Une nouvelle journée de terminée sur ce Rallye WRC de Suède, et celle-ci a permis au belge Thierry Neuville de prendre de l’avance sur ses concurrents au classement général, même si le pilote Citroën Craig Breen lui a opposé une farouche résistance, et reste à l’affût de la moindre erreur de sa part. Les spectateurs ont eu le droit à beaucoup de spectacle aujourd’hui, ainsi qu’ à quelques rebondissements. Atome Automobile vous en retrace les faits et les moments clés.

 

Thierry Neuville lors de son premier passage à la Colins Crest (Crédits: WRC Promoter GmbH)

 

Etapes du samedi Rallye WRC de Suède (Crédits: WRC Promoter GmbH)

 

8 étapes étaient au programme du jour, et comme la veille, 3 spéciales étaient empruntées à 2 reprises. Les SS9 et 12 se tenaient à Torntorp, étape classique pour les pilotes comme pour les fans, avec des passages en pleine forêt et de grands murs de neige tout du long. Les SS10 et 13 avaient lieu à Hagfors, sur un parcours aux nombreux virages rapides et fluides. Pour les SS11 et 14, le rendez-vous était pris avec la fameuse Colins Crest, un des sauts les plus célèbres du Rallye WRC de Suède. Pour la SS17, retour à Karlstad avec la super spéciale, empruntée pour la seconde fois après celle de jeudi soir. Enfin, la SS18 était un sprint de seulement 3,43 kilomètres à Torsby.

SS9 à 11 : Breen revient fort sur ce Rallye WRC de Suède

La neige était toujours présente mais moins abondante pour entamer ce 3ème jour du Rallye WRC de Suède, ce qui rendait les conditions de pilotage bien moins délicates de l’aveu de tous les pilotes. Par rapport à la veille, l’ordre de départ avait été changé, puisqu’il se faisait désormais dans l’ordre inverse du classement général établi le vendredi soir.

Un homme a particulièrement animé cette première partie de journée, en la personne d’Ott Tänak. L’estonien, qui avait perdu beaucoup de temps hier en raison de sa position de départ (deuxième) qui l’obligeait à déblayer la route pour ses poursuivants, a ce matin attaqué comme un beau diable pour signer deux temps scratchs et une deuxième place derrière Thierry Neuville, ce qui lui a permis de passer devant Teemu Suninen au classement général provisoire, et de se rapprocher considérablement de son coéquipier Jari-Matti Latvala.

En tête, la bataille continuait de faire rage pour la victoire finale sur ce Rallye WRC de Suède, les trois Hyundai et les deux Citroën de Craig Breen et de Mads Ostberg faisant leur maximum pour ne rien lâcher face à la concurrence. Deux pilotes se sont démarqués à l’issue de ces 3 spéciales, Thierry Neuville et Craig Breen. Le belge a parfaitement maîtrisé sa matinée, réussissant à conserver le leadership de l’épreuve, mais Craig Breen a impressionné par sa rapidité, l’irlandais terminant à deux reprises devant le pilote Hyundai, pour revenir à un peu moins de 6 secondes de ce dernier.

Pendant ce temps, Andreas Mikkelsen perdait légèrement le contact suite à un tête-à-queue dans la SS10 de Hagfors, lui faisant perdre une bonne dizaine de secondes. Hayden Paddon et Mads Ostberg avaient eux un peu plus de difficultés à suivre le rythme des leaders, concédant quelques secondes à chaque étape pour se retrouver aux alentours des 20 secondes de retard au moment de l’assistance.

A l’instar d’Ott Tänak, les deux finlandais de chez Toyota, Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi, faisaient le forcing pour essayer de remonter dans la hiérarchie, leur permettant également de dépasser Teemu Suninen, victime d’un tête-à-queue dans la SS10 au même titre que Mikkelsen. Les choses ne s’arrangeaient d’ailleurs pas vraiment pour l’équipe Ford, l’important retard pris la veille les obligeant à se battre ne serait-ce que pour obtenir quelques points d’ici la fin du week-end, mais la vitesse ne semblait pas être au rendez-vous par rapport à leurs concurrents lors de ces premières spéciales.

 

Meilleurs moments des SS9 à 11 (disponible avec sous-titres):

Classement SS9 (Torntorp, 19,88 km) :

  1. Ott Tänak – Toyota Yaris   10’02,0’’
  2. Craig Breen – Citroën C3   + 4,0’’
  3. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 4,6’’
  4. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 7,1’’
  5. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 7,8’’
  6. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 8,1’’
  7. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 9,8’’
  8. Mads Ostberg – Citroën C3   + 11,8’’
  9. Kris Meeke – Citroën C3   + 15,6’’
  10. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 18,6’’
  11. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 21,8’’
  12. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 22,6’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 43,4’’

Classement SS10 (Hagfors, 23,40 km) :

  1. Ott Tänak – Toyota Yaris   12’58,2’’
  2. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 4,3’’
  3. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 4,4’’
  4. Craig Breen – Citroën C3   + 4,7’’
  5. Kris Meeke – Citroën C3   + 7,8’’
  6. Mads Ostberg – Citroën C3   + 8,7’’
  7. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 9,3’’
  8. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 9,4’’
  9. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 11,6’’
  10. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 17,9’’
  11. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 18,5’’
  12. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 36,0’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 46,7’’

Classement SS11 (Vargàsen, 14,21 km) :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   8’35,9’’
  2. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 0,9’’
  3. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 1,2’’
  4. Craig Breen – Citroën C3   + 1,7’’
  5. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 3,2’’
  6. Kris Meeke – Citroën C3   + 4,5’’
  7. Mads Ostberg – Citroën C3   + 4,9’’
  8. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 5,0’’
  9. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 5,9’’
  10. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 6,8’’
  11. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 9,9’’
  12. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 12,5’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 23,4’’

SS12 à 14 : Neuville prend de précieuses secondes d’avance

Du gravier boueux et une adhérence précaire, voilà les conditions auxquelles devaient se confronter  les pilotes en ce début d’après-midi, même si sur certaines portions la neige résistait de manière franche. Pour autant, la SS12 se déroulait sans accroc pour l’ensemble du plateau, et permettait à Craig Breen de continuer d’afficher sa bonne forme en signant le meilleur temps, avec un peu plus d’une seconde d’avance sur Thierry Neuville, deuxième de cette spéciale. Moins de 5 secondes séparaient alors les deux concurrents, pendant que derrière les deux autres Hyundai continuaient de creuser l’écart avec Mads Ostberg.

Mais le deuxième passage à Hagfors dans le cadre de la SS13 a lui marqué l’étape la plus agitée de ce Rallye WRC de Suède. Le premier à faire les frais des conditions difficiles a été Elfyn Evans, victime d’un tête-à-queue après avoir trop flirté avec le mur de neige intérieur dans un virage. Les conséquences n’ont cependant pas été trop importantes, puisque le britannique n’a laissé filer qu’une dizaine de secondes dans sa mésaventure.

Seulement quelques instants plus tard, Kris Meeke était signalé arrêté peu après le départ. Le pilote Citroën est sorti de la route, restant bloqué une grosse minute, et perdant surtout sa puissance moteur tout en endommageant l’arrière gauche de sa voiture. Il tentait alors de rallier l’arrivée comme il le pouvait, mais cela a donné lieu à un autre incident. En essayant de le doubler, Ott Tänak, qui s’élançait juste après lui, a mis deux roues dans un fossé, revenant buter contre la Citroën de l’anglais, et sortant finalement de la route.

Aucun des deux pilotes ne semble à blâmer dans cette histoire, Meeke ayant fait le nécessaire pour laisser à Tänak la place de passer, mais un mur de neige dissimulait le fossé dans lequel a empiété la Toyota. Au final, Kris Meeke a été contraint à l’abandon à cause des dommages trop importants sur sa voiture, et était donc le premier pilote à devoir rendre les armes sur ce Rallye WRC de Suède. Ott Tänak a lui perdu 1 minute 30, et est ainsi redescendu à la 9ème place du général provisoire, au profit de Teemu Suninen.

Au milieu de ce chaos, Thierry Neuville, déjà leader du rallye, a fait une démonstration au volant de sa Hyundai. Avec un rythme impressionnant, il a signé le temps scratch de cette spéciale avec plus de 6 secondes d’avance sur Andreas Mikkelsen, et près de 10 sur Craig Breen et Hayden Paddon. Il mettait ainsi à mal les espoirs de l’irlandais de le dépasser, et prenait un peu plus confortablement les rênes de l’épreuve.

Mieux encore, il s’est permis de récidiver pendant la SS14, ajoutant 5 secondes d’avance à son compteur sur Craig Breen. Le belge s’est tout de même offert une belle pirouette au passage de la Colins Crest, celui-ci ayant touché le talus en haut du saut, et atterri sur deux roues après avoir légèrement mordu sur le côté gauche de la route. Il signait la très bonne opération de cette spéciale, puisqu’il possédait alors près de 20 secondes d’avance sur la Citroën au général provisoire.

Andreas Mikkelsen pouvait lui s’en vouloir un peu d’avoir fait une erreur pendant la matinée, à nouveau dauphin de son coéquipier sur cette étape, car même si tout reste possible jusqu’à la fin de ce rallye, il accusait un peu plus de 10 secondes de retard sur Craig Breen, toujours très régulier et efficace sur les terres suédoises. Pas de réel changement derrière, si ce n’est que Sébastien Ogier profitait de l’erreur d’Elfyn Evans et de l’abandon de Kris Meeke pour enfin rentrer dans les points, en s’emparant de la 10ème place.

 

Le saut de Thierry Neuville lors de son deuxième passage à la Colins Crest:

WRC - Rally Sweden 2018 / Thierry Neuville

😲 No risk no fun?!Rally leader Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul x-treme jumping over #ColinsCrest Rally Sweden #WRCLive Hyundai Motorsport Michelin Motorsport OneBet.com #WRC

Publiée par WRC sur Samedi 17 février 2018

Classement SS12 (Torntorp, 19,88 km) :

  1. Craig Breen – Citroën C3   9’55,3’’
  2. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 1,3’’
  3. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 2,5’’
  4. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 3,9’’
  5. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 5,2’’
  6. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 7,3’’
  7. Mads Ostberg – Citroën C3   + 12,8’’
  8. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 14,8’’
  9. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 16,0’’
  10. Kris Meeke – Citroën C3   + 22,3’’
  11. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 25,8’’
  12. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 29,3’’
  13. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 1’06,6’’

Classement SS13 (Hagfors, 23,40 km) :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   12’44,5’’
  2. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 6,6’’
  3. Craig Breen – Citroën C3   + 9,4’’
  4. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 9,9’’
  5. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 13,0’’
  6. Mads Ostberg – Citroën C3   + 15,0’’
  7. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 23,3’’
  8. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 27,5’’
  9. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 30,7’’
  10. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 45,5’’
  11. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 1’14,8’’
  12. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 2’05,8’’
  13. Kris Meeke – Citroën C3   + 6’09,0’’

Classement SS14 (Vargàsen, 14,21 km) :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   8’28,2’’
  2. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 4,0’’
  3. Craig Breen – Citroën C3   + 4,8’’
  4. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 8,1’’
  5. Mads Ostberg – Citroën C3   + 8,5’’
  6. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 9,2’’
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 14,1’’
  8. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 15,3’’
  9. Ott Tänak – Ford Fiesta   + 16,5’’
  10. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 20,3’’
  11. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 24,4’’
  12. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 50,4’’

SS15 & 16 : Statu quo dans ce Rallye WRC de Suède

La traditionnelle super spéciale de Karlstad, passage obligatoire du samedi soir pour ce Rallye WRC de Suède, avait l’année dernière coûté très cher à Thierry Neuville, celui-ci ayant fait une erreur le contraignant à l’abandon, alors qu’il jouissait d’une confortable avance en tête de l’épreuve. Il n’en était rien cette année, le belge conjurant ce mauvais sort en évitant de trop attaquer, mais réussissant tout de même à se classer 5ème de cette SS15.

Les écarts étaient bien sûr minimum sur la ligne, le tracé ne mesurant qu’1,9 kilomètres, et c’est Ott Tänak qui, après un après-midi difficile, a réussi à réinscrire son nom en haut de la feuille des temps sur cette étape. Il a devancé Mads Ostberg, Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier, tous dans la même seconde que l’estonien. Les positions restaient donc inchangées au classement général provisoire.

C’est donc avec le sprint de Torsby que tombait le rideau de cette troisième journée du Rallye WRC de Suède, au cœur d’une arène remplie de spectateurs, avec beaucoup de spectacle grâce à de nombreux petits sauts, et quelques beaux virages rapides. Et le leader de l’épreuve a un peu plus assis sa domination sur ce rallye, puisque Thierry Neuville a de nouveau signé le temps scratch, se refusant à arrêter d’attaquer.

Il portait ainsi son avance à près de 23 secondes, confortable matelas avant les ultimes spéciales de demain. Ici encore, les intervalles étaient faibles entre les différents protagonistes, la spéciale ne couvrant une distance que de 3,43 kilomètres. Esapekka Lappi a signé le deuxième temps devant les deux « presque » locaux de l’étape, les norvégiens Andreas Mikkelsen et Mads Ostberg. Seule performance en retrait, celle de Hayden Paddon, qui a perdu quelques secondes en passant trop près d’un mur de neige.

Au classement général, le belge de chez Hyundai devance donc Craig Breen, qui a réussi à briser l’hégémonie de la marque sud-coréenne durant cette journée. Mikkelsen et Paddon restent cependant toujours en embuscade aux troisièmes et quatrièmes places, juste devant l’autre Citroën de Mads Ostberg. Les pilotes Toyota ont fait tout leur possible pour sauver les meubles, et se maintiennent en milieu de tableau suite au temps perdu la veille. Les Ford sont elles toujours hors du coup, et risquent de ne ramener que peu de points de Suède si aucun bouleversement ne survient demain à l’avant de la course.

 

Caméra embarquée de la super spéciale de Karlstad avec Ott Tänak, lors du passage en SS1:

Classement SS15 (Karlstad, 1,90 km) :

  1. Ott Tänak – Toyota Yaris   1’34,7’’
  2. Mads Ostberg – Citroën C3   + 0,3’’
  3. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 0,6’’
  4. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 0,8’’
  5. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 0,8’’
  6. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 1,2’’
  7. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 1,3’’
  8. Craig Breen – Citroën C3   + 1,7’’
  9. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 1,9’’
  10. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 2,3’’
  11. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 2,7’’
  12. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 2,9’’

Classement SS16 (Torsby sprint, 3,43 km) :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   2’32,7’’
  2. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 0,5’’
  3. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 0,7’’
  4. Mads Ostberg – Citroën C3   + 0,8’’
  5. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 1,0’’
  6. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 2,5’’
  7. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 2,8’’
  8. Craig Breen – Citroën C3   + 3,0’’
  9. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 3,6’’
  10. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 3,6’’
  11. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 7,6’’
  12. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 8,7’’

Classement général après SS16 :

  1. Thierry Neuville – Hyundai I20   2:23’23,8’’
  2. Craig Breen – Citroën C3   + 22,7’’
  3. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 32,0’’
  4. Hayden Paddon – Hyundai I20   + 48,6’’
  5. Mads Ostberg – Citroën C3   + 56,8’’
  6. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 1’05,8’’
  7. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 2’03,3’’
  8. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 2’20,5’’
  9. Ott Tänak – Toyota Yaris   + 3’41,3’’
  10. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   + 4’24,9’’
  11. Elfyn Evans – Ford Fiesta   + 4’53,7’’
  12. Henning Solberg – Ford Fiesta   + 9’43,2’’

 

A l’issue de cette avant-dernière journée, il apparaît donc que Thierry Neuville est en bonne voie pour s’imposer sur ce Rallye WRC de Suède, mais il devra rester vigilant dans les 3 spéciales restant demain, dont la Power Stage qui signera l’épilogue de cette épreuve. Les écarts restent faibles derrière lui, et la bataille s’annonce rude pour s’offrir les deux marches restantes sur le podium. Rendez-vous à 7h50 pour la SS17, itinéraire qui sera également emprunté pour la SS18.

Vous pouvez retrouver nos résumés de la première soirée et de la deuxième journée si vous les avez manqué, et toujours de nombreux contenus sur le site officiel du WRC.