La Marseillaise a retenti pour la 5ème année consécutive en terre monégasque, Sébastien Ogier devenant en même temps le seul pilote à s’être imposé à 5 reprises sur le rallye Monte-Carlo. Au terme d’une journée et d’une épreuve qu’il a bien contrôlé malgré des conditions loin d’être toujours évidentes, il devance les deux Toyota d’Ott Tänak et de Jari-Matti Latvala sur le podium final.

 

Sébastien Ogier au rallye Monte-Carlo 2018 (Crédits: FIA)

 

Etapes du dimanche Monte-Carlo 2018 (Crédits: WRC Promoter GmbH)

 

4 étapes, dont la Power Stage pour la dernière, attendaient les concurrents pour ce dernier jour de compétition, et une fois encore, ce sont deux spéciales qui ont été empruntées à deux reprises par les concurrents. La première, longue de 18,41 kilomètres, était parcourue dans le cadre des SS14 et 16, et reliait La Bollène Vésubie à Peira Cava, comprenant l’ascension d’une des légendes de ce Championnat du  Monde des Rallyes, le Col de Turini. Les SS15 et 17 se sont elles courues entre La Cabanette et le Col de Braus sur 13,58 kilomètres, avec des passages aux cols de l’Orme et de l’Abblé.

rallye Monte-Carlo : SS14 à 16, des conditions très piégeuses au rendez-vous

Alors qu’ils avaient le droit à seulement 6 pneus pour les 4 spéciales du jour, les équipages se devaient d’être économes avec leurs montures pour réussir à maintenir des performances équilibrées tout au long de cette dernière matinée de compétition. Un grand et beau soleil était présent dès le départ de la 14ème étape, mais il y avait toujours d’imposants murs de neige et du verglas durant l’ascension du Col de Turini, obligeant les pilotes à rester très vigilants.

Le français Bryan Bouffier en aura fait les frais, avec cependant peu de conséquences, puisqu’il s’est retrouvé en équerre dans un virage en épingle, l’obligeant à faire une marche arrière pour repartir, et laissant filer quelques secondes en conséquence. A l’avant du classement, Tänak et Latvala se sont montrés relativement prudents, conscients que les écarts avec leurs concurrents devaient leur permettre de conserver leur position jusqu’à la fin de l’épreuve. Sébastien Ogier a lui attaqué dans cette première spéciale du jour, signant le meilleur temps et se mettant définitivement à l’abri d’un retour du pilote estonien, avec plus de 40 secondes d’avance au général sur ce dernier. Thierry Neuville a lui commencé son festival matinal en terminant 2ème de cette SS14, avec l’objectif de grappiller de nouvelles places au général.

La 15ème étape s’est ensuite révélée plutôt calme, l’ensemble du plateau voulant éviter toute erreur pour rallier l’arrivée de ce rallye Monte-Carlo, surtout en raison des conditions pouvant être piégeuses. Neuville a cependant continué d’attaquer pour poursuivre sa remontée, s’offrant ainsi le temps scratch devant son coéquipier Mikkelsen et les deux pilotes Citroën, Kris Meeke puis Craig Breen. Alors que la donne ne changeait pas pour les trois premiers du général, les écarts continuaient de se resserrer entre Lappi, Meeke, Evans et Neuville pour la 4ème place au classement final.

 

Les meilleurs moments des SS14 et 15 (anglais uniquement):

 

La SS16 a elle été beaucoup plus animée, des plaques de verglas quasi invisibles dans le Col de Turini menant 3 pilotes à la faute dans le même virage. C’est d’abord Bryan Bouffier qui s’y est retrouvé bloqué, la perte de son train arrière le faisant atterrir dans un mur de neige, et nécessitant l’aide des spectateurs pour qu’il puisse repartir, avec une nouvelle minute de perdue à la clé. Thierry Neuville y a également frôlé la correctionnelle, mais a juste vu s’envoler quelques dixièmes grâce à une glissade finalement bien rattrapée. Esapekka Lappi a lui été moins chanceux que le belge, s’échouant dans le même mur de neige que Bouffier, mais pouvant repartir plus rapidement grâce à une marche arrière.

Malgré cette petite frayeur, le pilote belge de Hyundai a réussi à signer une nouvelle victoire d’étape, devançant de peu le gallois Elfyn Evans. Avant d’entamer la Power Stage, 4 concurrents se tenaient donc en une grosse vingtaine de secondes entre la 4ème et la 7ème place, Lappi toujours devant Meeke, Evans et Neuville. Le podium était déjà indubitablement figé avant même le début de cette SS17, Ogier filant vers un cinquième trophée de rang dans la Principauté.

 

Classement 14ème étape

(La Bollène Vésubie – Peira Cava, 18,41 km):

  1. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   13’51’’4
  2. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 2’’5
  3. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 7’’8
  4. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 11’’5
  5. Kris Meeke – Citroën C3   + 19’’8
  6. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 20’’3
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 22’’4
  8. Bryan Bouffier – Ford Fiesta   + 22’’8
  9. Craig Breen – Citroën C3   + 32’’9
  10. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 1’39’’4

 

Classement 16ème étape

(La Cabanette – Col de Braus, 13,58 km):

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   13’07’’8
  2. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 1’’5
  3. Craig Breen – Citroën C3   + 15’’3
  4. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 17’’5
  5. Kris Meeke – Citroën C3   + 23’’1
  6. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 24’’8
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 26’’3
  8. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 36’’5
  9. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 1’14’’1
  10. Bryan Bouffier – Ford Fiesta   + 1’40’’0

 

Classement 15ème étape

(La Cabanette – Col de Braus, 13,58 km):

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   10’34’’1
  2. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 3’’0
  3. Kris Meeke – Citroën C3   + 4’’7
  4. Craig Breen – Citroën C3   + 5’’3
  5. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 5’’3
  6. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 6’’9
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 8’’3
  8. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 11’’7
  9. Bryan Bouffier – Ford Fiesta   + 12’’3
  10. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 12’’9

rallye Monte-Carlo : SS17 (Power Stage), Kris Meeke sauve l’honneur pour Citroën

C’est sur une route totalement sèche que se déroulait l’ultime spéciale de ce rallye Monte-Carlo, la foule se massant en nombre le long des 13,58 kilomètres qui séparaient La Cabanette du Col de Braus. Alors qu’on attendait l’un des deux pilotes Hyundai pour arracher le meilleur temps et les 5 points bonus à la clé, c’est Kris Meeke qui a créé la sensation avec sa Citroën en coiffant Neuville et Mikkelsen au poteau.

Au-delà des points bonus, il réalisait alors une excellente opération au classement général, car le jeune Esapekka Lappi a malheureusement perdu le contrôle de sa Toyota et effectué une petite sortie de route, le contraignant à faire une marche arrière pour repartir, et dilapidant 30 secondes à la clé. Cette erreur a coûté très cher au finlandais, car elle lui a fait perdre 3 places au classement, voyant même Neuville et Evans lui passer devant dans ces derniers kilomètres.

Grâce à son pilotage très propre lors de cette journée finale, Thierry Neuville a lui réussi à remonter à la 5ème place au général, une toute petite seconde devant Elfyn Evans, qui n’a pas réussi à trouver son rythme lors de cette SS17. Les points bonus de la 4ème et de la 5ème place ont eux été récupérés par Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier, qui n’ont pas cherché à repousser leurs limites pour rallier l’arrivée sans encombre.

 

Classement 17ème étape (Power Stage)

(La Cabanette – Col de Braus, 13,58 km):

  1. Kris Meeke – Citroën C3   10’06 »7 (5 points)
  2. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 2 »3 (4 points)
  3. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 4 »4 (3 points)
  4. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 6 »9 (2 points)
  5. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 8 »1 (1 point)
  6. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 8 »5
  7. Craig Breen – Citroën C3   + 8 »8
  8. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 10 »5
  9. Bryan Bouffier – Ford Fiesta   + 25 »6
  10. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 33 »0

 

Sébastien Ogier s’est donc offert son 5ème rallye Monte-Carlo de suite, faisant preuve de régularité tout au long de ces 4 jours, mais aussi d’un peu de chance en ayant perdu seulement une vingtaine de secondes  avec de son erreur commise pendant la SS7. Il commence ainsi idéalement la saison, et engrange de précieux points pour défendre son titre.

Derrière lui, Ott Tänak a beaucoup fait parler de lui pendant ce rallye, sa pointe de vitesse le faisant entamer idéalement sa collaboration avec le Toyota Gazoo Racing WRT, et le plaçant déjà comme un sérieux candidat au titre. Jari-Matti Latvala, fort de son expérience, s’est lui adjugé la troisième marche du podium en passant au travers d’ennuis majeurs, et compte sur sa régularité pour enfin réussir à décrocher la couronne mondiale.

Hyundai n’a pour sa part pas idéalement commencé cette campagne 2018, avec les abandons de Mikkelsen et de Sordo, et la 5ème place de Neuville qui a payé cher le temps perdu lors de la 1ère soirée. Citroën s’est montré encore plus en retrait, ses pilotes n’étant jamais vraiment dans le coup pendant ce rallye Monte-Carlo, handicapés par des ennuis mécaniques et quelques erreurs, et Craig Breen perdant un temps considérable à cause de sa position d’ouvreur le samedi.

 

Classement final du 86ème Rallye Monte-Carlo:

  1. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   4:18’55’5 (25 points + 1)
  2. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 58 »3 (18 points)
  3. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 1’52 »0 (15 points + 2)
  4. Kris Meeke – Citroën C3   + 4’43 »1 (12 points + 5)
  5. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 4’53 »8 (10 points + 4)
  6. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 4’54 »8 (8 points)
  7. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 4’57 »5 (6 points)
  8. Bryan Bouffier – Ford Fiesta   + 7’39 »5 (4 points)
  9. Craig Breen – Citroën C3   + 9’06 »7 (2 points)
  10. Jan Kopecky (WRC2) – Skoda Fabia   + 16’43 »0 (1 point)

 

rallye Monte-Carlo : Atome Automobile WRC Driver Award

Lors de cette dernière journée, nous vous avons soumis, sur différents groupes Facebook, un vote pour que vous puissiez élire le pilote qui, selon vous, a affiché la meilleure prestation sur ce rallye Monte-Carlo. Nous tenions par là-même à vous remercier pour votre fidélité pendant cette épreuve, en espérant que vous serez toujours plus nombreux à nous suivre durant cette saison. Nous attribuerons respectivement 3, 2 et 1 points aux trois pilotes obtenant le plus de votes à chaque épreuve, et établirons un classement à la fin de cette année

Vous avez été nombreux à participer à ce sondage, et un pilote s’est assez nettement démarqué, puisque c’est Ott Tänak qui a reçu la majorité de vos suffrages, avec 41,38% des votes. La fougue et le talent du jeune pilote estonien ont très clairement impressionné pendant ces 4 jours de compétition, et celui-ci pourra nourrir de solides ambitions en 2018.

La deuxième place revient à Thierry Neuville avec 31,03% des votes, le belge ayant assuré le spectacle pendant ces 4 jours malgré ses erreurs, et signant plusieurs temps scratch. C’est enfin Sébastien Ogier que vous avez élu à la troisième place, bien entendu grâce à cette nouvelle victoire obtenue en terre monégasque par le champion du Monde en titre.

 

Classement Atome Automobile WRC Driver Award:

  1. Ott Tänak – Toyota Yaris   3 points
  2. Thierry Neuville – Hyundai I20   2 points
  3. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   1 point

 

Rendez-vous à partir du 15 février pour le 66ème Rallye de Suède !

D’ici là, vous pouvez retrouver nos résumés des 3 premières journées de ce 86ème Rallye Monte-Carlo:

Retrouvez-nous sur Facebook