Nous vous en parlions il y a moins d’une semaine, et aujourd’hui nous en savons plus sur cette Niken commercialisée par Yamaha dès le printemps 2018… Alors, la Niken est-elle une moto ? Place aux détails sur un engin hors du commun, presqu’inclassable !

Cet Article vous est proposé par le réseau social Atome :

la plateforme Auto&Moto des initiés

Inscrivez-vous gratuitement ici et amusez-vous !   

www.atome.auto

Angle maximum de 45 degrés pour la Niken d’après Yamaha

La Niken est-elle une moto ? Le débat est lancé !

Niken, la révolution d’après Yamaha

Au nombre des arguments qui font de la Niken une vraie moto, on peut compter sur la réglementation française. En effet, avec les 410 mm qui séparent les deux roues du train avant, la Niken est bien une moto, et non un tricycle à moteur comme le Piaggio MP3 par exemple… De plus, elle est propulsée par le même moteur que le MT-09, le Tracer 900 ou la XSR 900, le trois cylindres de 847 cc développant plus de 100 chevaux. Aucune chance de pouvoir se mettre au guidon pour les jeunes permis en A2 donc ! Pourtant, nombre d’entre vous ont réagi sur notre page Facebook depuis la semaine dernière pour nous signaler qu’une moto ne compte que deux roues, sans compter ceux qui n’aiment pas, tout simplement…

Alors, la Niken est-elle la moto du futur ? Yamaha nous pose une belle question avec sa vision futuriste pour ce nouvel engin de série qui arrivera en concession au printemps prochain. Si le look ne laisse aucun motard indifférent, donnant lieu à des avis tranchés, nous attendons de découvrir les sensations en prenant le guidon pour savoir ce qu’il en est réellement. En attendant, la seconde vidéo dévoilée hier soir par Yamaha laisse imaginer une belle agilité sur routes sinueuses !

Confirmant sa position de constructeur innovant, Yamaha a conçu un engin à nul autre pareil avec cette première moto multi-essieux de série… D’ailleurs, la firme d’Hamamatsu rappelle que Niken signifie “deux épées” en japonais, faisant référence au XVIIe siècle où ce type de combat a fait son apparition. Dans le viseur de Yamaha, de nouvelles sensations de conduite au guidon de ce trois-roues inclinable qui permettra d’aborder les virages avec confiance. Le communiqué de presse parle même de “sensations palpitantes qui s’approchent de celles que l’on éprouve en ski en slalom”.

La Niken côté technique : pleins phares sur un châssis inédit

En nous promettant de nouvelles sensations par sa maniabilité et son styles, différentes des autres motos, Yamaha a aiguisé notre curiosité. Après les premiers éléments distillés la semaine dernière, nous en savons plus grâce aux différents éléments techniques détaillés lors de la conférence de presse. Au premier rang, un train avant révolutionnaire qui garantit un haut niveau d’adhérence et de sécurité avec deux pneus, double fourche inversée et deux freins avants…

Niken : un cadre hybride aluminium acier totalement nouveau

Avec un cadre hybride totalement nouveau en aluminium et acier, les ingénieurs ont cherché à assurer à la fois une grande stabilité en ligne droite et un comportement dynamique en virage, proche de l’agilité d’une moto traditionnelle. Associant un cadre tubulaire et une colonne de direction en acier à un bras oscillant long de 552 mm en aluminium moulé, cette conception confère résistance, rigidité et flexibilité là où il le faut. Ce bras oscillant est donc plus long de 15 mm que celui de la MT-09, favorisant ainsi la stabilité sur l’angle. Autre différence avec le MT-09, le motard s’assied 50 mm plus en arrière, afin d’améliorer la répartition des masses. Cette position de conduite devrait favoriser une position plus routière et moins typée supermotard que sur le roadster.

Passons maintenant au clou de la technique, le système multi-essieux directionnels à l’avant ! Avec sa fourche inversée à double tube, la Niken atteint un angle maximum de 45 degrés en virage. Le mécanisme de direction Ackermann à deux essieux associé au système de suspension cantilever monté à l’extérieur des roues dispose de réglages en compression et détente. Et si Yamaha a choisi de conserver une relative étroitesse du train avant, en comparaison des scooters trois roues existants par exemple, c’est aussi pour contribuer à une impression de conduite naturelle, comme sur toute moto classique. Ce train avant équipé de deux roues en 15 pouces (120/70R15 V) chausse donc des pneus spécialement conçus pour la Niken, et le freinage est assuré par un double frein à disque de 298 mm (et un disque de 282 mm à l’arrière). A signaler également, la suspension réglable à l’arrière, comme nous l’avions déduit des photos diffusées la semaine dernière.

Le trois cylindres de la Yamaha MT-09 pour propulser la Niken

Le trois cylindres de 847 cc, plébiscité chez Yamaha, propose un couple élevé qui saura relever les prétentions de la Niken. Adapté à cette nouvelle venue sur la route, le bloc a vu son couple amélioré à bas et moyen régimes grâce à des paramètres d’injection modifiés. Un nouveau dessin du villebrequin permet également d’assurer des démarrages plus doux, offrant un meilleur agrément de conduite. Et bien entendu, la Niken embarque les dernières technologies, comme l’accélérateur ride by wire, le contrôle de traction, un régulateur de vitesse (dès 50 km/h) ou encore l’embrayage anti-dribble et un quickshifter (uniquement à la montée des rapports).

Pour alimenter la bête, Yamaha a intégré un réservoir en aluminium de 18 litres qui devrait assurer une autonomie de plus de 300 km d’après les données constructeurs. Ce dernier, hérité des sportives de la marque, permet aussi au pilote de se caler pour une position de conduite agréable tant sur les courts trajets que sur les balades plus longues. Enfin, le tableau de bord semble permettre une excellente lisibilité en toutes circonstances, tant par sa taille que par ses inscriptions blanches sur fond noir. Le tout donne une impression assez haut de gamme, et les photos et vidéos diffusées à ce jour montrent une belle qualité de finition. Impression à confirmer de visu en concession que la Niken sera commercialisée.

En bref, les principales caractéristiques de la Yamaha Niken

Ce concept inédit de trois roues inclinables, sur base de MT-09, déchaîne déjà les réactions des motards : il y a ceux qui rejette la bête en bloc, ceux qui se demande ce que ça vaut sur la route… Mais aucun ne reste indifférent ! Yamaha a donc réussi la première partie de son pari, celle d’attirer le regard, et d’attiser la curiosité ! En attendant l’essai, voici donc ce que l’on sait de cette Niken du côté des caractéristiques techniques, positionnées sur du haut de gamme :

  • Technologie multi-essieux directeurs (LMW) évoluée
  • Angle d’inclinaison maximum de 45 degrés
  • Direction Ackerman avec fourche avant inversée à double tube
  • Cadre hybride en aluminium et acier avec bras oscillant en aluminium moulé
  • Répartition du poids proche de 50-50 entre l’avant et l’arrière avec le pilote
  • Moteur CP3 DACT 3 cylindres 847 cm³ à refroidissement liquide
  • Paramètres d’injection de carburant adaptés et balancier d’équilibrage optimisé
  • Phare et feux arrière à LED
  • Rétroviseurs inspirés de ceux de la YZF-R1 avec clignotants LED intégrés
  • Roues avant de 15 pouces et largeur de voie de 410 mm ; roue arrière de 17 pouces
  • Contrôle électronique de la commande des gaz YCC-T
  • Système D-MODE avec trois courbes de puissance moteur
  • Régulateur de vitesse fonctionnant au-delà de 50 km/h
  • Système de contrôle de la traction à deux positions, également déconnectable
  • Embrayage antidribble assisté (A&S) pour une meilleure stabilité lors du passage au rapport inférieur
  • Système QSS pour un passage au rapport supérieur en douceur
  • Tableau de bord compact à affichage LCD
  • Réservoir de carburant en aluminium de 18 litres
  • Suspension arrière entièrement réglable avec molette de réglage déportée
  • Doubles freins à disque de 298 mm à l’avant et frein à disque de 282 mm à l’arrière
  • Prise électrique 12 VCC

Nous devrons attendre encore un peu pour connaître le tarif de la Niken de série, mais aussi sur ses exigences en termes d’entretien ou le coût du changement des pneus avant, spécialement développés pour ce nouvel engin.Uniquement accessible aux détenteurs du permis A, nous ne verrons ni les jeunes permis en A2, ni les automobilistes avec permis B au guidon de cet OVNI routier. Nous attendons maintenant de voir le succès qu’aura cette moto auprès des motards… car oui, c’est bien une moto d’après la réglementation en vigueur dans l’Hexagone !

Retrouvez plus d’infos à ce sujet sur la plateforme Atome

Le nouveau réseau social des passionnés Auto&Moto