Les pilotes avaient rendez-vous avec les pistes en terres mexicaines pour le troisième rallye WRC du championnat du monde 2017. Sébastien Ogier reprend la tête du championnat du monde avec une deuxième place à l’arrivée ce dimanche. Le sol d’Amérique Centrale a également souri à Kris Meeke et sa Citroën C3 WRC, malgré une grosse frayeur à moins d’un kilomètre de l’arrivée ! Du côté de l’organisation, on n’a pas pu s’empêcher de relever un point noir, et non des moindres, puisqu’il a conduit à l’annulation pure et simple de deux spéciales…

Rallye WRC, Mexique 2017, Kris Meeke vainqueur au volant de sa Citroën C3 WRC (crédits : Jaanus Ree, Red Bull Content Pool)

Rallye WRC : Sébastien Ogier reprend la tête du championnat au Mexique

Sébastien Ogier boucle le rallye WRC mexicain sur la deuxième marche du podium, et reprend par la même occasion la tête du championnat du monde aux dépens de Jari-Matti Latvala, qui s’en était emparé en Suède. Les terres mexicaines ont souri au Français qui a su mettre la pression sur Kris Meeke jusqu’au bout !

Rallye WRC : Kris Meeke, Sébastien Ogier et Thierry Neuville n’ont rien lâché

Et même s’il doit donc se contenter de cette seconde place, notons qu’il signe son troisième podium successif et montre une belle régularité au volant de sa Ford Fiesta WRC. Thierry Neuville complète le podium avec sa Hyundai i20 WRC, et concrétise enfin au volant de la sud-coréenne. Il remporte quatre spéciales dont la Power Stage et ses cinq points au classement.

Podium du Rallye WRC du Mexique 2017, Kris Meeke, Sebastien Ogier et Thierry Neuville (crédits : Jaanus Ree, Red Bull Content Pool)

Citroën entre frayeur et joie avec Kris Meeke au rallye WRC du Mexique

C’est avec l’épreuve mexicaine et ses pistes en terre que Citroën signe son retour gagnant en rallye WRC. Kris Meeke concrétise enfin son talent avec sa première victoire pour le constructeur français, résistant pendant tout le rallye du Mexique à la pression de Sébastien Ogier.

Mais une erreur a bien failli lui coûter la victoire ! A moins d’un kilomètre de l’arrivée officielle du rallye WRC du Mexique, pendant la Power Stage, il perd le contrôle de sa Citroën DS3 WRC et sort de la piste. Par chance, il ne heurte que légèrement une des voitures présentes sur le parking en terre dans lequel il se retrouve et repart sur la piste pour remporter l’épreuve mexicaine, signant là sa quatrième victoire en WRC avec moins de 14 secondes d’avance sur Sébastien Ogier.

Le point noir du rallye WRC du Mexique : l’organisation !

Pour que le spectacle du rallye WRC profite au plus grand nombre, les organisateurs avaient décidé d’installer le parc d’assistance à Léon , mais la spéciale d’ouverture avait lieu au centre de Mexico, à 300 km de là… Sauf qu’un grain de sable a perturbé leurs plans. Un accident de la circulation a bloqué le convoi qui ramenait les voitures de course au parc d’assistance dans la nuit de vendredi à samedi, ce qui a entraîné l’annulation des deux premières épreuves du samedi. Mais nous sommes sûrs que les organisateurs sauront tirer les conséquences de ces événements pour la prochaine édition, afin de concilier une organisation rigoureuse et du spectacle pour le public !

Les pistes en terre du Mexique ont souri à Kris Meeke ce week-end. Le rallye WRC a rempli toutes ses promesses avec du spectacle et des émotions sur toutes les spéciales. On attend avec impatience le Rallye de Corse du 6 au 9 avril pour voir qui en sortira vainqueur… Trois vainqueurs différents en trois rallyes WRC, en aura-t-on un quatrième sur l’Île de Beauté ?