Le Rallye du Beaujolais s’est tenu les 13 et 14 mai derniers au départ de Blacé, dans le Rhône. Ce 4e rendez-vous du Championnat de France des Rallyes Routiers signe la mi-saison pour les pilotes engagés… Pour sa 48e édition, c’est une météo humide et changeante qui les a accompagné tout au long des spéciales et du parcours routiers. Place aux impressions de Sonia Barbot, pilote KTM34 Suttel au guidon de sa 690 Duke R…
Sonia Barbot à l’attaque en spéciale au Rallye du Beaujolais (crédit : Laurent Berthe G2STP Sport)

Tu as encore fait un très beau résultat au Rallye du Beaujolais en te classant 15e sur 172 participants ! Comment as-tu vécu ce rallye sur la KTM 690 Duke R ?

Merci beaucoup Christelle, je l’ai bien vécu car je m’étais préparée psychologiquement  à une course compliquée car la météo annonçait de l’eau et je sais que ce n’est pas mon point fort. Mais le grip était bon, et je connaissais bien mes pneus. Quand je vois comment Bruno Schiltz, le vainqueur du rallye à roulé avec les même pneus je me dis qu’il y a plus besoin de vanter les mérites du Continental. La moto étant « stock » avec ses suspensions WP, elle reste souple et donc très adaptée à ces conditions difficiles. J’ai réussi à me détendre rapidement, je suis contente de mon résultat sous cette météo, la moto est toujours aussi agréable à rouler.

 

Cette fois, une météo changeante a joué les troubles fêtes sur les spéciales et le routier. Comment t’adaptes-tu aux conditions ? Le choix des pneus est-il difficile dans ce cas ?

Dans ce cas le choix des pneus peut faire la différence. Je suis restée en pneus « secs » car la pluie devait rester faible et localisée. Sous une pluie battante l’évacuation n’aurait pas été suffisante et m’aurait sûrement beaucoup pénalisée. Il faut faire confiance aux prévisions et jouer un peu sur la chance. Comme j’ai noté sur mon CR « la pluie c’est dans la tête » et c’est pas à 100% faux. Il faut garder la foi, car les taches d’humidité ou les routes détrempées attaquent l’œil mais le grip reste le même. Il faut garder la tête froide et les pneus chauds ! lol

 

On a pu voir qu’en Rallye 2 Technoglobe, la concurrence est toujours rude. Tu as réussi à te classer 4e de la catégorie, et 1e féminine grâce à ta 15e place au général. Après un très beau Rallye de Corse, tu confirmes par un excellent résultat au Rallye du Beaujolais. Quels sont tes objectifs pour le Rallye des Ardennes (27 et 28 mai) ?

Oui la concurrence est rude et c’est très bien comme ça, on se marre bien et ça mets du suspens pour le Championnat. La chute malheureuse du premier de la catégorie Max Mettra, qui est quand même sur une autre planète niveau chronos ouvre la porte à beaucoup de possibilités. Je t’avouerai que si le temps est au beau fixe je donnerai tout pour atteindre la plus haute place. J’ai eu KTM34 pas plus tard qu’hier et ma ligne Akrapovic vient d’arriver. Ces quelques chevaux supplémentaires m’aideront dans ma quête. J’ai cet objectif de prendre le maximum de points possible tant que c’est possible, en prenant toujours autant de plaisir sur cette petite machine fabuleuse.

Merci beaucoup Atome automobile, rendez vous aux Ardennes. Merci à mes partenaires et à KTM34 Suttel pour leur soutien.

Embarquez avec Sonia Barbot de nuit, spéciale « Pierres plates »

Le Rallye du Beaujolais se termine sur un nouveau bon résultat pour Sonia Barbot. Après un Rallye de Corse terminé 9e, Sonia confirme avec une 15e place au général sur 176 concurrents au départ ! Rendez-vous les 27 et 28 mai pour le Rallye des Ardennes au départ de Sedan…

Rallye du Beaujolais : Sonia Barbot (KTM 690 Duke R) et Stéphanie Alliot (BMW S1000RR) (crédit : Laurent Berthe G2STP Sport)