Pour sa 4ème et dernière participation, Peugeot est la grande favorite de cette édition 2018 du Dakar. Partant du Pérou, la difficulté s’annonce accrue avec un parcours jonché de dunes rappelant les grandes heures du Dakar en Afrique. Atome automobile vous invite à découvrir ce rallye-raid légendaire se déroulant du 6 au 20 janvier 2018.

Peugeot 3008 DKR dans le sable (crédits : Peugeot Sport)

Créé en 1978 par le regretté Thierry Sabine, le Dakar est devenue la référence des rallyes-raids dans le monde. Si comme son nom l’indique, le Dakar se déroulait en Afrique, la menace terroriste est devenue trop forte aux fils des ans. En 2000, un convoi aérien très coûteux avait été organisé pour éviter la traversé du Niger, le point de non-retour fut toutefois atteint fin 2007 suite à l’assassinat de 4 touristes français en Mauritanie. Le gouvernement français ayant fortement déconseillé à ses ressortissants de se rendre dans ce pays, traversé par la course, le Dakar 2008 fut annulé la veille du départ de l’épreuve.

Ainsi, Amaury Sport Organisation (ASO), décida en 2009 d’organiser la course en Argentine pour des raisons de sécurité, au grand dam des puristes. Les déserts de sables et les dunes étant moins fréquents, le tracé y a perdu une partie de son charme légendaire. Toutefois, pour fêter cette 40ème édition, ASO a mis les petits plats dans les grands en proposant un parcours plus sélectif.

Parcours Dakar 2018 (ASO)

Partant de Lima, la course traverse le Pérou pendant 6 jours où les concurrents descendront la côte Pacifique, avant d’observer l’étape de repos en Bolivie dans la ville de La Paz, qui promet une ambiance incroyable. Après 4 jours en Bolivie, la course se termine de manière plus classique en Argentine pour les 5 dernières étapes et l’arrivée de ce 40ème Dakar ne se fera pas à Buenos Aires, mais à Cordoba.

Grâce notamment à la traversée du Pérou, ce sont au total 7 étapes de dunes qui sont proposées aux concurrents (sur un total de 14 étapes) pour près de 5000km de spéciales.

Auto : L’année Sébastien Loeb ?

Peterhansel et Loeb (ASO)

Après une première participation en 2016 où le nonuple champion du monde des rallyes WRC avait impressionné au début de la course puis abandonné puis une édition 2017 où il finit à une encourageante 2ème place, derrière le monstre sacré Stéphane Peterhansel, Sébastien Loeb pourra-t-il décrocher le graal ?

C’est en tout cas sa dernière chance car, comme Peugeot, le pilote français a d’ores et déjà indiqué que ce serait sa dernière participation. Loeb est cette année un sérieux challenger puisqu’il a désormais engrangé une expérience indispensable lors de ses 2 premières participations.

Il devra toutefois composer avec un équipier très imposant en la personne de Peterhansel, à nouveau grand favori, ainsi qu’une expérience moindre dans le sable et les dunes puisque les parcours précédents utilisaient davantage les chemins.

Chez Peugeot, on a sorti le grand jeu car, en plus de Loeb et Peterhansel, l’équipe française aligne également Carlos Sainz, très expérimenté mais malchanceux ces dernières années (5 abandons d’affilée) ainsi que Cyril Despres, 3ème l’an passé et vainqueur à 5 reprises en moto.

Le buggy 3008 DKR de Peugeot s’annonce à nouveau comme la machine à battre. Se contentant toujours de 2 roues motrices, il a toutefois vu sa largeur augmentée de 20cm pour augmenter la stabilité. Pour le reste, Peugeot continue de faire confiance à son V6 bi-turbo diesel de 340ch au couple éléphantesque de 800Nm et des suspensions de 640mm de débattements.

Néanmoins, il va falloir se méfier du Toyota Hilux du talentueux qatari Nasser Al Attiyah. Le règlement a été plus dur cette année avec les 2 roues motrices et les 3008 DKR verront leur poids minimum augmenter de 70kgs. A l’inverse, les 4 roues motrices (dont fait parti le Toyota Hilux) ont vu leur masse baisser de 100kgs, une bride d’admission plus large ainsi qu’un débattement de suspensions plus important.
Parmi les outsiders figure également le team X-Raid avec trois buggys 2 roues motrices (dont un pour Mikko Hirvonen) ainsi que quatre Mini dont une sera confiée à Nani Roma, vainqueur de l’édition 2014.

Moto : la confirmation pour Sunderland ?

Vainqueur presque par surprise l’an passé au guidon de sa KTM, le britannique Sam Sunderland avait pu bénéficier de l’abandon du vainqueur 2016, l’australien Toby Price, suite à une chute. KTM est à nouveau favorite cette année puisque, hormis Price et Sunderland, la marque autrichienne peut notamment compter sur l’apport d’un pilotes tel que Matthias Walkner, second l’an passé.
Toutefois, la concurrence sera rude avec les Honda du portugais Paolo Gonçalves et de l’espagnol Joan Barreda. Chez Yamaha, on aura le plaisir d’y retrouver des français avec Adrien Van Beveren et Xavier De Soultrait.

La course se passe aussi en quad et en camion

C’est la particularité du Dakar de proposer de plusieurs catégories, dans lesquelles on retrouve des sous-catégories pour distinguer les classes de cylindrées ou de roues motrices.
En quad, le vainqueur de l’an passé, le russe Sergei Kariakin sera présent pour y défendre son titre au sein du Snag Racing Team.
Chez les camions, c’est également un russe, Eduard Nikolaev, qui fut vainqueur l’an passé et qui aura à cœur d’y imposer son équipage du team Kamaz – Master.

Les étapes de ce Dakar 2018 (avec résumé)

  • 1ère étape le samedi 6 janvier 2018 de Lima à Pisco (Pérou)
  • 2ème étape le dimanche 7 janvier 2018 de Pisco à Pisco (Pérou)
  • 3ème étape le lundi 8 janvier 2018 de Pisco à San Juan de Marcona (Pérou)
  • 4ème étape le mardi 9 janvier 2018 de San Juan de Marcona à San Juan de Marcona (Pérou)
  • 5ème étape le mercredi 10 janvier 2018 de San Juan de Marcona à Arequipa (Pérou)
  • 6ème étape le jeudi 11 janvier 2018 de Arequipa à La Paz (Bolivie)
  • journée de repos le vendredi 12 janvier 2018 à La Paz (Bolivie)
  • 7ème étape le samedi 13 janvier 2018 de La Paz à Uyuni (Bolivie)
  • 8ème étape le dimanche 14 janvier 2018 de Uyuni à Tupiza (Bolivie)
  • 9ème étape le lundi 15 janvier 2018 de Tupiza à Salta (Argentine)
  • 10ème étape le mardi 16 janvier 2018 de Salta à Belén (Argentine)
  • 11ème étape le mercredi 17 janvier 2018 de Belén à Fiambalá/Chilecito (Argentine)
  • 12ème étape le jeudi 18 janvier 2018 de Fiambalá/Chilecito à San Juan (Argentine)
  • 13ème étape le vendredi 19 janvier 2018  de San Juan à Córdoba (Argentine)
  • 14ème étape le samedi 20 janvier 2018 de Córdoba à Córdoba (Argentine)

Rendez-vous dès ce samedi 6 janvier pour suivre cette 40ème édition du Dakar. Il est à noter que France Télévisions est à nouveau diffuseur de l’épreuve et proposera une émission spéciale sur l’étape à partir de 18h50.