C’est parti pour un incontournable du calendrier du championnat WRC, le Rallye de Suède ! Alors qu’elle manquait cruellement l’année dernière, la neige est bien présente pour cette 66ème édition, ce qui promet beaucoup de plaisir pour les pilotes, et pas moins de spectacle pour les spectateurs. En ce jeudi se tenaient le shakedown et la 1ère étape, la classique super-spéciale de Karlstad.

 

Concurrents du 66ème Rallye de Suède WRC (Crédits: WRC Promoter GmbH)

 

Plusieurs pilotes semblent bien placés pour s’offrir la victoire finale sur les terres suédoises, entre les triples vainqueurs de l’épreuve que sont Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala, le revanchard Thierry Neuville qui a vu lui échapper une victoire qui lui était promise l’an dernier suite à une erreur le samedi soir, la très rapides Ott Tänak qui a impressionné pendant le Monte-Carlo, ou encore les nordiques Mads Ostberg et Andreas Mikkelsen, déjà auteurs de podiums sur cette épreuve.

 

Neuville affiche ses ambitions dès le Shakedown de ce Rallye de Suède

Hyundai I20 au Rallye Suède (Crédits: Hyundai Motorsport)

 

Spéciale préliminaire permettant aux concurrents de faire leurs dernières mises au point, le Shakedown s’est tenu en début de journée sur un parcours long de 6,86 kilomètres totalement enneigé. Avant même le « vrai départ » de ce Rallye de Suède, la compétition s’annonçait déjà acharnée, car les dix premiers de cette étape de vérification se tenaient en seulement 2 secondes !

C’est le belge Thierry Neuville qui a le plus fait parler sa pointe de vitesse, déjà flagrante l’an passé, en signant le meilleur temps en seulement 3 passages. Il a devancé d’un souffle le norvégien Mads Ostberg, convoqué pour l’évènement par le Team Citroën, choix logique en raison des 5 podiums finaux qu’il a déjà obtenu en terre nordique. Sébastien Ogier a lui placé sa Ford Fiesta à  la troisième place, devançant Kris Meeke et Ott Tänak.

Seul pilote privé inscrit en WRC, Henning Solberg semblait déjà en gros déficit de rythme avec sa Ford, puisqu’il s’est classé seulement 21ème au général global de cette Shakedown, à plus de 20 secondes de Neuville, même s’il n’a effectué qu’un seul passage rapide suite à des ennuis techniques.

Meilleur temps de Thierry Neuville lors du Shakedown

Meilleurs moments du Shakedown

 

Classement Shakedown :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   4’17’’3
  2. Mads Ostberg – Citroën C3   + 0,3’’
  3. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 0,7’’
  4. Kris Meeke – Citroën C3   + 1,0’’
  5. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 1,4’’
  6. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 1,5’’
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 1,6’’
  8. Craig Breen – Citroën C3   + 1,8’’
  9. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 1,9’’
  10. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 2,0’’
  11. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 2,4’’
  12. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 3,0’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 22,5’’

 

SS1 : Toyota prend les commandes du Rallye du Suède

Super-spéciale de Karlstad (Crédits: WRC Promoter GmbH)

C’est une tradition pour ce Rallye de Suède, la première portion chronométrée est toujours la super-spéciale de Karlstad, longue d’1,9 kilomètres, durant laquelle les concurrents s’affrontent deux par deux sur une piste dédiée spécialement à cette effet, avec un petit saut prévu spécialement pour offrir encore plus de spectacle au public.

Alors qu’il annonçait quelques minutes avant le départ, au micro du média officiel de l’épreuve, qu’il serait le vainqueur de ce rallye, l’estonien Ott Tänak n’a pas raté son entrée en signant le temps le plus rapide lors de cette super-spéciale, auteur d’une conduite impeccable et agressive. C’est même un coup double pour Toyota, puisque Jari-Matti Latvala s’est emparé de la seconde place à seulement 3 dixièmes de seconde de son coéquipier.

Certains pilotes ont perdu du temps dès les premiers mètres à cause d’un patinage excessif au départ, ce qui a été le cas pour Thierry Neuville et sa Hyundai, lâchant en conséquence une seconde dans la bataille. Sébastien Ogier n’a pas été plus chanceux, une erreur après le saut le faisant terminer à 2,5 secondes de la tête, un temps précieux déjà gaspillé sachant qu’il aura le désavantage d’occuper la position d’ouvreur demain.

Les deux pilotes Citroën, Mads Ostberg et Kris Meeke, confirment eux la bonne impression laissée pendant le Shakedown, se classant respectivement troisième et quatrième à moins d’une seconde de la meilleure marque. En revanche, le week-end de compétition s’annonce rude pour les pilotes M-Sport, puisque Teemu Suninen, titulaire pour ce rallye, et Elfyn Evans, ont déjà dilapidé plus de 3 secondes lors de cette première soirée.

 

Classement SS1 (Karlstad, 1,90 km) :

  1. Ott Tänak – Toyota Yaris
  2. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris + 0,3’’
  3. Mads Ostberg – Citroën C3 + 0,6’’
  4. Kris Meeke – Citroën C3 + 0,9’’
  5. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20 + 0,9’’
  6. Thierry Neuville – Hyundai I20 + 1,0’’
  7. Hayden Paddon – Hyundai I20 + 2,1’’
  8. Esapekka Lappi – Toyota Yaris + 2,2’’
  9. Sébastien Ogier – Ford Fiesta + 2,5’’
  10. Craig Breen – Citroën C3 + 2,9’’
  11. Teemu Suninen – Ford Fiesta + 3,1’’
  12. Elfyn Evans – Ford Fiesta + 3,5’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta + 5,0’’ (17ème général)

 

Rendez-vous de bonne heure ce vendredi matin pour la deuxième spéciale de ce Rallye de Suède, puisque le départ en sera donné à 7h55. 7 étapes sont au programme de la journée, et nous serons bien sûr au rendez-vous demain soir pour vous en faire le résumé ! En attendant, vous pouvez retrouver toutes les infos du championnat sur le site officiel du WRC, ainsi que le classement du championnat du Monde à l’issue du Rallye du Monte-Carlo.