Troisième épreuve de la saison, le Rallye WRC du Mexique n’a pas été de tout repos pour l’ensemble du plateau, et c’est le quintuple champion du Monde en titre Sébastien Ogier qui a su tirer son épingle du jeu pour y décrocher la victoire. Derrière lui, l’espagnol Dani Sordo et le britannique Kris Meeke complètent le podium, pendant que le top 10 est complété par 3 pilotes WRC2 en raison des nombreux abandons.

 

 

Les problèmes mécaniques et les sorties de route ont en effet émaillé la majorité de ce premier rallye sur terre de la saison, durant lequel la légende Sébastien Loeb, nonuple champion du Monde, a fait un retour plus qu’impressionnant. Retour sur ces quatre jours de compétition, qui ont entraîné de nombreux changements au classement du championnat.

 

Ogier l’emporte et reprend la tête du championnat après ce Rallye WRC du Mexique

Alors que le pilote M-Sport Ford avait quelque peu suscité la polémique suite à sa « manœuvre » lors de la Power Stage du Rallye de Suède, il a su faire oublier ses détracteurs suite à sa victoire légitimement acquise lors de ce Rallye WRC du Mexique. Auteur d’une performance impressionnante le vendredi, puisqu’il a fait preuve d’une pointe de vitesse remarquable bien qu’il était le deuxième à ouvrir la route derrière Thierry Neuville, pointant ainsi à la 5ème place du général au soir de cette seconde journée.

Le français a ensuite enchaîné les temps scratch le lendemain, et a en plus profité des soucis de ses adversaires pour se hisser confortablement au sommet du classement. Dès lors, il a pu gérer son avance durant la dernière journée pour faire d’une pierre deux coups, à savoir remporter l’épreuve et reprendre la tête du classement du championnat au belge de chez Hyundai, place qu’il avait été le premier à occuper après sa victoire au Monte-Carlo. Sébastien Ogier s’est même permis de confirmer sa suprématie pendant ce rallye en finissant 2ème de la Power Stage.

Thierry Neuville, parlons-en justement. Le pilote de l’écurie coréenne a vécu un rallye cauchemardesque, et ce pour plusieurs raisons : il a tout d’abord occupé la place d’ouvreur tout au long de ce Rallye WRC du Mexique, et s’est donc trouvé handicapé par le fait de devoir balayer la poussière avant le passage de ses adversaires. Ensuite, il a cumulé les ennuis mécaniques, notamment le vendredi, prenant ainsi un retard considérable au général dès les premières spéciales, un problème de portière lui ayant même valu de se faire mal au bras.

Malgré tout, fidèle à ses habitudes, le belge n’a rien lâché pour finalement se classer 6ème de l’épreuve, et donc limiter la casse malgré la perte de la tête du championnat. Il a aussi opéré la même « manœuvre » que Sébastien Ogier lors du Rallye de Suède, retardant son départ en Power Stage pour avoir de meilleures conditions, lui permettant d’obtenir 2 points supplémentaires à l’arrivée, sans que cela ne change quoique ce soit au général malgré la pénalité obtenue en conséquence. Ott Tänak a d’ailleurs fait de même, remportant cette spéciale et s’octroyant les 5 points bonus.

 

Dani Sordo et Kris Meeke complètent le podium de ce Rallye WRC du Mexique

Derrière le français, c’est donc l’espagnol Dani Sordo, sur la Hyundai I20, qui a réussi à terminer à la deuxième place de ce Rallye WRC du Mexique, après avoir rendu une copie excellente et avoir même occupé la tête du général dès le vendredi. Une crevaison le samedi lui a valu de lâcher involontairement une trentaine de secondes, mais il fait partie des rares pilotes à n’avoir commis aucune erreur pendant ce week-end.

La troisième place revient à Kris Meeke avec si Citroën C3, le vainqueur de l’édition précédente. Malheureusement, le britannique a encore commis trop d’erreurs tout au long de l’épreuve, ce qui lui a notamment coûté la 2ème place finale. C’est d’autant plus dommage qu’il s’est montré très rapide à de nombreuses reprises, mais son pilotage parfois trop à la limite lui a coûté cher. Il devance assez largement Andreas Mikkelsen, qui n’a pas réussi à trouver son rythme pendant ces 4 jours de compétition.

 

Sébastien Loeb a signé un exceptionnel retour aux affaires

Sensationnel. Voila qui pourrait qualifier le retour en Championnat du Monde WRC de Sébastien Loeb, plus de 5 ans déjà depuis sa dernière apparition dans la discipline. L’alsacien a même réussi à prendre un temps la tête de ce Rallye WRC du Mexique, jusqu’à ce qu’une crevaison ne lui fasse perdre plus de 2 minutes et retomber à la 5ème place du classement. Il a fallu quelques kilomètres au nonuple champion du Monde pour réussir à reprendre le rythme face à ses adversaires, mais il s’est très vite montré à son aise, et s’est même offert le luxe de décrocher deux temps scratchs. C’est donc un retour plus que réussi avec des points importants pour Citroën à l’arrivée, et cela annonce de très belles choses pour le Tour de Corse.

Bilan très difficile pour Toyota à l’issue de ce Rallye WRC du Mexique

L’écurie Toyota se trouve être la plus malheureuse de ce Rallye WRC du Mexique, et cela est très majoritairement dû à des problèmes mécaniques. Ott Tänak a occupé la 3ème place du général une bonne partie de l’épreuve, mais a du abandonner suite à une casse sur son moteur le samedi. Jari-Matti Latvala a lui cumulé les ennuis pour voir ses chances sacrifiées dès le vendredi, pendant qu’Esapekka Lappi, déjà en gros déficit de rythme, est tombé dans un petit ravin le même jour, le contraignant à l’abandon. A l’arrivée, seulement 12 points à l’arrivée pour le constructeur nippon après avoir sauvé les meubles pendant la Power Stage, ce qui permet à Hyundai de s’envoler au championnat constructeurs.

L’image impressionnante : le crash d’Elfyn Evans durant la SS4

Le pilote Ford M-Sport Elfyn Evans a subi un gros crash durant la 4ème étape, perdant le contrôle à la suite d’un saut en partant par la suite en tonneau après avoir heurté le flanc droit de la route. L’incident n’a généré que peu de dégâts au niveau de la voiture, mais le choc assez violent a causé une commotion cérébrale à Dan Barritt, le copilote, obligeant l’équipage à renoncer.

 

Classement final du Rallye WRC du Mexique

  1. Sébastien Ogier – Ford Fiesta   3:53’58’’0
  2. Dani Sordo – Hyundai I20   + 1’13,6’’
  3. Kris Meeke – Citroën C3   + 1’29,2’’
  4. Andreas Mikkelsen – Hyundai I20   + 1’48,4’’
  5. Sébastien Loeb – Citroën C3   + 2’34,6’’
  6. Thierry Neuville – Hyundai I20   + 9’13,0’’
  7. Pontus Tidemand – Skoda Fabia R5   + 10’34,7’’
  8. Jari-Matti Latvala – Toyota Yaris   + 15’47,1’’
  9. Gus Greensmith – Ford Fiesta R5   + 17’19,3’’
  10. Pedro Heller – Ford Fiesta R5   + 24’28,1’’
  11. Esapekka Lappi – Toyota Yaris   + 31’07,8’’
  12. Teemu Suninen – Ford Fiesta   + 33’16,3’’
  13. Marquito Bulacia – Ford Fiesta R5   + 33’20,6’’
  14. Ott Tänak – Ford Fiesta   + 1:02’52,8’’

 

Points gagnés pendant la Power Stage de ce Rallye WRC du Mexique

  1. Ott Tänak   + 5 points
  2. Jari-Matti Latvala   + 4 points
  3. Thierry Neuville   + 3 points
  4. Andreas Mikkelsen   + 2 points
  5. Sébastien Loeb   + 1 point

Sébastien Ogier, à l’origine 2ème temps, a reçu 10 secondes de pénalité pour avoir court-circuité une chicane.

 

Prochain rendez-vous du WRC Show ? Le Tour de Corse du 5 au 8 avril, que nous suivrons bien sûr de très près ! En attendant, vous pouvez découvrir le classement général pilotes et constructeurs complet à l’issue de ce Rallye WRC du Mexique.

Retrouvez-nous sur Facebook