On attendait Peterhansel ou Loeb, c’est finalement Al Attiyah qui remporte la 1ère étape du Dakar, un sprint de 31km. Annoncée grande favorite, Peugeot perd déjà beaucoup de temps. Découvrez avec Atome automobile ce qu’il s’est passé pour les débuts de l’épreuve !


1ère étape du Dakar entre Lima et Pisco (crédits : ASO)

L’étape du jour

Pour cette première étape au Pérou, l’ensemble des concurrents partaient de Lima pour rejoindre Pisco. Au programme, 242km de liaison en longeant la côte avant une spéciale typée « sprint » de 31km dans les environs de Pisco. Courte et avec peu de dénivelé, cette mise en bouche s’annonçait peu difficile et devait permettre à l’ensemble du plateau de se familiariser avec le sable péruvien et à créer des automatismes.

Auto : Al-Attiyah dans le coup, Peugeot dans le dur

Nasser Al-Attiyah (crédits : ASO)

Pourtant, avec seulement 31km pour cette étape sprint, on ne s’attendait pas à autant de surprise en auto ! Si le qatari Nasser Al-Attiyah sur son Toyota Hilux a démarré de la meilleure des manières en s’adjugeant la spéciale du jour, on ne peut pas en dire autant pour les pilotes Peugeot.

Stéphane Peterhansel finit seulement 11ème à plus de 2 minutes suite à une erreur de navigation alors que Cyril Despres et Carlos Sainz se classent 15ème et 16ème. C’est encore pire pour Sébastien Loeb qui ne peut faire mieux que 27ème (à plus de 5 minutes !) suite à une défaillance des freins au bout de seulement 3km.

Top 5 de l’étape :

  1. Nasser Al-Attiyah (Toyota) en 21 min 51 sec
  2. Bernhard Ten Brinke (Toyota) à 25 sec
  3. Nicolas Fuchs (Borgward) à 34 sec
  4. Bryce Menzies (Mini) à 38 sec
  5. Nani Roma (Mini) à 53 sec

Moto : Sunderland déjà devant

Sam Sunderland (crédits : ASO)

Vainqueur sortant, le britannique Sam Sunderland s’offre la première étape au guidon de sa KTM. 2ème, le français Adrien Van Beveren débute idéalement son Dakar pour Yamaha alors que le top 3 est complété par Pablo Quintanilla. Xavier de Soultrait (Yamaha) et Antoine Méo (KTM) s’octroient les 5ème et 9ème place.

A noter la lourde chute de Joaquim Rodriguez qui pouvait prétendre à un bon résultat. Le portugais est contraint à l’abandon sur le rallye-raid après seulement quelques kilomètres.

Top 5 de l’étape :

  1. Sam Sunderland (KTM) en 20 min 56 sec
  2. Adrien Van Beveren (Yamaha) à 32 sec
  3. Pablo Quintanilla (Husqvarna) à 55 sec
  4. Joan Barreda Bort (Honda) à 56 sec
  5. Xavier de Soultrait (Yamaha) à 1 min 06 sec

 

Quad : Les favoris au rendez-vous

Ignacio Casale (Dakar 2016)

Les quads ont été les premiers à fouler le sable de la spéciale. C’est le chilien Ignacio Casale, 2ème de l’édition 2017, qui l’emporte devant le vainqueur sortant, le russe Sergei Karyakin, pointé à une minute. Le français Sébastien Souday offre à Yamaha un joli top-3.

Top 5 de l’étape :

  1. Ignacio Casale (Yamaha) en 27 min 32 sec
  2. Sergei Karyakin (Yamaha) à 1 min
  3. Sébastien Souday (Yamaha) à 2 min 24 sec
  4. Kamil Wisniewski (Can-Am) à 2 min 38 sec
  5. Pablo Copetti (Yamaha) à 2 min 59 sec

Camion : Loprais et Van Den Brink devancent Nikolaev

Nikolaev au départ (crédits : ASO)

Vainqueur sortant, Eduard Nikolaev s’est contenté d’une 3ème place intéressante en raison des faibles écarts. C’est le tchèque Alex Loprais qui s’est imposé sur cette première spéciale sur son camion Tatra. Il devance le Renault Trucks du néerlandais Van Den Brink.

Top 5 de l’étape :

  1. Alex Loprais (Tatra) en 25 min 15 sec
  2. Martin Van Den Brink (Renault Trucks) à 22 sec
  3. Eduard Nikolaev (Kamaz) à 29 sec
  4. Ton Van Genugten (Iveco) à 1 min 11 sec
  5. Anton Shibalov (Kamaz) à 1 min 18 sec

SxS : Aliaga premier vainqueur

Cette catégorie de buggys léger (maximum 1000cc) fait sa deuxième apparition au Dakar avec un total de 11 équipages. C’est le péruvien Aliaga qui s’impose à domicile devant Pena Campo et le français Claude Fournier.

Top 3 de l’étape :

  1. Anibal Aliaga (Polaris) en 31 min 27 sec
  2. José Luis Pena Campo (Polaris) à 3 min 01 sec
  3. Claude Fournier (Polaris) à 3 min 23 sec

Retrouvez chaque jour le classement général de chaque catégorie sur Atome automobile et rendez-vous dès ce dimanche 7 janvier pour une étape qui s’annonce d’ores et déjà très difficile !