De nouvelles règles de développement pour les voitures engagées, des pilotes affûtés et une météo changeante ont permis une édition spectaculaire et pleine de rebondissements pour cette édition 2017 du mythique Rallye Monte Carlo…

Rallye Monte-Carlo WRC 2017, Daniel Sordo encouragé par le public, 22 janvier 2017 (crédit : @World / Red Bull Content Pool)

En effet, pour cette édition 2017 du Rallye Monte Carlo, la météo s’est montrée à la hauteur de l’enjeu : plusieurs spéciales se sont déroulées avec des conditions changeantes mêlant route sèche, glace et neige tenant au sol. Ainsi, Thierry Neuville s’est montré le plus rapide sur sa Hyundai vendredi et samedi, jusqu’à ce qu’une faute (ce même samedi) lui fasse perdre plus de 30 minutes et dégringoler au classement général ! C’est alors Sebastien Ogier qui a pris la tête et mené le reste du rallye avec sérénité et expérience. Il s’offre ainsi sa quatrième victoire successive dans un Rallye Monte Carlo digne de sa réputation.

Début de championnat WRC en fanfare pour l’équipe Ford M-Sport

Les Ford Fiesta RS M-Sport débutent l’année 2017 sur les chapeaux de roues grâce à ses deux pilotes. Si Sebastien Ogier remporte avec brio un Rallye Monte Carlo piégeux, Ott Tanak se montre à la hauteur de la confiance que lui accorde Malcolm Wilson en accrochant la 3e place du podium.

Toyota incisif pour son retour en WRC avec sa Yaris WRC survoltée

Si Jari-Matti Latvala a dû faire face à des ennuis mécaniques, il a su montrer le potentiel de sa Toyota. Alors qu’il visait un top 6 au début du week-end, il place sa Yaris WRC à sur la deuxième marche du podium du Rallye Monte Carlo. Des débuts prometteurs pour l’équipe du constructeur japonais, mais à confirmer dans des conditions météorologiques différentes.

Thierry Neuville prétendant au titre WRC malgré une erreur dans l’ES13

Alors que la victoire au Rallye Monte Carlo lui tendait les bras, Thierry Neuville est parti à la faute dans l’ES13 et a endommagé la suspension arrière de sa Hyundai i20. En perdant plus de 30 minutes, il voyait toute chance de victoire s’éloigner au profit de Sebastien Ogier. Il a malgré tout pu continuer le rallye grâce à son équipe qui a mis les bouchées doubles pour remettre la voiture en état pour la Power Stage du dimanche, ce qui lui a permis de remporter les 5 points de cette super spéciale dans le Col de Turini.

Un Rallye Monte Carlo 2017 endeuillé par la mort d’un spectateur

Jeudi soir, lors de la première spéciale de nuit, un spectateur a été percuté par la voiture du pilote Hayden Paddon dans une sortie de route. Après avoir été évacué par hélicoptère sur l’hôpital de Nice, ce dernier a succombé à ses blessures malgré tous les efforts du personnel médical. D’après plusieurs témoins, ce spectateur se serait installé dans une zone interdite au public, ce que l’enquête de gendarmerie en cours devra confirmer. Le pilote et son copilote sont sortis indemnes de cet accident mais n’ont pas souhaité continuer le rallye.

Sebastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Ott Tanak repartent donc aux trois premières places du championnat WRC 2017. Et l’équipe M-Sport empoche de précieux points grâce aux résultats de ses deux pilotes. Rendez-vous le 9 février pour le début du Rallye de Suède