Quand on vous dit que cette saison 2017 de MotoGP est palpitante… On se dirige droit vers un dénouement à Valence, pour la dix-huitième et dernière manche de la saison ! Le Red Bull Ring a souri à Ducati, comme l’an dernier, mais sans que les Rouges de Bologne ne domine de bout en bout… On reprend les faits marquants du Grand Prix, avec au programme l’une des plus belles bagarres de la saison en tête de la course, mais aussi Pedrosa qui signe un septième podium cette saison, Lorenzo qui trouve enfin le mode d’emploi de la Ducati GP17, ou encore nos Français qui terminent tous les deux dans le Top 10 !

Départ de la course au Red Bull Ring : Lorenzo prend les commandes (crédits : Ducati Corse)

Dovizioso superbe, qui domine Marquez avec panache sur le Red Bull Ring !

Départ de la course MotoGP au Red Bull Ring (crédits : Ducati Corse)

Le Red Bull Ring est un circuit délicat demandant une concentration extrême aux pilotes du début à la fin de la course, mais aussi d’excellents réglages tant au niveau du châssis que de l’électronique. La gestion des pneus de bout en bout est la clé du succès pour qui veut vaincre à Spielberg… Et un freinage parfait pour attraper le point de corde aux virages 1 et 4. Au jeu des pronostics, et vu les résultats des essais et des qualifications, on pensait que tout se jouerait entre Marc Marquez (Honda) et les deux pilotes officiels Ducati, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo. Dani Pedrosa semblait moins incisif en s’élançant de la 8e position sur la grille de départ, derrière Vinales (4e) et Rossi (7e). Des Yamaha officielles en difficulté, tout comme Jonas Folger chez Tech3. Du côté de nos pilotes français, Johann Zarco s’élançait 6e et Loris Baz 12e…

Dès le départ, Jorge Lorenzo part tambour battant… Les mauvaises langues diront comme la semaine dernière, ou encore en Catalogne. Cependant, même s’il semble commencer à peiner à la mi-course, son rythme ne s’effondre pas totalement. Pourtant, derrière, ce sont bien Marc Marquez et Andrea Dovizioso qui dépassent le Majorquin pour lui ravir le leadership. Après 11 tours de course, on assiste à une scène rarement vue en MotoGP : Marc Marquez et sa Honda se retrouve pris en sandwiche entre les deux Ducati officielle… S’en suivent plusieurs passes d’armes (qu’on ne compte plus) entre les deux pilotes… D’ailleurs, Dovizioso dira à l’arrivée qu’il n’est jamais simple d’avoir Marc Marquez derrière soi à l’entame du dernier tour, ni du dernier virage !

La course MotoGP au Red Bull Ring en images !

Au Red Bull Ring, Ducati et Honda au top, Yamaha en difficulté

Johann Zarco premier pilote Yamaha au Red Bull Ring (crédits : Yamaha)

Jorge Lorenzo, après un début de course plus que convaincant, se retrouve troisième et ne parvient pas à contenir un Dani Pedrosa déchaîné sur sa Honda. Ce dernier a trouvé un rythme soutenu et remonte tour après tour sur la tête de la course, bénéficiant des dépassements en série entre son coéquipier et Dovizioso. Derrière, c’est la soupe à la grimace pour les Yamaha officielles, dominées par Johann Zarco et sa Yamaha M1 Tech3… Maverick Vinales dira même qu’ils doivent comprendre comment le pilote français et son équipe parviennent à exploiter le pneu arrière soft sur l’ensemble d’une course.

Comme nous l’avons dit, Yamaha a perdu gros au Red Bull Ring, rejoint au championnat constructeur par Honda dont les pilotes se montrent plus régulières. Marquez et Pedrosa ont déjà signé sept podiums chacun en onze course, quand Vinales en a signé 5 et Rossi 4. La régularité est donc du côté des pilotes officiels du blason ailé. Andrea Dovizioso a signé seulement quatre podiums, comme son compatriote, mais compte trois victoires sur ce championnat. Grâce à cette victoire, Andrea Dovizioso remonte à la 2e place du classement des pilotes, à 16 points de Marc Marquez.

Le Red Bull Ring sourit aux pilotes français

Johann Zarco réalise une course solide au Red Bull Ring (crédits : Yamaha)

Johann Zarco, grâce à une course solide de bout en bout, réussit l’exploit de terminer 5e de la course, à 7 secondes de Dovizioso et 6 dixièmes de Lorenzo ! Avec cette position, il se permet de terminer premier rookie, comme souvent, mais aussi premier pilote satellite et surtout premier pilote Yamaha ! Derrière lui, Maverick Vinales n’a jamais réussi à recoller, et Valentino Rossi doit se contenter d’une septième place qui lui laisse un goût amer… à plus de 2,5 secondes du Français débutant dans la catégorie. Contrairement aux deux pilotes officiels Yamaha, Johann Zarco n’a fait aucune erreur, et a su trouver les bons réglages pour une course en pneus soft avant / arrière.

Loris Baz auteur de sa meilleure course sur le sec au Red Bull Ring

Notre autre pilote français, c’est Loris Baz… Un peu en retrait médiatiquement face au début de saison flamboyant de Zarco chez Tech3, le grand pilote haut-savoyard avait à coeur de prouver sa valeur sur une Ducati GP15 à la technologie vieillissante… Il a su résister jusqu’au drapeau à damiers à Mika Kallio, pilote d’essai KTM invité à la course à domicile du constructeur autrichien. Loris Baz devait se montrer, et prouver que ses qualités de pilote lui permettent d’accrocher de beaux résultats. En effet, le marché des transferts est ouvert et sa place chez Avintia est menacée. Gageons qu’avec son meilleur résultat sur le sec, il pourra trouver un guidon à la hauteur de son pilotage et conserver sa place au sein de l’élite des courses moto…

La course de ce dimanche au Red Bull Ring nous a offert un spectacle palpitant, jusqu’à la ligne d’arrivée ! Quel bonheur de voir Marquez tenter le tout pour le tout à de nombreuses reprises, tout en glisse, face à un Dovizioso impérial qui semble avoir su garder son calme en toutes circonstances… Il avoue même avoir anticipé la dernière tentative de Marquez, avoir volontairement freiné un peu plus tôt pour pouvoir reprendre l’accélération plus vite que le pilote Honda ! Au jeu de la stratégie de course, Marquez avait démontré son talent pendant la course flag to flag de Brno il y a une semaine… Cette fois, c’est Dovizioso qui a démontré la force de son expérience au service d’un pilotage précis pour une victoire au panache ! Vivement Silverstone dans quinze jours, du 25 au 27 août, pour connaître la suite…