C’est à l’occasion du Salon Autosport International, qui se tient à Birmingham, que les présentations officielles des pilotes, des équipes et du calendrier 2018 ont été faites. Cette nouvelle édition, qui débute le 25 janvier avec le mythique Rallye de Monte-Carlo, nous promet cette année encore beaucoup de spectacle et une compétition acharnée.

 

Quintuple champion du Monde en titre, le français Sébastien Ogier, qui fait équipe avec Julien Ingrassia sous le commandement de l’écurie M-Sport, remet son trophée en jeu avec pour ambition un sixième titre de rang. Mais la concurrence a les dents longues, et le plateau ne manque pas de pilotes de talent pour venir lui donner du fil à retordre.

Equipes et pilotes participants aux rallyes WRC 2018

 

Pour cette 46ème édition du Championnat WRC, les équipes prétendantes au titre constructeur restent les mêmes que pour la campagne 2017. Tenante du titre, l’écurie M-Sport tentera de conserver son trophée avec ses Ford Fiesta WRC, et se verra opposée aux i20 de l’écurie Hyundai Shell Mobis, aux Yaris du Toyota Gazoo Racing WRT, et aux C3 du Citroën Total Abu Dhabi WRT. A l’exception des Citroën, tous les teams devraient aligner au moins 3 équipages à chaque épreuve, le 3ème baquet voyant souvent se succéder différents pilotes au cours de la saison, une grande partie des line-up ayant été annoncée à Birmingham.

Rallye WRC 2018 : M-Sport Ford World Rally Team

M-Sport Ford World Rally Team

Une des informations majeures dévoilées lors de cette présentation de la saison est l’annonce du renforcement de la collaboration de la Ford Motor Company avec l’équipe M-Sport. Partenaires de longue date, les résultats exceptionnels engrangés ces dernières années ont convaincu Ford de s’investir davantage en WRC, en renforçant son support financier et technique auprès de l’écurie dirigée de main de maître par l’ancien pilote britannique Malcom Wilson.

 

Cette collaboration renforcée positionne donc tout naturellement M-Sport Ford comme favori au championnat constructeur, un intense travail de préparation et de développement ayant de plus été effectué pendant la trêve. L’équipe pourra compter sur ses pilotes talentueux dans cette quête  d’une nouvelle couronne mondiale, Sébastien Ogier et Elfyn Evans.

Le français, avec ses 5 titres individuels consécutifs et ses 40 victoires en catégorie reine, avait un temps hésité à prendre sa retraite à la fin de la saison précédente, mais s’est laissé convaincre de défendre son trophée grâce à l’implication renforcée de Ford pour 2018. Son coéquipier, le jeune gallois de 28 ans Elfyn Evans, tentera lui de confirmer ses bonnes performances de la saison précédente, pendant laquelle il a obtenu sa première victoire dans la catégorie et terminé 2 fois sur la seconde marche du podium.

La troisième voiture sera quant à elle engagée sur 10 épreuves du calendrier. Le français Bryan Bouffier et son copilote Jérôme Degout en prendront les commandes à l’occasion du Monte-Carlo et du Tour de Corse, pendant que le jeune finlandais Teemu Suninen devrait participer pour sa part à 8 rallyes, information restant à confirmer par l’écurie britannique.

Rallye WRC 2018 : Hyundai Shell Mobis WRT

Principale concurrente des Ford Fiesta en 2017, l’équipe officielle Hyundai devrait cette saison encore être la principale challenger au titre mondial. Pour sa cinquième année de service, c’est une i20 toujours plus affutée et performante qui sera confiée aux pilotes pour essayer de casser l’hégémonie de l’écurie M-Sport.

 

Hyundai Shell Mobis WRT

Thierry Neuville sera de nouveau le numéro 1 de l’équipe, le vice-champion du Monde 2016 et 2017, fort de 4 succès pour un total de 8 podiums, semblant être le plus sérieux rival de Sébastien Ogier dans la course au championnat pilote. Le belge sera de nouveau épaulé par son copilote Nicolas Gilsoul pour former un duo solide et expérimenté. Le second équipage a effectué l’intégralité des épreuves du calendrier qui sera composé des norvégiens Andreas Mikkelsen et Anders Jaeger Synnevaag, auteurs d’un podium au Rallye d’Allemagne l’an passé.

Un programme partiel sera mis en place pour les deux autres pilotes titulaires de l’écurie, Dani Sordo et Hayden Paddon. L’espagnol fera équipe avec Carlos del Barrio pour former le duo le plus expérimenté du plateau, et sera engagé sur 7 épreuves, dont notamment celles sur asphalte, surface dont il est spécialiste. Le néo-zélandais débutera lui sa campagne au Rallye de Suède, et sera également présent pour 7 courses, normalement secondé par son copilote habituel, Sebastian Marshall. Dans un souci d’équité entre ses pilotes, l’écurie Hyundai engagera donc 4 voitures pour le Rallye du Portugal, et se donnera ainsi une chance supplémentaire d’engranger de gros points dans l’optique du titre constructeur.

Rallye WRC 2018 : Toyota Gazoo Racing WRT

Toyota Gazoo Racing WRT

Après son retour en 2017, Toyota aborde cette nouvelle campagne avec des ambitions solides et une grande détermination, forte de ses 2 victoires obtenues aux rallyes de Suède et de Finlande. L’écurie nippone a à cœur de jouer un rôle important dans la quête du titre mondial, de nombreux efforts ayant été consentis pour rendre la Yaris toujours plus performante. Pour parvenir à ses fins, l’équipe sera la seule du plateau à avoir un line-up de pilotes fixe pour l’intégralité de la saison.

 

L’équipage phare sera composé de Jari-Matti Latvala et de Miikka Anttila, 3 fois vice-champions du Monde et auteurs de 17 victoires en WRC. Leur expérience constituera un atout de poids pour le développement de la voiture, et l’équipe pourra compter sur la vitesse de pointe des finlandais pour essayer de conquérir de nouveaux succès en 2018.

Ce sont les estoniens Ott Tänak, élu pilote WRC de l’année 2017, et son copilote débutant Martin Jarveoja, qui seront au volant de la deuxième Yaris. Recruté à l’intersaison chez M-Sport, Tänak viendra donc renforcer les rangs de Toyota, avec en poche ses 2 premiers succès obtenus l’année dernière en Italie et en Allemagne. Ils se présentent ainsi comme de sérieux candidats au titre mondial, avec pour objectif de confirmer les bons résultats entrevus lors de la saison précédente.

Victorieux sur sa terre natale l’an passé pour ses débuts, Esapekka Lappi, plus jeune pilote du haut de ses 26 ans, s’est vu renouveler la confiance du Gazoo Racing, avec qui il aura cette fois l’opportunité de participer à toutes les courses du calendrier. De nouveau associé à son compatriote Janne Ferm, ils font partie des équipages les plus attendus pour 2018.

Rallye WRC 2018 : Citroën Total Abu Dhabi WRT

Un peu en retrait la saison dernière, le constructeur français part avec le statut d’outsider malgré sa victoire spectaculaire au rallye du Mexique. Les nombreuses sorties de route et les difficultés à s’adapter aux différentes surfaces ont en effet très vite mis à mal les performances de l’équipe, qui entame ce 46ème championnat du Monde WRC avec une confiance renouvelée, et une volonté de rattraper son retard sur la concurrence.

 

Citroën Total Abu Dhabi WRT

Un renfort de choix viendra aider la marque aux chevrons dans cette recherche de performance, en la personne du nonuple champion du Monde Sébastien Loeb. L’alsacien, qui a mis fin à sa carrière dans cette discipline en 2012, prendra le volant du bolide à l’occasion des rallyes du Mexique, de Corse et d’Espagne, où il fera normalement équipe avec son non moins célèbre copilote, Daniel Elena, à condition que celui-ci soit remis de sa fracture du coccyx survenue pendant le Dakar.

Du côté des titulaires pour la totalité des épreuves, ce seront deux duos anglo-saxons qui auront en charge d’améliorer la voiture et de tenter d’obtenir des résultats probants. La première voiture sera aux mains du britannique Kris Meeke et de son copilote irlandais Paul Nagle, doubles vainqueurs au Mexique et en Catalogne l’année dernière. L’autre équipage sera lui composé de l’irlandais Craig Breen et du britannique Scott Martin, qui devront faire preuve de davantage de régularité pour réussir à décrocher des résultats à la hauteur de leur talent.

Enfin, une troisième voiture sera confiée au norvégien Mads Østberg lors de la deuxième du calendrier, en Suède, avec une éventuelle possibilité d’élargir le contrat si les performances sont au rendez-vous, et que cela s’avère prolifique pour l’évolution de la C3.

Calendrier WRC 2018

C’est donc maintenant dans moins de 2 semaines que sera donné le coup d’envoi de cette nouvelle édition du championnat WRC, pendant laquelle les pilotes et les équipes s’affronteront sur 13 épreuves tout autour du globe. Les changements par rapport à l’année dernière surviendront surtout en fin de saison, avec le retour du Rallye de Turquie au mois de septembre, celui-ci étant absent du calendrier depuis 2010, et l’inversion des rallyes d’Espagne et de Grande-Bretagne.

Petite révolution cette année, puisque toutes les spéciales pourront être suivies en intégralité en streaming depuis un nouveau service baptisé « WRC All Live », mis en place par les organisateurs pour donner plus de visibilité à la discipline, et permettre aux fans inconsidérés de pouvoir assister à tout le déroulé de chaque épreuve, les conférences de presse et différentes cérémonies faisant partie de la retransmission.

Programme du 46ème championnat du Monde WRC

  • Du 25/01 au 28/01 : 86ème Rallye du Monte-Carlo
  • Du 15/02 au 18/02 : 66ème Rallye de Suède
  • Du 08/03 au 11/03 : 14ème Rallye du Mexique
  • Du 05/04 au 08/04 : 61ème Tour de Corse
  • Du 26/04 au 29/04 : 38ème Rallye d’Argentine
  • Du 17/05 au 20/05 : 52ème Rallye du Portugal
  • Du 07/06 au 10/06 : 15ème Rallye d’Italie – Sardaigne
  • Du 26/07 au 29/07 : 68ème Rallye de Finlande
  • Du 16/08 au 19/08 : 36ème Rallye d’Allemagne
  • Du 13/09 au 16/09 : 11ème Rallye de Turquie
  • Du 04/10 au 07/10 : 74ème Wales Rally GB
  • Du 25/10 au 28/10 : 54ème Rallye de Catalogne
  • Du 15/11 au 18/11 : 27ème Rallye d’Australie