Il y a trois ans, Kawasaki sortait un monstre, l’exclusive H2R, suivie de près par la H2, version (un peu) plus docile… Aujourd’hui, les verts annoncent la Kawasaki H2 SX pour 2018, version routière de la sportive suralimentée. Ou quand moteur suralimenté et sport touring se mêlent…

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

Kawasaki H2 SX 2018, ici en version SE

Une version assagie et moins radicale que la H2 était attendue, et cette Kawasaki H2 SX devrait en satisfaire plus d’un… Depuis trois ans, nombreux sont ceux qui se prennent à rêver de ce moteur suralimenté, mais sont freinés par l’aspect radical de cette hypersport aux performances monstrueuses ! Conservant des lignes agressives qui lui permettent d’entrer dans la famille H2 sans complexe, cette moto sport touring devrait se montrer plus confortable sur les longs trajets, permettant d’enrouler mais aussi de se lancer dans quelques arsouilles sans complexe avec son bloc à compresseur de 200 chevaux… Assagie, mais pas sage pour autant !

La Kawasaki H2 SX est annoncée pour 2018, nous promettant de beaux voyages à son bord…

Kawasaki H2 SX : moteur suralimenté de 200 chevaux

Kawasaki H2 SX 2018, moteur suralimenté de 200 ch

Au coeur de la Kawasaki H2 SX, le fabuleux quatre cylindres suralimenté de 998 cc de cylindrée, et plus précisément la seconde génération de ce bloc à compresseur qui développent 200 chevaux. Ici, il n’est plus question de performance pure comme à bord de la supersport H2 ou l’exclusive H2R, reine des superlatifs. Kawasaki s’oriente maintenant vers l’utilisation quotidienne d’une moto équipée de ce moteur, mettant l’accent sur les qualités routières de ce dernier.

Ainsi, le couple à bas et mi-régime a été privilégié afin d’offrir une large plage d’utilisation, tout en conservant des accélérations grisantes dès qu’on ouvre un peu grâce à la suralimentation du moteur… L’efficacité est également visée avec ce bloc suralimenté de seconde génération alimenté par un réservoir de 19 litres, puisque Kawasaki annonce une consommation moindre de 25% par rapport à la H2. Pour y parvenir, l’efficacité thermique a été améliorée avec une augmentation significative du taux de compression, ainsi qu’en revoyant la suralimentation, la chambre de combustion, les cames, l’admission et l’échappement. Le système frontal d’admission d’air Ram Air représente environ 80% de l’admission de la Ninja H2, et sa conception en ligne droite (autant que possible) améliore l’efficacité du compresseur avec un apport direct d’air frais.

Un cadre treillis pour la Kawasaki H2 SX dérivé de celui de la H2

Kawasaki H2 SX, châssis treillis

Parmi les points d’attention des ingénieurs chez Kawasaki, le confort de conduite et le poids de cette routière sportive. Son poids reste contenu pour une routière bien équipée avec 256 kg tous pleins faits (ou 260 en version SE). Cette Kawasaki H2 SX ne pèse donc que 18 kg de plus que la H2 dont elle est dérivée et possède un rapport poids/puissance qui la situe entre cette dernière et la ZZR1400.

Conservant une charge utile de 195 kg équivalente à celle de la Z1000SX (et à comparer aux 105 kg de charge utile de la H2), ce châssis offre une rigidité accrue et un empattement plus long pour un comportement routier sécurisant à grande vitesse, et son angle de braquage de 30° permet des manoeuvres aisées à basse vitesse. Le moteur se voit incliné en avant de 2° par rapport à la H2 afin d’obtenir un centre de gravité bas, qui contribue lui aussi à la maniabilité à faible allure. Le monobras en aluminium de la H2 a été conservé sur la Kawasaki H2 SX, mais allongé de 15 mm.

Kawasaki H2 SX, monobras en aluminium

Les dernières technologies embarquent à bord de la Kawasaki H2 SX

Sur cette Kawasaki H2 SX, les ingénieurs ont décidé de conserver la philosophie des H2 et H2R en offrant un niveau d’équipement rarement égalé. Sous ses lignes agressives embarquent de nombreuses technologies destinées à aider le motard au quotidien :

  • Embrayage hydraulique A&S (Assist & Slipper), pour un embrayage de haute qualité à l’entretien réduit et une utilisation prolongée dans le temps à son meilleur niveau. L’assistance au levier contribue au confort d’utilisation sur les longs trajets.
  • Régulateur de vitesse (Electronic Cruise Control)
  • Kawasaki Cornering Management Function (KCMF) avec centrale inertielle Bosch IMU : la gestion électronique intégrée permet de moduler en temps réel les paramètres du moteur et du châssis, ainsi que la force du freinage pour assurer un fonctionnement en douceur en toutes circonstances sur l’angle, et de permettre au conducteur de suivre sa trajectoire.
  • Kawasaki Traction Control (KTRC) avec anti-wheeling : trois modes permettent d’adapter le comportement de la Kawasaki H2 SX aux conditions rencontréés, avec une gestion renforcée par les retours de la centrale inertielle IMU.
  • Kawasaki Intelligent anti-lock Brake System (KIBS) avec Corner Braking Control : bien entendu dotée de l’ABS, la Kawasaki H2 SX embarque le même système de gestion intelligente du freinage que la H2 et la nouvelle ZX-10R.
  • Kawasaki Engine Brake Control, pour choisir de bénéficier de moins d’assistance au freinage lorsque le motard veut piloter sa machine de façon plus sportive…
  • Power Modes (Full, Middle et Low) : en mode Full, le conducteur dispose de l’intégralité de la plage de puissance de la H2 SX, alors qu’il la limite à environ 75% en mode Middle et à environ 50% en mode Low.

Kawasaki H2 SX : la version SE, Sport Touring ultime ?

Kawasaki H2 SX, version SE, commandes au guidon

Si vous aimez déjà la Kawasaki H2 SX, mais que vous aimez encore plus la technologie, pas de problème ! Les Verts vous proposent cette H2 SX déjà suréquipée, en version encore plus suréquipée… Si, c’est possible ! Donc, en plus des technologies déjà à bord de la version standard, la Kawasaki H2 SX SE vous offre, en plus des jantes spécifiques ou des durites de frein en acier tressé :

  • Kawasaki Launch Control Mode (KLCM) : conçu pour aider le conducteur à contrôler le patinage de la roue arrière au démarrage et minimiser la levée de la roue avant.
  • Quickshifter KQS (Up/Down) : plus besoin d’embrayage pour monter ou descendre les rapports, passez-les à la volée et profitez d’une fluidité impressionnante

Et sans oublier, bien entendu, le très utile éclairage LED directionnel en virage qui permet de sécuriser sa conduite nocturne en éclairant la sortie de courbe, et non le sommet des arbres… D’autres équipements sont offerts de série sur la version SE, alors qu’ils sont optionnels sur la version standard, tels que la prise auxiliaire 12V, la bulle haute, la protection de réservoir, les liserets de jante, ou encore les protections au niveau des genoux du conducteur. Par contre, les valises ou les tampons de protection moteur restent des accessoires à ajouter.

Kawasaki H2 SX (standard)

Kawasaki H2 SX SE

Décidément, pour 2018, les constructeurs se sont donné le mot pour nous offrir de vraies nouveautés : après Yamaha et sa Niken futuriste, ou Ducati qui passe au V4 sur sa Panigale, voici maintenant Kawasaki qui offre son moteur suralimenté à sa super routière ! Décidément, les motards seront gâtés l’année prochaine, et nous sommes impatients de les découvrir sur les routes… Seulement cette superbe Kawasaki H2 SX ne sera pas accessible à toutes les bourses : Kawasaki annonce un tarif officiel de 21.999 € au catalogue pour l’exclusive H2 SX SE, qui sera disponible courant mars 2018 en concession. Et nous n’avons pas encore les tarifs de la H2 SX standard, ni sa disponiblité…

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto