Après sa première pole position, Sheridan Morais s’adjuge sa première victoire en course Supersport au Lausitzring. Au terme d’une course folle où ils étaient cinq à jouer la victoire, le pilote sud-africain sort vainqueur d’une course terminée sur drapeau rouge suite à la chute de Federico Caricasulo… Retour sur une course à l’issue inattendue !

Course Supersport au Lausitzring, Morais devant Caricasulo, Mahias, Cluzel et Sofuoglu

Supersport au Lausitzring : pénalités sur la grille de départ

Suite à une conduite qualifiée d’irresponsable par la direction de course durant le warm-up, Tuuli et Calero écopent chacun de six places de pénalités sur la grille de départ. Cette sanction pénalise surtout Tuuli qui devait s’élancer de la première ligne, en 3e position, et se retrouve donc 9e en 3e ligne. De fait, nos deux pilotes français remontent en 3e place pour Cluzel et 5e pour Mahias. La lutte s’annonce donc serrée, d’autant que Kenan Sofuoglu s’élance lui de la 4e place sur la grille ! Le duel est annoncé pour le championnat entre le pilote Kawasaki et le pilote Yamaha…

Supersport au Lausitzring, Morais leader dès le départ

Dès le départ, Sheridan Morais ne laisse personne passer et prend la tête de la course devant Jules Cluzel, auteur d’un excellent départ. Derrière, Federico Caricasulo prend lui aussi un très bon départ, et porte rapidement une attaque sur Cluzel pour lui prendre la seconde position. Kenan Sofuoglu et Lucas Mahias conservent leurs positions de départ et le groupe de tête se détache rapidement avec ces cinq pilotes. Si les trois hommes de tête gardent leurs positions, derrière Mahias porte son attaque sur Sofuoglu dans le 3e tour, au virage n°10.

Supersport au Lausitzring : Yamaha à la fête !

Sur les cinq pilotes du groupe de tête, on compte 3 Yamaha R6 : Sheridan Morais, en tête, puis Federico Caricasulo qui le marque de près, et enfin Lucas Mahias qui semble à l’aise en 4e position, attendant son heure… Ce Top 5 est complété par Jules Cluzel sur sa Honda CBR 600 et Kenan Sofuoglu sur Kawasaki Ninja ZX6R. Autant dire que les troupes du constructeur aux trois diapasons sont à la fête, et semblent bien plus à l’aise que leurs concurrents ! Derrière, Tuuli, lui aussi sur Yamaha, fait une belle remontée en 6e position même s’il ne parviendra jamais à recoller au groupe de tête.

Supersport au Lausitzring, duel entre Sofuoglu et Mahias

Lucas Mahias aligne les records du tour, devant Kenan Sofuoglu, se montrant capable de terminer devant le pilote turc, voire de l’emporter. Cependant, Sofuoglu semble à l’aise sur sa Ninja lui aussi, peut-être dans l’attente de la fin de course. Morais est toujours talonné par Caricasulo, qui se montre incisif et dont l’envie de doubler se devine… Cluzel semble être le seul pilote à vraiment souffrir dans ce groupe, et ne tarde pas à être dépassé par son compatriote à la fin du 5e tour. Les positions se figent sur ce groupe jusqu’au 8e tour, où Lucas Mahias se loupe au freinage du 10e virage et doit couper dans l’herbe. Il évite la chute, mais se retrouve en 5e position à une seconde de Kenan Sofuoglu.

Supersport au Lausitzring, Sofuoglu devant Cluzel et Mahias

Derrière, Tuuli et Zanetti sont esseulés à cinq secondes de Mahias, puis suive Rea, Gradinger et Smith en lutte pour la 8e place. Lucas Mahias porte son effort et parvient à rejoindre Sofuoglu à la mi-course, qui rejoint lui-même Cluzel. A sept tours de l’arrivée, Kenan Sofuoglu fait un premier dépassement sur Cluzel, mais ce dernier reprend immédiatement sa position en forçant la main au Turc. Le tour suivant, Sofuoglu réalise le même dépassement mais bloque Cluzel sur sa trajectoire en sortie de virage, l’empêchant ainsi de repasser dans la foulée.

Course Supersport au Lausitzring : une arrivée au drapeau rouge

Devant, Morais et Caricasulo creusent un petit écart, mais Sofuoglu ne laisse pas l’avance se confirmer et les rejoint rapidement. Mahias dépasse Cluzel au 15e tour, et rejoint les trois pilotes de tête, et surtout Sofuoglu, son rival au championnat ! Les choses sérieuses commencent à 3 tours de l’arrivée, quand Caricasulo puis Sofuoglu dépassent Morais. Mahias attend un peu plus et le dépasse dans le virage 10. En moins d’un tour, celui qui avait mené depuis le départ perd trois positions, voyant la victoire s’envoler ! De son côté, Kenan Sofuoglu semble bien décidé à remporter la course, dépassant Caricasulo qui tente de répliquer immédiatement…

Supersport au Lausitzring, dernier tour avant drapeau rouge

Une tentative un peu trop optimiste qui le pousse à rentrer sur les freins… et à perdre l’avant. Le pilote italien chute et se retrouve à couper le virage suivant, coupant également la trajectoire de Lucas Mahias, son coéquipier, qui ne peut rien faire pour l’éviter et chute à son tour. Virtuellement, Sheridan Morais et Jules Cluzel sont sur le podium. Malheureusement, Lucas Mahias n’a pu éviter de heurter Caricasulo et le drapeau rouge est agité : la course est terminée ! Les pilotes rejoignent la pit-lane dans une confusion totale, Lucas Mahias réussit à repartir et à rentrer aux stands. Caricasulo est évacué en ambulance.

Après quelques minutes de flottement, où la fébrilité des pilotes se voyait, notamment pour ceux qui jouaient le podium et le championnat, le classement est annoncé. Le règlement World Supersport consulté, Sheridan Morais est déclaré vainqueur de la course devant Kenan Sofuoglu et Lucas Mahias, Jules Cluzel termine 4e au pied du podium. Federico Caricasulo n’est pas dans le classement car il est à l’origine de la chute et n’a pu rallier la pit-lane.

Supersport au Lausitzring, Morais vainqueur devant Sofuoglu et Mahias

C’est sur un sentiment en demi-teinte que se termine la course Supersport au Lausitzring… Sheridan Morais décroche la première victoire de sa carrière en Supersport, après avoir été le premier pilote sud-africain à partir de la pole position dans cette catégorie. Premier Sud-Africain, également, à remporter une course de World Supersport ! De son côté, c’est un Lucas Mahias inquiet pour son coéquipier (qui n’est heureusement pas blessé) qui repart en tête du championnat, pour un tout petit point d’avance sur Kenan Sofuoglu… La fin de la saison Supersport 2017 s’annonce palpitante, avec deux pilotes en lice pour le titre de champion du monde, mais également Sheridan Morais, à seulement 20 points des deux leaders à quatre course de la fin ! Rendez-vous au Portugal du 15 au 17 septembre, sur le circuit de Portimao, pour suivre une nouvelle course Supersport palpitante !