquiner les cadors du MotoGP alors qu’il n’est “que” pilote d’essais, et bénéficiait à Aragon d’une wild card, et la déception de voir Bradley Smith se débattre en fond de classement. Pol Espargaro signe quant à lui un nouveau top 10 pour la marque autrichienne.

MotoGP Aragon : plusieurs pilotes s’illustrent avant la tournée outremer

MotoGP Aragon : Marc Marquez en course pour son 4e titre en MotoGP ?

MotoGP Aragon, Marquez en qualifications

Ce week-end, Marc Marquez a remporté son cinquième grand prix de la saison, se retrouvant seul en tête au classement provisoire du championnat du monde MotoGP. Une réussite qui lui permet de se préparer en toute confiance à la tournée outremer. Rappelons que la saison dernière, c’est le premier rendez-vous de cette tournée, sur le circuit de Motegi au Japon, qui l’avait vu coiffer sa troisième couronne mondiale en MotoGP, et sa cinquième au total… suite au “hara-kiri” des Yamaha Boys (Valentino Rossi et Jorge Lorenzo avaient chuté en course).

Cette saison, le championnat est beaucoup plus serré, et il reste 100 points à distribuer. Donc mathématiquement, ils sont encore cinq à pouvoir prétendre au titre, même si nous voyons mal Valentino Rossi (5e) et Dani Pedrosa (4e) remonter respectivement 56 et 54 points en quatre courses. Par contre, Maverick Vinales, 3e avec 28 points de retard et Andrea Dovizioso, second avec 16 points de retard sur Marquez, sont encore dans la course au titre. Marc Marquez n’a donc pas droit à l’erreur s’il veut remporter son quatrième titre en catégorie reine et s’approcher un peu plus du palmarès de Valentino Rossi…

Rendez-vous donc les 13, 14 et 15 octobre sur le circuit de Motegi, au Japon, pour suivre la suite de ce championnat passionnant, le plus serré de l’histoire. Gageons que nous aurons du suspense jusqu’au bout, et que le titre se décidera à Valence en Espagne pour le retour du MotoGP en Europe !