Le week-end de MotoGP au Qatar a été mouvementé, perturbé par une météo facétiseuse qui avait programmé la pluie en plein désert ! Le spectre du GP du Qatar 2009 planait au-dessus du premier Grand Prix de la saison, mais heureusement, la course a pu avoir lieu… Les ingrédients d’un bon début de saison ? Une météo surprise, un rookie français bluffant, des Yamaha au top et un résultat plein de surprises…

Au Qatar, la première course MotoGP de la saison 2017 a tenu toutes ses promesses ! (Yamaha Motor Europe)

Le MotoGP perturbé par une météo qatarie imprévisible !

Le circuit de Losail ne draine pas l’eau de pluie (HRC)

A Losail, en plein désert, nombreux sont ceux qui se disent qu’au moins, là-bas, il ne pleuvra pas… Pourtant, certains se souviennent encore de 2009, avec une course 125 limitée à 4 tours, la course 250 qui n’avait parcouru que 13 tours et la course MotoGP qui s’était courue le lundi. Après des sessions fortement perturbées par la pluie, et des qualifications annulées samedi, la course a bien eu lieu, sur 20 tours et avec un départ différé de 45 minutes. L’ordre de départ des MotoGP a été fixé par les temps cumulés des 3 séances d’essais libres. Donc ce dimanche à 20 heures, tout était prêt pour le lancement de la saison 2017, les pilotes s’installaient sur la grille de départ, quand une averse a fait son apparition. Après quelques temps d’hésitation, la direction de course annonçait un départ pour 20 tours…

Johann Zarco étincelant pour ses débuts en MotoGP

MotoGP au Qatar, Johann Zarco en tête (Yamaha Motor Europe)

On savait Johann Zarco discret mais travailleur… Et le travail paie ! Après un excellent départ, celui qui nous avait habitué à des débuts de courses prudents en Moto2 se révèle en attaquant impressionnant sur la Yamaha du team Tech3 ! Il se porte en tête dans le premier tour, dépassant Marc Marquez, champion du monde en titre, et tourne 6 dixièmes plus vite que les plus rapides… Pendant 15 minutes, on y croit, on pense qu’il va le faire, gagner sa première course MotoGP ! Mais un léger écart de trajectoire dans le 6e tour lui fait perdre l’avant. Malgré sa chute, il annonce à son retour dans le box qu’il sait pourquoi il a chuté, et qu’il pourra se comporter ainsi régulièrement… On attend la suite avec impatience !

Les deux Yamaha sur le podium MotoGP

Maverick Viñales confirme ses excellents résultats lors des tests hivernaux en remportant la victoire dès le premier MotoGP de la saison. La nouvelle recrue de Yamaha confirme de la plus belle des manières son potentiel. Valentino Rossi, qui semblait en difficulté à chaque séance d’essai et s’élançait de la 10e position sur la grille, montre qu’il est encore une bête de course ! Le nonuple champion du monde réussit une superbe remontée pour s’adjuger la 3e place sur la ligne d’arrivée. Il monte donc pour la 88e fois sur le podium en MotoGP.

Une course MotoGP de surprise en surprise

D’abord, on a vu un Johann Zarco sûr de lui, faisant un départ canon pour s’installer solidement en tête, début prometteur en MotoGP malgré sa chute… Ensuite, on a vu Maverick Viñales prendre un départ prudent puis remonter sur la tête de la course pour terminer premier sur la ligne d’arrivée. On a aussi vu un superbe Andrea Dovizioso sur sa Ducati qui finit deuxième en ayant mené une partie de la course. Marc Marquez et Dani Pedrosa finissent roue dans roue en 4e et 5e positions, alors qu’on pensait qu’ils adopteraient un rythme de course plus rapide au vu des séances d’essai. On a aussi vu un superbe Aleix Espargaro qui se classe 6e pour sa première course MotoGP sur Aprilia, quand Sam Lowes finit 40 secondes derrière lui et bon dernier…

Pour le lancement de la saison MotoGP, on a assisté à une course haletante, pleine de surprises et de rebondissements, en partie grâce à une météo incertaine. C’est donc Maverick Viñales qui repart en tête du championnat du monde MotoGP 2017. Les quinze jours à patienter avant le MotoGP d’Argentine vont être longs.